La ministre de l'Éducation est la cible de multiples rumeurs xénophobes :

Najat Vallaud-Belkacem ou la cristallisation des pires fantasmes


Publié / Actualisé
Elle ne s'appelle pas Najat Vallaud-Belkacem mais Claudine Dupont, elle encourage les maires à dispenser des cours d'arabes lors des activités périscolaires, elle veut obliger les petits garçons à porter des jupes... La nouvelle ministre de l'Éducation nationale fait l'objet d'un déluge de rumeurs inédit, alimenté par les fantasmes les plus misogynes, racistes et homophobes venus de l'extrême droite. Bienvenue dans la France de 2014, où la nomination à ce poste d'une jeune femme musulmane d'origine marocaine a encore visiblement du mal à être acceptée.
Elle ne s'appelle pas Najat Vallaud-Belkacem mais Claudine Dupont, elle encourage les maires à dispenser des cours d'arabes lors des activités périscolaires, elle veut obliger les petits garçons à porter des jupes... La nouvelle ministre de l'Éducation nationale fait l'objet d'un déluge de rumeurs inédit, alimenté par les fantasmes les plus misogynes, racistes et homophobes venus de l'extrême droite. Bienvenue dans la France de 2014, où la nomination à ce poste d'une jeune femme musulmane d'origine marocaine a encore visiblement du mal à être acceptée.

La ville, les droits des femmes, la jeunesse et les sports, passe encore. Mais l’Éducation nationale, non, c’en est trop ! Pour une frange de la population – visiblement active sur les réseaux sociaux –, confier l’avenir de nos enfants à une jeune femme musulmane est encore, en 2014, vécu comme une "provocation", un mot ayant tourné en boucle dès l’annonce de sa nomination.

Car la plupart des attaques et rumeurs visant Najat Vallaud-Belkacem ont bien cette connotation raciste, comme en témoigne le dernier "fake" diffusé sur les réseaux sociaux : une fausse circulaire à en-tête de l’Éducation nationale, signée par la nouvelle ministre, et encourageant "vivement" les maires à proposer dans le cadre des activités périscolaires "une heure hebdomadaire consacrée à la découverte de la langue arabe". Le ministère a porté plainte mais la fausse information a eu le temps de se répandre et d’être allègrement retweetée.

Et si l’on doutait du caractère xénophobe de ces attaques, les unes indignes des hebdomadaires Minute et Valeurs actuelles sont venues lever toute ambigüité. Najat Vallaud-Belkacem a réveillé ces passions de moins en moins enfouies, de plus en plus assumées. Celles qui se sont également déchaînées sur la page Facebook du ministère de l’Éducation nationale après la parution d’une photo d’écoliers de région parisienne "osant" montrer des enfants noirs...

Il faut dire que la nouvelle ministre de l’Éducation nationale cumule les handicaps. Jeune, femme et musulmane, elle est aussi une ardente partisane de l’égalité fille-garçon à l’école, d’où le retour des délires sur le "genre" et les petits élèves qu’on forcerait à porter des jupes... Sur le blog Riposte laïque, on qualifie même la ministre de "marocaine longtemps salariée par son Roi pour contrôler l’état d’esprit de ses compatriotes perdus en France", et de "sorcière" voulant transformer les garçonnets en fillettes...

Vu de La Réunion, où une femme musulmane est à la tête du conseil général depuis dix ans, où les bancs des écoles ont toujours été multicolores, les commentaires, réactions, délires, rumeurs provoquées par la nomination de Najat Vallaud-Belkacem sont difficilement compréhensibles. Comme si la République n’était pas la même pour tous, pas la même partout.

Les sujets sur lesquels on attend un ministre de l’Éducation sont pourtant nombreux et autrement plus importants dans un pays où le système éducatif est l’un des plus inégalitaires d’Europe. Et comme ses prédécesseurs, Najat Vallaud-Belkacem devra être jugée sur son action. Mais pour certains, la sentence est déjà prononcée : la jeune ministre musulmane d’origine marocaine est coupable d’être celle qu’elle est. Bienvenue dans la France de 2014.

Guilhem George pour www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Fred, Posté
la vérité blesse parfois mais cela reflète la vérité que ça plaise ou non. vivement 2017
Titi, Posté
M Guilhem George, je lis souvent vos publications sur imazpress et apprécie beaucoup vos articles qui dénoncent l'injustice et l'intolérance, bravo à vous !
Vel, Posté
Cher Guilhem George, NVB vous a apparemment tapé dans l'oeil... depuis son passage "sexy" à La Réunion. Ne pensez-vous pas qu'Imazpress exploite un petit peu trop ce type clichés ? Je parle de vos photos, toutes aussi provocantes que la foudre qui s'abat sur ce paratonnerre féminin du gouvernement. Allons, allons, visez le fond du sujet : Kel kalité bononm y met fanm dovan kan totosman i pet ? Sa boug sa ?
DANORD, Posté
Sans intérêt de parler des rumeurs