Des experts prévoient de plus en plus de canicules et de vagues géantes :

Ce climat qui nous menace


Publié / Actualisé
Déjà en proie aux aléas climatiques, La Réunion sera-t-elle encore davantage menacée dans les années à venir ? Selon des spécialistes du climat qui se sont réunis lors d'on congrès ce jeudi 21 août 2014 à Montréal, c'est la planète entière qui sera soumise à de plus en plus de canicules, d'épisodes polaires, de vagues géantes et autres catastrophes climatiques à côté desquelles le récent cyclone Bejisa ferait figure de petite bourrasque.
Déjà en proie aux aléas climatiques, La Réunion sera-t-elle encore davantage menacée dans les années à venir ? Selon des spécialistes du climat qui se sont réunis lors d'on congrès ce jeudi 21 août 2014 à Montréal, c'est la planète entière qui sera soumise à de plus en plus de canicules, d'épisodes polaires, de vagues géantes et autres catastrophes climatiques à côté desquelles le récent cyclone Bejisa ferait figure de petite bourrasque.

Du 16 au 21 août, ce sont près d’un millier de scientifiques qui se sont réunis à Montréal pour un congrès sur le thème : " La météo, quel avenir ? " Et leurs conclusions ont de quoi faire froid dans le dos.

En cause, encore et toujours le réchauffement climatique. Selon ces experts, les turbulences aériennes, les épisodes polaires ou caniculaires, les tsunamis et autres phénomènes du genre devraient devenir de plus en plus fréquents, mais aussi de plus en plus puissants.

Entre les années 2000 et 2010, la température moyenne de la surface de la Terre a augmenté de 0,47 degré. Or, une hausse de 1 degré génère 7% de vapeur d'eau supplémentaire dans l'atmosphère. L'évaporation constituant le moteur de la circulation des flux dans l'atmosphère, une accélération des phénomènes météorologiques est à prévoir. "Les nuages vont se former plus facilement, plus rapidement et les pluies vont être plus fortes", note Simon Wang, de l'Université Utah State, cité par le Figaro.

D’où les inquiétudes des météorologues, d’autant qu’ils prévoient une hausse de 2 degrés de la température moyenne de la surface de la planète d’ici 2050. Les épisodes de grand froid devraient être plus extrêmes, tout comme les vagues de chaleur et les périodes de sécheresse.

Mais les conséquences ne s’arrêtent pas là. Le changement climatique devrait avoir un effet direct sur les " jetstreams ", ces courants d’airs rapides situés à une dizaine de kilomètres d’altitude, lieux de circulation des avions de ligne. "Le changement climatique donne plus de force à ces courants ", affirme ainsi Paul Williams, météorologue à l’Université britannique de Reading. " D'ici 2050, vous passerez deux fois plus de temps en vol dans des turbulences (...) et on ne sait pas comment les avions vont réagir ", estime-t-il.

La hausse de la température moyenne du globe influencera également directement les océans, et donc le transport maritime. "Les compagnies de transport maritime rencontrent toujours plus de vagues énormes", dont certaines font 40 mètres de hauteur alors qu'auparavant 20 mètres était exceptionnel, souligne Simon Wang. Et pour lui, "ce n'est que le début du changement climatique "...

De plus, selon les spécialistes, la fonte de la calotte glacière du Groenland pourrait augmenter le niveau des océans jusqu'à six mètres. Les côtes réunionnaises auraient alors pas mal de souci à se faire...

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Claude Gindrey, Posté
Pour votre information également, le CHU Site Félix GUYON est le seul hôpital de France a être certifié ISO 50001 (Management des énergies du CHU). Pas plus tard que la semaine dernière, les consommations électriques du site sont redescendues au niveau de celles de 2007, avant l’ouverture du bloc principal. Depuis la mise en œuvre de son système de management le CHU FG a diminué sa facture électrique de 17% (-4,4GWh/an), sa facture d’eau de -46% (- 67 000 m3/an) et sa facture de fuel de 16% (-37 000 litres/an). Ceci sans baisse de la qualité du service technique aux usagers et professionnels.

Cordialement,

CHU de LA REUNION - SITE FELIX GUYON
Direction des Travaux et des Services Techniques
Claude Gindrey , Posté
Ah plutôt que de rester bouche bée devant l'ampleur du travail d'adaptation , agissons!

Stoppons cette coûteuse et inutile nouvelle route du littorale (et bientôt engloutie)

et boostons la chrysalide énergétique !

