Saint-Denis - Hommage à Rémi Fraisse :

"Nous sommes aussi concernés"


Publié / Actualisé
Une trentaine de personnes s'est réunie ce samedi 1er novembre 2014 à Saint-Denis en hommage à Rémi Fraisse. Militants et sympathisants écologiques ou de gauche se sont rassemblés sur le parvis des droits de l'homme pour saluer la mémoire du jeune botaniste décédé le 26 octobre dernier lors d'une manifestation contre le barrage de Sivens. "Chaque fois qu'un militant meurt sur le terrain, nous sommes touchés. Nous sommes tous concernés par ce type de combat. Nous n'avons pas de barrage mais un autre type de projet", assure Jean-Pierre Marchau, représentant d'Europe Ecologie les Verts Réunion, à l'origine de cette manifestation.
Une trentaine de personnes s'est réunie ce samedi 1er novembre 2014 à Saint-Denis en hommage à Rémi Fraisse. Militants et sympathisants écologiques ou de gauche se sont rassemblés sur le parvis des droits de l'homme pour saluer la mémoire du jeune botaniste décédé le 26 octobre dernier lors d'une manifestation contre le barrage de Sivens. "Chaque fois qu'un militant meurt sur le terrain, nous sommes touchés. Nous sommes tous concernés par ce type de combat. Nous n'avons pas de barrage mais un autre type de projet", assure Jean-Pierre Marchau, représentant d'Europe Ecologie les Verts Réunion, à l'origine de cette manifestation.

Même à plusieurs milliers de kilomètres du Tarn, les militants écologistes et de gauche ont tenu à rendre hommage à Rémi Fraisse, mort lors d’une manifestation contre le barrage de Sivens. "Nous sommes aussi concernés par la crise environnementale et écologique avec des projets inutiles comme la Nouvelle route du littoral. Il y a une solidarité entre tous les écologistes", assure Jean-Pierre Marchau, membre d’EELVR.

C’est à son appel qu’une trentaine de personnes s’est réunie ce samedi matin sur le parvis des droits de l’homme à Champ Fleuri. L’occasion de saluer la mémoire de ce jeune étudiant botaniste. "Rémi, c’est un frère, un fils, un camarade. Quelqu’un dont nous nous sentons proches, intellectuellement comme humainement. C’est la raison pour laquelle nous nous sentons tellement touchés", a déclaré Perceval Gaillard, porte-parole du Parti du gauche à La Réunion.

Pour Maurice Gironcel, ce décès n’a pas manqué de lui rappeler quelques drames politiques qu’a pu connaître La Réunion ces dernières années. "Nous avons aussi connu beaucoup de jeunes et de moins jeunes qui se sont également faits tuer pour leurs idées. Aujourd’hui, il faut qu’on arrive à écouter la population et à faire en sorte qu’on arrête d’attiser la haine", souligne le maire de Sainte-Suzanne, venu au nom du Parti communiste réunionnais.

Au-delà de l’hommage solennel, les militants rassemblés à Saint-Denis ont voulu rappeler leur engagement au niveau local. "Nous sommes aussi concernés par la crise environnementale et écologique avec des projets inutiles comme la Nouvelle route du littoral", explique Jean-Pierre Marchau. "Aujourd’hui, l’écologie et la lutte environnementale devient un enjeu parce que de nombreux lobbys économiques s’y opposent", ajoute-t-il.

La NRL a souvent été évoquée lors de cette manifestation, le parallèle fait avec le barrage de Sivens, Notre-Dame-des-Landes ou la ferme des 1000 vaches a naturellement découlé pour ces militants. "Ici, à La Réunion, vont-ils également user de la force pour faire plaisir à Bouygues et Vinci lorsque nous nous mobilisons contre le plus coûteux de ces grands projets inutiles et imposés ?", s’interroge Perceval Gaillard.

Afin d’éviter un nouveau drame, Maurice Gironcel demande aux autorités de faire preuve d’un peu plus de diplomatie. "Il faut écouter les opposants de certains projets et prendre une décision à l’issue d’une large concertation, ce qui n’a pas été le cas à Sivens et ce qui n’est pas le cas également à notre avis sur la route du littoral en mer. C’est ça le respect de la démocratie", commente le secrétaire général du PCR.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Fred, Posté
manifeser à la Réunion pour un truc en Métropole , rien à foutre de ces 40 personnes , pas mal de créoles hein !!!!!
JORI, Posté
Gironcel l'acheteur de voix bientôt vous n'aurez plus droit à la parole et ne nous gênera quand on entend vos conneries!

Comme à son habitude, au lieu d'apaiser le peuple le PCR exactement comme Ti Dentel stleu ne savent qu'une chose : diviser les reunionnais et déclencher des émeutes!

LE PCR est une honte pour l'humanité!