Neuf communes ne font plus partie de l'association des maires :

AMDR : Le Port s'en va, La Possession évoque une "surpolitisation"


Publié / Actualisé
Le 4 juin dernier, La Possession faisait partie des cinq premières communes (avec Saint-Leu, Les Avirons, Le Tampon et l'Entre-Deux) à officialiser leur départ de l'Association des maires du département de La Réunion (AMDR). Ce jeudi 4 septembre 2014, le cabinet du maire Vanessa Miranville a confirmé le souhait de la commune de ne pas "reconduire son appartenance à l'AMDR", évoquant la "surpolitisation des enjeux". De son côté, le maire du Port Olivier Hoarau a décidé également de suivre le même chemin, portant à neuf le total des communes démissionnaires.
Le 4 juin dernier, La Possession faisait partie des cinq premières communes (avec Saint-Leu, Les Avirons, Le Tampon et l'Entre-Deux) à officialiser leur départ de l'Association des maires du département de La Réunion (AMDR). Ce jeudi 4 septembre 2014, le cabinet du maire Vanessa Miranville a confirmé le souhait de la commune de ne pas "reconduire son appartenance à l'AMDR", évoquant la "surpolitisation des enjeux". De son côté, le maire du Port Olivier Hoarau a décidé également de suivre le même chemin, portant à neuf le total des communes démissionnaires.

"La commune de La Possession n’a pas souhaité reconduire son appartenance à l’Association des maires de La Réunion. Cette décision n’est pas motivée par des problématiques de personnes, mais à un contexte général, marqué notamment par la surpolitisation des enjeux au sein de cette association", écrit le cabinet de Vanessa Miranville.

Ce communiqué vient ainsi confirmer le départ de La Possession de l’AMDR, au même titre que 7 autres communes : Saint-Leu, Les Avirons, Le Tampon et l’Entre-Deux, qui ont été rejointes le 6 juin par Saint-Denis, Saint-Benoît et Saint-Joseph. Huit municipalités qui viennent d'être rejointes par celle du Port.

"Ce sont justement la capacité à dépasser les clivages, à décider à l’unanimité et à parler d’une seule voix qui faisaient jusque-là la force de l’AMDR, incarnée dans l’opinion par le Possessionnais Roland Robert. Les conflits qui ont récemment agité cette institution ont mis à mal cet héritage, et il n’est pas dans l’intérêt des Possessionnais d’être exposés à la polémique", poursuit la mairie de la Possession.

"Bien entendu, nous respectons les choix de tous les élus de La Réunion, qu’il s’agisse de ceux qui ont décidé de demeurer au sein de l’AMDR ou de ceux qui ont, comme nous, choisi une autre voie. Nous n’avons pas à commenter les choix opérés par l’AMDR, nous ne prenons pas parti dans les problématiques individuelles. Chacun se détermine en son âme et conscience", ménage ensuite le communiqué.

"De même, nous entendons que l’option que nous avons choisie soit elle aussi respectée. Nous entendons travailler dans la sérénité au présent et à l’avenir des Possessionnaises et des Possessionnais, en nous tenant à l’écart des turbulences et des mauvaises querelles qui ne font pas progresser les débats et instaurent un climat qui rend la tâche des élus plus difficile encore. Par souci d’efficacité, nous avons choisi d’adhérer à l’Association des Maires de France (AMF), qui rassemble la grande majorité des maires de la République française. Nous y travaillerons dans l’intérêt des citoyens Possessionnais. C’est là notre préoccupation essentielle", conclut le cabinet de Vanessa Miranville.

www.ipreunion.com

   

6 Commentaire(s)

Aloes, Posté
Depuis l'élection ,on a le sentiment d'être entré dans le 21° siècle à La Possession ,une manière plus directe d'être en relation avec les gens ,une façon plus jeune et plus moderne d'aborder les problèmes
Municipaux...Qu'il y ait des difficultés, évidemment,entre les ambitions de certains, la rancoeur des autres ,l'inexpérience des nouveaux, on pouvait s'y attendre mais il faut soutenir son engagement pour faire de la politique municipale avec des convictions mais sans esprit partisan.
G b de marie, Posté
franchement arreter d dire d bétises je rirogole tous les jour que je la voie! préssion ,réglement compte c ke ça !alors si elle fait c 6 ans elle a bien fait kome dit créole fo arété . Son salalaire lé augmenté et a zote plaire tjrs ....HIHIHI......
Marie, Posté
Qu'attends l'AMF pour réagir. Je suis d'accord avec vous l'amer ne doit pas être politisée.
Guyguy 33, Posté
Au fait avec l'ancien maire il y avait aussi beaucoup de novices et d'arrogants comme il est dit dans le commentaire . Il fallait aussi être du parti pour avoir du travail même sans diplomes !!Et j'en sais quelque chose puisque je l'ai vécu; Mes parents n'étaient pas du bon côté alors on a préféré une autre que ses parents étaient communistes!. Laissez moi rire !! Laissez cette femme essayer d'y arriver et c'est avec l'aide de tous les possessionnais qu'elle pourra y arriver ! Arrêtez de lui mettre des bâtons dans les roues !!!!!
Au fait! , Posté
La belle était plus discrète pour faire voter l'augmentation de ses indemnités et celles de ses élus en mairie et ensuite au TCO avec la complicité de son ami le maire de St Paul. plus discrète sur les conditions de recrutement de son amie dgs, de ses copains novices et arrogants au cabinets avec des salaires frisant l'indécence.
Opportunisme , Posté
Encore une opération de com rondement menée par la blanche colombe. Il suffit de constater la vague d'indignation et d'écoeurement provoquée par le recrutement d'un truand politique notoire pour comprendre que cette annonce ne peut qu'attirer la sympathie des gogos et donc la mettre en lumière. Sans doute pour faire oublier l'ambiance délétère, la chasse aux sorcières, et le joyeux bordel à la mairie depuis l'arrivée de la nouvelle égérie médiatique qui envoyait des sms aux agents communaux pour dire qu'avec elle ce serait différent, mais il est vrai que c'était avant les élections.