Lettre à Monsieur le Pr Benoit VALLET Directeur Général de la Santé

Monsieur le Directeur Général

J'ai l'honneur de solliciter votre bienveillant soutien et celui de vos services

afin de soutenir le projet HQE du Pole Sanitaire Ouest de l'île de la Réunion

(Ex hôpital Gabriel Martin de St Paul , que nous aimerions

voir les prochaines années intégrer la dynamique CHU Réunion Mayotte )


Comme pour celui du futur hopital HQE d'Ajaccio (MYRTE 2017) ce projet HQE innovant

envisage la cogeneration d'oxygène et d'hydrogène par électrolyse de l'eau à partir de cellules

photovoltaïques et la restitution de l'énergie (doublement) propre par pile à combustible

Hydrogene .

Nos actuels générateurs de sécurité au fuel deviendront obsolètes et inappropriés

les prochaines années ...

Ce projet avait été présenté au forum des Auditeurs de l'IHEDN à Nantes en

novembre 2008 et votre prédécesseur le Pr Didier HOUSSIN avait été destinataire de ce travail.


Nous étions en contact à la société Hélion depuis une quinzaine d'année sur ce concept


L'équipe d'Areva ( qui a racheté Hélion) est maintenant sur les deux projets

mais d'autres hôpitaux sont évidemment concernes ...

Il s'agit d'un marche en émergence pour lequel des fonds FEDER

pourraient être alloués .

Votre soutien nous sera précieux , l'ARS océan indien a aussi été sollicitée.

Je vous prie de recevoir , Monsieur le Directeur Général , l'expression de mes sentiments

respectueux.


Dr Claude GINDREY
Auditeur IHEDN
www.ihedn.fr



Début du message transféré :

Expéditeur: "energie.environnement"
Date: 18 août 2014 21:47:06 UTC+4
Destinataire: "'Jean-Francois Basin'"
Cc: "AREVA" , "GINDREY Claude"
Objet: Rép : Projet d'autoconsommation électrique
Bonjour Monsieur BASIN,

Je viens de prendre connaissance avec beaucoup d'intérêt de votre courrier électronique de ce jour.
Je le transmet immédiatement à Monsieur Thierry GERVAIS de la Sté AREVA qui est l'un des promoteurs de l'opération corse.
Il sera mieux à même que moi de vous indiquer les diverse possibilités d'équipement du Pôle Sanitaire Ouest pour une autonomie énergétique (totale ou partielle), et cela d'autant plus qu'un projet d'équipement de même nature est actuellement à l'étude pour un autre hôpital par la Sté AREVA.

Cordialement,

François MAUGIS
Président de l'association Energie Environnement
Membre du Conseil économique, social et culturel du Parc national de la Réunion
45 bis chemin des Pruniers - 97490 Ste CLOTILDE
Ile de La Réunion (France DOM)
Tel: 0262 13 18 25 - GSM: 0692 12 19 77
A l'international : + 33(0)262131825 - GSM : + 33(0)692121977
E mail: energie.environnement@wanadoo.fr

xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx
De : Jean-Francois Basin [mailto:jean-francois.basin@ch-gmartin.fr]
Envoyé : lundi 18 août 2014 05:59
À : claude.gindrey@chu-reunion.fr; energie.environnement@wanadoo.fr
Cc : Véronique Mousillat; Ranjit Nepaul; Manuel Vieira; Michel Faber
Objet : Projet d'autoconsommation électrique

Bonjour Messieurs,

Dans le cadre du projet du Pôle Sanitaire de l'Ouest (PSO), un groupe Développement Durable a été monté
en interne pour accompagner cette réalisation visant un label HQE.

En effet sous la houlette de Madame MOUSILLAT, directrice à la Direction des Achats de la Logistique du Patrimoine
et de l'EHPAD (DALPE), nous menons actuellement des réflexions touchant divers domaines liés au fonctionnement
d'un établissement hospitalier. Le but étant d'accompagner l'équipe projet, en apportant un niveau d'expertise pour
la mise au point du projet sur les aspects de l'exploitation et l'opérationnel.

Notre implication s'inclut aussi dans une action plus globale de l'établissement à travers notre engagement dans une
démarche de Responsabilité Sociétale des Organisations. L'objectif avoué, à terme pour le PSO, est de viser une certification
EMAS. Ce qui représente à notre échelle un vaste et engageant projet.

Le projet mené en Corse du Sud, la plateforme MYRTE, nous intéresse en ce sens que nous voulons actuellement étudier
la possibilité d'inclure sur le PSO un projet d'autoconsommation électrique. Pouvez-vous nous apporter des éléments
de réflexion sur le sujet ? Nous devons dans un premier temps étudier la faisabilité d'un tel projet.

Comptant sur votre collaboration, vous trouverez ci-dessous les coordonnées des personnes à contacter :

Mme MOUSILLAT Véronique - Directrice : mousillat.v@ch-gmartin.fr
Mr NEPAUL Ranjit - Ingénieur chef de projet : nepaul.r@ch-gmartin.fr
Mr VIEIRA - Conducteur d'opération : vieira.m@ch-gmartin.fr

J.F. BASIN
Responsable maintenance