Conseil municipal :

Saint-Paul : le PLR dénonce des "intimidations" et va porter plainte


Publié / Actualisé
Depuis la reconquête de la mairie par Joseph Sinimalé le 30 mars dernier, les conseils municipaux ont pris l'habitude d'être agités. Dernier épisode en date, ce mercredi 29 octobre 2014, les conseillers municipaux du PLR d'Huguette Bello dénonçant "les pressions, intimidations et agressions verbales dont ils ont été victimes pendant et après le conseil municipal". Évoquant "des méthodes d'un autre âge", ils annoncent leur intention de déposer une plainte auprès du procureur de la République.
Depuis la reconquête de la mairie par Joseph Sinimalé le 30 mars dernier, les conseils municipaux ont pris l'habitude d'être agités. Dernier épisode en date, ce mercredi 29 octobre 2014, les conseillers municipaux du PLR d'Huguette Bello dénonçant "les pressions, intimidations et agressions verbales dont ils ont été victimes pendant et après le conseil municipal". Évoquant "des méthodes d'un autre âge", ils annoncent leur intention de déposer une plainte auprès du procureur de la République.

"Une fois de plus, des employés municipaux ont invectivé, menacé et insulté les conseillers de l'opposition. Fait aggravant, l'un d'entre eux était en service au moment des faits", affirment les conseillers municipaux PLR dans un communiqué publié ce vendredi 31 octobre.

"Cette situation est inacceptable en démocratie et nous tenons à dénoncer ces méthodes d'un autre âge, qui n'honorent pas le maire en place. Sollicité à plusieurs reprises à exercer la mission de police de séance qui lui revient, le maire Joseph Sinimalé n'a pas joué son rôle en ne rappelant pas systématiquement à l’ordre les auteurs des menaces et insultes", ajoutent-ils, indiquant que "pour le respect des droits des membres de l'opposition et pour l'assurance de leur sécurité physique, une plainte sera déposée auprès du procureur de la République".

"Les conseillers municipaux d'opposition appellent à la sérénité des débats au sein du conseil municipal et au respect des valeurs démocratiques et républicaines", conclut le communiqué.

www.ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Ratsinger, Posté
l'arroseuse arrosée… Elle a la mémoire courte. Se souvient-elle des entrées de l'équipe à Bénard dans l'opposition sous son reigne à Saint-Paul ?
Yann , Posté
voila saint-Paul e redevenu 40 ans en arrière. l'opposition doit etre respecter ce son des êtres humains et non pas des animaux. Je confirme que ces des employer communaux qui doivent être sur leurs poste de travaille qui vienne a la demande du Maire pour mettre la pression je suis bien placés pour le dire
Philippe, Posté
vous tous,majorité comme opposition vous donnez un triste spectacle!!!vous oubliez une chose essentielle:le RESPECT de l'électeur
Mal avisé, Posté
Mi conais pas trops mais mi entend dan tout' conseil avant le vote que "la commission a rendu un avis favorable". Y ressemb que le l'opposition doit siéger dan la commission.
Pourquoi y di que li vé faire un débat constructif mai pourquoi li sar pas le ban commission.Li attend mêm le Conseil pou débat. Li essay lanse la critik devan le ban journaliste
JNP, Posté
Et les pressions et toutes les exactions de ces camarades communistes , elle s’en souvient Madame Bello ?