L'état des cours d'eau et des nappes souterraines reste déficitaire :

Ressources en eau : La Réunion a soif


Publié / Actualisé
L'état quantitatif des cours d'eau et des nappes souterraines reste largement déficitaire, selon les mesures effectuées par l'Office de l'eau Réunion rapportées ce jeudi 14 août 2014. En ce qui concerne les rivières, 10 stations de mesure sur 11 indiquent des valeurs de débit médian mensuel inférieures aux normales saisonnières.
L'état quantitatif des cours d'eau et des nappes souterraines reste largement déficitaire, selon les mesures effectuées par l'Office de l'eau Réunion rapportées ce jeudi 14 août 2014. En ce qui concerne les rivières, 10 stations de mesure sur 11 indiquent des valeurs de débit médian mensuel inférieures aux normales saisonnières.

Des petites crues sont observées le 26 juillet 2014 sur la région Est ; elles permettent notamment de faire remonter les débits médians du Bras des Lianes (-6%) et de la Rivière des Roches (-41%). Mais malgré ces légères hausses, l’état quantitatif des cours d’eau reste globalement déficitaire sur l’ensemble du territoire : -82% sur le Bras Laurent à Sainte-Suzanne, -60% sur la Rivière Saint-Jean à Saint-André, -16% sur la Rivière du Mât, -32% sur la Rivière des Marsouins à Saint-Benoît, -70% sur le Bras Noir à la Plaine-des-Palmistes, -11% sur la Rivière Saint-Denis et -41% sur la Rivière Langevin à Saint-Joseph. Même si son débit diminue entre juin et juillet 2014, la Source Dussac au Tévelave reste en état excédentaire (+39%) à la faveur de la recharge accumulée lors du passage de Béjisa.

En ce qui concerne les ressources en eau souterraine, les déficits s’accentuent au mois de juillet 2014. Le nombre de stations fortement déficitaire passe de 8 en juin à 13 au mois de juillet.

Des nouveaux niveaux minimums de saison sont enregistrés dans l’Est : -133% à Sainte-Suzanne, -150% sur le littoral de Saint-André, -125% à Bras-Panon et -109% dans les hauts de Saint-André. Les déficits sont également importants sur les aquifères de Sainte-Marie/Sainte-Suzanne (-62% en moyenne), à Saint-Benoît (-93%), à Saint-Gilles (-82%) et à Saint-Pierre (-58% sur le forage Ravine Blanche).

La situation se dégrade au Port (-43%), sur la Plaine du Gol (-53%) à Saint-Louis et à la Plaine-Des-Palmistes (-51%). Sur la côte Ouest et Sud-Ouest, quelques aquifères restent en excédent par rapport aux normales saisonnières : +40% à Saint-Paul Centre, +2% sur la Plaine des Cocos à Saint-Louis, +70% de l’Ermitage aux Avirons et +36% à Pierrefonds.

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !