Immigration clandestine :

Mayotte : l'appel au "débarquement massif" du gouverneur d'Anjouan


Publié / Actualisé
"Je propose que toutes les embarcations disponibles dans notre pays viennent à Anjouan et qu'ensemble (...) nous nous dirigions vers Mayotte" : prononcée le 30 juillet dernier, cette déclaration du gouverneur d'Anjouan, Anissi Chamsidine, risque d'envenimer une nouvelle fois le sujet déjà très sensible de l'immigration clandestine entre l'archipel des Comores et l'île aux parfums. Le journal France Mayotte Matin y voit ainsi un "appel au débarquement massif", à quelques jours de la visite de François Hollande et du sommet de la Commission de l'océan Indien à Moroni.
"Je propose que toutes les embarcations disponibles dans notre pays viennent à Anjouan et qu'ensemble (...) nous nous dirigions vers Mayotte" : prononcée le 30 juillet dernier, cette déclaration du gouverneur d'Anjouan, Anissi Chamsidine, risque d'envenimer une nouvelle fois le sujet déjà très sensible de l'immigration clandestine entre l'archipel des Comores et l'île aux parfums. Le journal France Mayotte Matin y voit ainsi un "appel au débarquement massif", à quelques jours de la visite de François Hollande et du sommet de la Commission de l'océan Indien à Moroni.

Le cas de Mayotte et de sa souveraineté sera un des dossiers sur lesquels le président de la République François Hollande sera particulièrement attendu lors de son déplacement dans l’océan Indien, du 21 au 23 août 2014.

"Le président Hollande va annoncer le 22 août que Mayotte est française et le restera", prédit Patrick Millan, directeur de la publication de France Mayotte Matin. "Mais ce qu’espère la population, c’est que François Hollande le dira avec autant de fermeté quand il sera le lendemain aux Comores face aux Comoriens. Mayotte et les Mahorais attendent ça de François Hollande : autant de fermeté, mais aux Comores, face aux Comoriens", souligne-t-il.

Au coeur du débat, la question de l’immigration clandestine et du flux quasi continu de migrants navigant au péril de leur vie entre Anjouan et le 101ème département français.

Dans son édition de ce lundi 18 août 2014, le quotidien mahorais rappelle les termes employés dans le dossier de l’Elysée remis à la presse à l’occasion du voyage présidentiel prévu en juillet dernier : "La déclaration de Paris du 21 juin 2013 sur l’amitié et la coopération entre la France et les Comores vise à refonder les relations bilatérales malgré le différend au sujet de la souveraineté sur l’île de Mayotte. Il prévoit un dialogue politique renforcé et institue, à cette fin, un Haut conseil paritaire (HCP) avec pour objectif d’inciter les Comores à s’impliquer dans la maîtrise des flux migratoires au départ de l’île d’Anjouan. Les 28 et 29 novembre 2013, lors de la première réunion du HCP à Paris, un projet d’accord relatif à la circulation des personnes a été discuté. Ce dernier comprend un volet sur la facilitation de la délivrance des visas de court séjour. Toutefois, les Comoriens, estimant que les propositions de la France n’allaient pas assez loin, ont souhaité arrêter les négociations."

C’est dans ce contexte que s’est exprimé le gouverneur d’Anjouan le 30 juillet dernier, "devant un parterre de notables et de hautes autorités" selon France Mayotte Matin. Anissi Chamsidine a alors lancé qu’il était "matériellement impossible d’arrêter les kwassas kwassas d’aller en mer", avant d’ajouter : "Tenter d’empêcher une embarcation qui veut se rendre à Mayotte serait en violation avec notre propre loi, car Mayotte est comorienne."

L’homme a également annoncé qu’il était "prêt à financer" les gilets de sauvetage afin d’équiper les kwassas, avant de proposer "que toutes les embarcations disponibles dans notre pays viennent à Anjouan et qu’ensemble avec moi et tout en respectant les normes de sécurité, nous nous dirigions vers Mayotte".

Pour France Mayotte Matin, "il s’agit ni plus ni moins d’un appel au débarquement massif ne résolvant en rien la problématique de l’immigration clandestine, bien au contraire puisque la proposition ne fait que l’envenimer voire l’amplifier en la légalisant". Une preuve de plus pour le quotidien mahorais que "les Comores ne sont pas prêtes à discuter de coopération régionale, préférant s’enfermer dans une revendication stérile d’appartenance territoriale".

www.ipreunion.com

   

