Enquête sur des détournements présumés d'honoraires :

Carpa : l'affaire qui secoue le barreau


Publié / Actualisé
Entendu depuis ce jeudi 18 septembre 2014 par les enquêteurs de la brigade financière, maître Iqbal Akhoun, avocat au barreau de Saint-Denis, est ressorti libre du commissariat Malartic ce vendredi après-midi. Les policiers se penchent sur un détournement présumé d'honoraires au sein de la Carpa (Caisse des règlements pécuniaires des avocats), des soupçons jetant la suspicion sur le fonctionnement de cet organisme pourtant très contrôlé. Pour maître Philippe Creissen, ancien trésorier et président de la Carpa, "ce dont est accusé maître Akhoun dépasse l'entendement". "S'il est effectivement en cause, c'est d'une gravité exceptionnelle (...) C'est une atteinte à l'honneur de notre profession", ajoute-t-il.
Entendu depuis ce jeudi 18 septembre 2014 par les enquêteurs de la brigade financière, maître Iqbal Akhoun, avocat au barreau de Saint-Denis, est ressorti libre du commissariat Malartic ce vendredi après-midi. Les policiers se penchent sur un détournement présumé d'honoraires au sein de la Carpa (Caisse des règlements pécuniaires des avocats), des soupçons jetant la suspicion sur le fonctionnement de cet organisme pourtant très contrôlé. Pour maître Philippe Creissen, ancien trésorier et président de la Carpa, "ce dont est accusé maître Akhoun dépasse l'entendement". "S'il est effectivement en cause, c'est d'une gravité exceptionnelle (...) C'est une atteinte à l'honneur de notre profession", ajoute-t-il.

Le placement en garde à vue d’Iqbal Akhoun jeudi dans les locaux du commissariat de Malartic et la perquisition menée à son cabinet ont profondément secoué le barreau de Saint-Denis. Car l’homme est un avocat réputé, mais aussi un ancien magistrat. Il est soupçonné de détournements d’honoraires, suite à une plainte contre X déposée fin janvier par un entrepreneur condamné en 2011 dans une affaire d’escroquerie, précise le JIR.

Dans le milieu des avocats, la nouvelle est accueillie avec stupeur et tremblements. "Cela me surprend énormément", souligne Maître Rémi Boniface. "À ma connaissance, la Carpa fonctionne très bien et est très contrôlée. Mais quand quelqu’un est placé en garde à vue, c’est qu’il y a des indices qui laissent supposer une infraction. Personne n’est au-dessus des lois et on doit pouvoir enquêter sur n’importe qui", confie-t-il.

Si sa garde à vue a été prolongée ce vendredi, Iqbal Akhoun demeure présumé innocent. Mais déjà pointent l’opprobre sur toute une profession et des interrogations sur le fonctionnement de la Carpa, un organisme maniant de très importantes sommes d’argent : "jusqu’à 80 millions d’euros par an", selon Maître Philippe Creissen qui y a occupé les fonctions de trésorier général puis de président jusqu’en 2009.

"Nous avions à l’époque mis en place l’assainissement de la trésorerie et un contrôle assez drastique. Mais nous avons été virés en 2009 et visiblement on a affaibli le système de contrôle...", poursuit ce dernier. "Tout avait été mis en place pour qu’il y ait des traces si l’un de nous faisait une bêtise. Tout est fait pour multiplier les contrôles. La Carpa est le seul endroit où une armée mexicaine est plus un avantage qu’un inconvénient. On est plus prudent qu’une banque", assure-t-il.

Selon le JIR, des dysfonctionnements seraient toutefois bel et bien apparus lors des investigations. Aussi, pour Philippe Creissen, si les soupçons venaient à se confirmer envers Iqbal Akhoun, ce serait d’une "gravité exceptionnelle" et "la contradiction même du système mis en place".

"Ce serait normal qu’il y ait une opération mains propres"

"Il s’agit de maniement de fonds avec l’argent des autres", reprend-il. "C’est très particulier et un avocat sait qu’il engage sa responsabilité dans ces cas-là. On parle de probité, c’est la chose la plus importante dans notre métier", estime-t-il.

De son côté, le conseil d’administration de la Carpa a décidé à son tour de déposer plainte contre X. Mais pour l’ancien trésorier et président, des responsabilités sont peut-être à cherche de ce côté-là aussi. "Il est surprenant que la Carpa ait attendu un an pour se porter partie civile. J’ai tendance à penser que le conseil d’administration de la Carpa n’a pas fait son boulot. On a affaire à des gens qui n’ont pas compris quelles étaient les responsabilités qu’implique la gestion de la Carpa. C’est quelque chose de rigide, sévère et grave", affirme Philippe Creissen, qui s’étonne de ne pas avoir encore été convoqué par les enquêteurs comme l’ont été un autre ancien président de la Carpa, Robert Chicaud, et l’actuelle présidente Christine Millier. "Je suis surpris de ne pas avoir été interrogé. Ça ne me gênerait pas, il faut de la transparence, il faut assumer", confie-t-il.

Pour beaucoup d’avocats, la crainte est bien de voir leur métier discrédité si cette affaire venait à connaître d’autres développements. "C’est une atteinte à l’honneur de notre profession", considère maître Creissen. "Il faudrait un audit de transparence. Ce serait normal qu’il y ait une opération mains propres, comme en Italie", juge-t-il. Et de conclure que "la situation risque de devenir la même qu’à Maurice ou à Madagascar, où on appelle les avocats des voleurs autorisés. Voilà ce que les gens vont penser et ils vont aller chercher des avocats en métropole..."

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Rosi et Chris, Posté
Nous ne somme pas dans un monde merveilleux "tel qu’il "devrait être" avec des professionnels et leurs hiérarchies respectant scrupuleusement les règles de respect de la déontologie, ainsi que la valeur des serments sur l ' honneur de leur profession.
Malheureusement, la "vraie vie" ce n’est pas "le Pays des Bisounours " ...mais des victimes confrontées au "sordide" des avocats véreux dont les seules motivations sont "Argent" quelles que soient "les basses actions ", et les trahisons, à mettre en œuvre pour gagner ce fric tant convoité.
Observez dans la conspiration de la justice >http://1drv.ms/1pc6lB8
Victimes des avocats locaux, Posté
L'atteinte à l'honneur de cette profession dit Me Creissen??? Que dire de tous ces avocats locaux qui plantent leurs clients? De ceux qui récoltent les honoraires et mettent les dossiers au placard?? Ceux qui fusillent la défense de leurs propres clients lorsqu'il y a des puissants en face avec des arrangements juteux avec la partie adverse?? Ceux qui ne viennent même pas aux audiences??Ceux qui dépouillent leurs clients????ceux qui gardent l'argent de leurs clients???
(supprimé pour prise à partie - webmaster ipreunion.com)
Quel monde de corbeaux !
Marie-Claire, Posté
Apparemment la présomption d'innocence n'existe pas pour Maître Boniface et Maître Creissen!le comble pour des avocats!N'êtes-vous pas plutôt jaloux de la renommée de Maitre Akhoun?