Crash de l'Airbus A310 au large des Comores en 2009 - Les familles demandent 45 millions d'euros :

Procès de la Yemenia : jugement en février 2015


Publié / Actualisé
Réuni en audience civile, le tribunal de grande instance d'Aix-en-Provence a étudié ce lundi 8 septembre 2014 la demande d'indemnisation des familles des victimes du crash de l'Airbus A310, survenu au large des Comores survenu en juin 2009. 152 personnes avaient perdu la vie lors de cette catastrophe aérienne. Bahia Bakari, la seule rescapée du drame, devrait être présente au procès, indique La Provence. Selon le quotidien régional, son témoignage a été versé au dossier d'instruction pénale. Les demandes d'indemnisation des familles de victimes s'élèvent à 45 millions d'euros. Le jugement a été mis en délibéré. Il sera rendu en février 2015
Réuni en audience civile, le tribunal de grande instance d'Aix-en-Provence a étudié ce lundi 8 septembre 2014 la demande d'indemnisation des familles des victimes du crash de l'Airbus A310, survenu au large des Comores survenu en juin 2009. 152 personnes avaient perdu la vie lors de cette catastrophe aérienne. Bahia Bakari, la seule rescapée du drame, devrait être présente au procès, indique La Provence. Selon le quotidien régional, son témoignage a été versé au dossier d'instruction pénale. Les demandes d'indemnisation des familles de victimes s'élèvent à 45 millions d'euros. Le jugement a été mis en délibéré. Il sera rendu en février 2015

Après plus de cinq ans d’attente suite au crash de l’A310 au large des Comores, la compagnie Yemenia Airlines passe ce lundi devant le TGI d’Aix-en-Provence. "L’audience sera l'occasion […] de solliciter la réparation intégrale de tous les préjudices résultant de ce drame exceptionnel", a écrit Saïd Assoumani, le président de l'Association des familles de victimes, dans un communiqué.

Quelque 800 victimes indirectes du crash sont attendues au tribunal de grande instance de la commune des Bouches-du-Rhône. "Ce devrait être un moment d'intense justice et le souvenir de ceux qui sont partis trop tôt, parents ou grands-parents, oncles ou tantes, filles ou fils, devrait résonner dans le prétoire", indique La Provence. Bahia Bakari, la seule survivante du drame, devrait également être présente pour apporter son témoignage.

"Plutôt que la fin d'un processus, je dirais que c'est le début d'un nouveau. Bien sûr, il y aura des appels, mais ce sera sans doute un premier pas vers la reconnaissance de la responsabilité de la compagnie Yemenia qui essaie de minorer son rôle", indique l’avocat Yann Prévost au quotidien régional. Le préjudice total pourrait s’élever à près de 25 millions d’euros, soit 154 000 euros par demandeur.

En juillet 2009, une information judiciaire avait été ouverte au tribunal de Bobigny pour déterminer les causes de l’accident. Les proches des victimes avaient de leur côté porté plainte en avril 2011 pour "obstacle à la manifestation de la vérité" et "mise en danger de la vie d’autrui". En juin 2013, les résultats de l'enquête menée par les autorités comoriennes, avaient conclu à "une action inadaptée de l'équipage" au cours " d’une manoeuvre non-stabilisée." L'instruction dece dossier au pénal est toujours en cours - il s'agit de d'établir les responsabilité de chacun dans ce drame - , et la date d'un procès n'a pas encore éé fixée. L'audience de ce lundi avait uniquement pour but de déterminer le montant des dommages et intérets à verser aux familles des victimes

Pour rappel, le 30 juin 2009, l’Airbus de la Yemenia s’était abîmé en mer au large des Comores, faisant 152 victimes sur les 153 occupants. Seule une jeune Franco-Comorienne alors âgée de 14 ans, Bahia Bakary, avait miraculeusement survécu. Partis de Paris ou de Marseille à bord d’un A330 récent, les passagers avaient changé d’appareil au Yémen pour un A310 vieux de 19 ans.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Gemijuco, Posté
A qui appartenait l'appareil A310 âgé de 19 ans, Yemenia ? La maintenance était elle faite sérieusement, et par qui ? l'équipage était il formé sérieusement, où et par qui ? ce qui ne semble pas être le cas d'après votre article "une action inadaptée de l'équipage". Pas facile, mais 153 victimes quand même !