L'homme est un habitué du meeting international de Plateau-Caillou :

Un ancien champion de natation mis en examen pour "agressions sexuelles"


Publié / Actualisé
Champion de France des 100 et 200 mètres dos en 1976 et 1977, Vincent Leroyer est aujourd'hui responsable de la promotion chez Arena. Le journal Paris Normandie vient de révéler que l'homme été mis examen et placé sous contrôle judiciaire pour "attouchements, agressions sexuelles et viols sur mineurs de 15 ans" en septembre 2013, quelques mois avant de se rendre à La Réunion, à l'occasion du meeting international de Plateau-Caillou dont il est devenu un habitué. Les actes dont il est soupçonné se seraient déroulés il y a une vingtaine d'années.
Champion de France des 100 et 200 mètres dos en 1976 et 1977, Vincent Leroyer est aujourd'hui responsable de la promotion chez Arena. Le journal Paris Normandie vient de révéler que l'homme été mis examen et placé sous contrôle judiciaire pour "attouchements, agressions sexuelles et viols sur mineurs de 15 ans" en septembre 2013, quelques mois avant de se rendre à La Réunion, à l'occasion du meeting international de Plateau-Caillou dont il est devenu un habitué. Les actes dont il est soupçonné se seraient déroulés il y a une vingtaine d'années.

En tant que responsable de la promotion chez Arena, Vincent Leroyer, aujourd’hui âgé de 56 ans, est chargé de participer au rayonnement de l’équipementier sportif dans toutes les compétitions nationales et internationales. C’est dans ce cadre que l’homme s’est fréquemment déplacé à La Réunion à l’occasion du meeting international de Plateau-Caillou. Il y était encore lors de la dernière édition, en décembre dernier.

Quelques mois plus tôt, il avait été placé en garde à vue et auditionné par les gendarmes de Libourne (Gironde) avant d’être mis en examen. Lors de son dernier séjour sur l’île, Vincent Leroyer était donc placé sous contrôle judiciaire pour "attouchements, agressions sexuelles et viols sur mineurs de 15 ans", comme l’a révélé Paris Normandie dans son édition du 5 septembre 2014.

Des informations accueillies avec beaucoup d’effarement par Jean-Claude Caussanel, président du comité réunionnais de natation. "C’est quelqu’un que je connais depuis quatre, cinq ans. C’est la première fois que j’entends ce genre de choses à son sujet, je suis très étonné", confie-t-il.

C’est à la suite de plusieurs plaintes déposées il y a trois, quatre ans que le parquet de Bordeaux a décidé d’ouvrir une information judiciaire, précise Paris Normandie. Selon le quotidien, une dizaine de plaignants se seraient fait connaître. À l’époque des faits présumés, durant la période 1986-1996, Vincent Leroyer occupait les fonctions de manager du club de hockey de Rouen. "C’est dans ce cadre, selon les témoignages des victimes supposées, que le suspect aurait agressé sexuellement et violé de jeunes licenciés du club", écrit le journal normand.

D’après une source proche de l’enquête, l’ancien nageur aurait reconnu partiellement les faits avant de revenir partiellement sur ses déclarations. Vincent Leroyer pourrait être renvoyé devant la cour d’assises de Gironde et encourir jusqu’à 20 ans de réclusion criminelle.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Parent de nageur, Posté
Scandale , d'autant que ce Monsieur est un très proche ami d'un entraineur local connu sur la place....
Méfiance.