12 Commentaire(s)

Lolo, Posté
si tous ceux qui dise mayotte est comorienne et qu'on doit la leur rendre dans ce cas la on a qu'a leur donner la réunion et les iles éparses est on a qu'a rendre toute les région a tous les pays a qui on a fait la guerre
Muzungu ngazidja, Posté
A partir du moment ou les français nés au comores ont été invité fortement a quitter le pays je ne vois pas pourquoi la France tient tant à rester dans un pays ou ils ne sont pas les bienvenus.Que tous les immigrés clandestins soient reconduits à la frontière et que les subventions soient supprimées et allouées au français de france qui sont à la peine et qui contribuent malgré eux à la richesse des dirrigents comoriens qui investissent cet argent pillé à leur concitoyens c'est une honte de plus l'effacement de la dette Comorienne !!!!!!!!!!un scandale la France aurait du laisser Bob Denard diriger la république Islamique des Comores Laissez les Comoriens se démerder!!!!!!!!!
Mrkao, Posté
quoi u on dise mayotte est comorien la crime est ruisse tandisque la France ne veu pas respecter les resolution de l o n u comme israel ils sont les deux pays a vouloirent faire ce qu ils veulent sans loie meme si la loie est la ils sans fichent,et osent a donnaient des crtique a la ruissie ,si demain mayotte decide de rejoindre ses freres comoriens on va imposer des sanctions contre les comores?moudjouza,moudjouza
M'zoungou, Posté
La musique est bien connue. Comoriens ne font que gindre pour récupérer subside de la France et de nombre de pays de par le monde. Comment ce peuple incapable de s'autogérer serait-il capable d'élargir son territoire en récupérant une île qui était aux mains d'un voyou sacalave malgache se faisant passer pour merne après colonisation par les chiraziens et non pas comoriens ?
Bref, Comores actuellement ne sont pas foutu de s'entendre entre villages et encore moins entre îles voudraient nous faire croire a une capacité a récupérer une île dont le peuple ne veut pas entendre parler de ces voyous !
Quant au problème économique ce Mayotte, il n'a strictement rien a voir avec une présence de gisement pétrolier. En effet, ce fameux gisement est connu depuis 1982 et mis a jour par une société aérienne française pour le compte d'Exon US. Mais, étant trop peu épaisse et trop étendue elle fut décrété inexploitable car trop onéreux.
L'intérêt de ce point stratégique réside uniquement dans sa position géographique. Pivot entre Afrique et océan indien. C'est ça qui dérange les voyous comoriens vendus aux arabe, trafiquants d'armes n'hésitant pas a employer mercenaires mais râlant après la France !!! France où ils achètent appartements parisiens luxueux ou châteaux avec l'argent que cette même France leur donne et qu'ils détournent à des fins personnelles.
Alors de grâce, serré la main et autres faux-culs, commencez par faire le ménage chez vous avant de venir quémander bien sur lesquels vous n'avez aucun droit etoù vous n'êtes même pas capable de respecter les désidératas d'une population qui ne veut pas de vos magouilles ou autres m'kara-kara.
Zanatane, Posté
Mayotte est 80000km de Paris et La Réunion est à 100000km, donc chercher l'erreur. Si Mayotte est française, en tout cas ce n'est pas grâce a la Réunion donc foutez nous la paix. Nous aussi on peut dire : la France rendez la Réunion aux indépendantistes et ainsi vous seriez les valets des Indo-pakistanais et Mauriciens.
La Réunion vit et a vécu sous perfusion de l'argent de l'Etat et de l'Union Européenne et si la Réunion s'est développée; c'est grâce aux aides, subventions; interventions publiques,dérogations de l'Etat et UE. Prêche devant ta paroisse avant de .... Si Mayotte est une verrue pour l'Etat, que dirais je pour la Réunion: une gouffre avec leur titre de champion de France de minima social
Taz.opinion, Posté
On peut dire ce que l'on veut, Mayotte retournera aux Comores à un moment ou à un autre car les Mahorais ne sont pas, ne seront jamais et ne veulent de toute façon pas être français. C'est une question de bon sens ... historique.
Micro, Posté
Et vous savez le nombre de Comorien qui vivent en France : à Marseille ils sont plus de 300 000, et pourtant ils sont là et profite de l'argent et de la terre francaise et la france ne gagne rien chez eux contrairement a Mayotte ou tout les richesse appartiennent à la France et à leurope ! Mayotte appartient à la France et à l'union européenne. Louis XVI la dis; Napoléon Bonapart la dis quand il était venu à Mayotte; De Gaul la dit dans les année 40 quand il était venu à Mayotte; Giscar la dit, Pompidou la dit, Mitterand la dit à Mayotte; Jaque chirac aussi également Nikola Sarkozy Vive Mayotte dans la France
Micro, Posté
La France doit quitté mayotte. Moi je suis mahorais et serais fier que la France nous laisse tranquille mais comme vous le savais Mayotte est une propriété de la France. Contrairement aux autre îles, la France à acheter Mayotte en 1841. un autre raison c'est à cause de découverte par le BGRM des gisement de pétrole dans le lagon de Mayotte. Grâce à Mayotte la France contrôle le canal de Mozambique, l'espace aérien et Maritime de Mayotte appartient à la France. Le centre d'écoute des pays de locean indien de la France est installé à Mayotte. A mayotte il y a même pas 200 000 habitant payant les même impôt quand France. La France donne à Mayotte que 300 million d'euros par an contrairement en métropole ou il y a plus de 20 millions d'étranger qui profitent gratuitement l'argent de la sécurité plus de 5 milliard par an
Intérêt, Posté
Mayotte: une verrue pour l'état français à tout point de vue
Georges, Posté
La majorité des français est pour le retour de Mayotte aux Comores. Mayotte a été rattaché à la France en violation d'une décision de l'ONU.
Pipoteur, Posté
Clair que le rattachement de Mayotte à la France est une erreur monumentale!! Bravo Giscard!
Cette île est comorienne point barre!
Kekere, Posté
Tout cela pour dire que Mayotte n'aurait jamais dû rentrer dans le giron français. Cela n'a pas fini de nous coûter cher, ce n'est pas grave, la France est riche avec toutes les aides qu'elle distribue et pendant ce temps, les français travaillent dur pour redresser le pays et financer toutes ces aides