Une expérimentation sera menée dans certains établissements dès le 6 novembre :

Le Port : des activités périscolaires gratuites pour tous en janvier 2015


Publié / Actualisé
Le maire du Port Olivier Hoarau a présenté, ce lundi 27 octobre 2014, les modalités de la prochaine mise en oeuvre des activités périscolaires dans les écoles maternelles et élémentaires de la commune. Une expérimentation sera menée à partir du 6 novembre et jusqu'au 17 décembre dans quatre sites : l'école élémentaire Francis Rivière, l'école maternelle René Michel, les écoles élémentaires Léonide Letoullec et Charles Vendomelle et enfin l'école maternelle et élémentaire Eugène Dayot. À l'issue de cette période, les activités périscolaires - qui seront gratuites - se verront étendues à l'ensemble des écoles portoises, de 15 heures à 17 heures. Au menu : du sport, de la culture, des jeux, mais aussi des actions de sensibilisation à l'environnement et à la citoyenneté, en partenariat avec de nombreuses associations, la base nautique des Mascareignes, village Titan ou encore le TCO. "Nous avons choisi de prendre le temps de consulter tous les acteurs pour mettre en place la meilleure formule possible", a affirmé Olivier Hoarau.
Le maire du Port Olivier Hoarau a présenté, ce lundi 27 octobre 2014, les modalités de la prochaine mise en oeuvre des activités périscolaires dans les écoles maternelles et élémentaires de la commune. Une expérimentation sera menée à partir du 6 novembre et jusqu'au 17 décembre dans quatre sites : l'école élémentaire Francis Rivière, l'école maternelle René Michel, les écoles élémentaires Léonide Letoullec et Charles Vendomelle et enfin l'école maternelle et élémentaire Eugène Dayot. À l'issue de cette période, les activités périscolaires - qui seront gratuites - se verront étendues à l'ensemble des écoles portoises, de 15 heures à 17 heures. Au menu : du sport, de la culture, des jeux, mais aussi des actions de sensibilisation à l'environnement et à la citoyenneté, en partenariat avec de nombreuses associations, la base nautique des Mascareignes, village Titan ou encore le TCO. "Nous avons choisi de prendre le temps de consulter tous les acteurs pour mettre en place la meilleure formule possible", a affirmé Olivier Hoarau.

Olivier Hoarau n’était pas seul ce lundi pour présenter les futures activités périscolaires qui seront mises en place dans les écoles portoises. Le maire était logiquement accompagné de son adjointe aux affaires scolaires, Annie Mourgaye, mais aussi du directeur de Village Titan, de celui de l’Insectarium ou encore de la directrice du centre social du Coeur Saignant.

C’est que, dans son propos, l’édile portois a mis l’accent sur les notions de "partenariat", de "consultation" ou d’"échange" qui ont précédé le lancement du dispositif, mais qui ont également pris du temps. "Nous sommes arrivés en mars et il fallait rendre la copie en juin. Nous ne voulions pas procéder dans la précipitation et nous avons dû faire ce qu’ont pas fait ceux qui étaient là avant nous : consulter les parents, les enseignants, les associations. De plus nous avons récupéré la commune dans une situation financière très difficile", a souligné Olivier Hoarau.

Après ce "temps d’échange et de consultation", la municipalité a donc décidé de passer à nouvelle étape, celle de l’expérimentation dans quatre sites de la commune, du centre-ville à la Rivière des Galets : l’école élémentaire Francis Rivière, l’école maternelle René Michel, les écoles élémentaires Léonide Letoullec et Charles Vendomelle et enfin l’école maternelle et élémentaire Eugène Dayot. "L’objectif est d’avoir la meilleure couverture possible du territoire et de voir comment ces activités seront accueillies par les enfants et les parents", a expliqué le maire, précisant que l’expérience – qui débutera le 6 novembre et s’achèvera à la fin de l’année 2014 – concernera 550 élèves au total.

De quoi apporter quelques réponses pour d’éventuelles corrections en vue de la généralisation à toutes les écoles maternelles et élémentaires du Port en janvier 2015, soit 5 952 élèves, pour un coût estimé à 1,7 million d’euros. Une occasion également "pour des jeunes d’avoir un emploi dans l’animation", puisque la municipalité compte "mobiliser des contrats d’avenir". L’opportunité, aussi, pour Olivier Hoarau de répondre à certains de ses détracteurs : "Quand on dit que la ville du Port tire à boulets rouges sur les associations, nous donnons un vrai sens à la vie associative, les associations sont nos partenaires et les enjeux ne sont pas politiques mais sociaux", a-t-il glissé.

Le programme concocté par la municipalité et les associations se veut ambitieux, avec de l’initiation aux activités artistiques et culturelles (théâtre, musique, chant, danse...), du sport avec l’OMS (Office municipal des sports) ou avec le club de football de la Jeanne d’Arc, mais aussi des ateliers de lecture et d’écriture (poésie, contes, slams...), des jeux d’esprit et de stratégie, mais aussi de l’initiation aux activités nautiques avec la base nautique des Mascareignes, une approche originale des animaux avec l’Insectarium, ou encore des ateliers de sensibilisation au développement durable ou au recyclage avec le TCO.

Quant à la demi-journée d’enseignement supplémentaire, fixée au samedi, "le débat reste ouvert", a confié Annie Mourgaye. "Nous sommes dans l’expérimentation et s’il faut à nouveau consulter, nous sommes prêts à revoir tout ça, ce n’est pas figé", a-t-elle déclaré.

www.ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Animatrice a l 'insectarium, Posté
Nous serons présentent pour les périscolaires qui ne se feras pas a l 'insectarium mais dans les écoles avec des animatrices BAFA ET PLUS
Et nous avons aussi nos propre activités que nous ferons découvrir
Je dit merci a Monsieur le MAIRE de nous avoir fait confiance dans ce domaine.
Et que ses enfants qui seront ravie de découvrir autre choses.
Domie, Posté
Je suis recrutée pour faire du périscolaire. Je vais faire joujou avec les enfants. Pas de problème! Et pendant ce temps les enfants de moins en moins instruits, de plus en plus livrés à eux même car les famille n'ont plus d'éducation et encore moins d'instruction, ....nous nous engageons dans une drôle de société!!! Mon fils qui était en terminale S l'année dernière, me disait "maman on a trop de vacances, nos journées sont surchargées et on n'a pas le temps d'assimiler ce qu'on nous apprend". Les enfants du primaire vont être un peu plus reposés pour apprendre !!! ce que moi j'ai appris dans les années 70 / 80 à l'école mes enfants n'ont pas reçu de l'école cette culture générale qui nous a été inculquée. Ce travail que nous faisions en rentrant à la maison été une rigueur, et un socle pour nos apprentissages; Aujourd'hui les politiques de crétinisation successives de la masse , peuvent s’enorgueillir d'avoir en l'Education Nationale un bon étalon(=reproducteur) du système.
Yotte, Posté
LE PORT SA MEM MEM........
Sophie97420, Posté
je voudrais m'exprimer sur le periscolaire c'est bien de prendre des jeunes mais il y a des animatrices comme moi qui ont déjà le bafa et qui ont déjà travailler dans l'animation , mais concernant les activité nautique je trouve que c'est trop loin pour les enfants et l'insectarium aussi je pense que les parents n'emenerons pas leurs enfants après l'école la bàs .si les activités seront les écoles en dehors je ne crois pas . Concernant la demi-journée de samedi 8H à 10H c'est un peu court cela aurait été mieux 8h 11h comme avant je suis un parent d'élève
Hoarau sans E, Posté
HOARAU sans E merci !!!!!!!!!