Le bras droit de Nicolas Sarkozy est à La Réunion :

Brice Hortefeux : "Un nouveau départ"


Publié / Actualisé
Dans le cadre de la campagne pour la présidence de l'UMP, Brice Hortefeux a fait escale ce dimanche 9 novembre 2014 à La Réunion pour soutenir la candidature de Nicolas Sarkozy. L'ancien ministre de l'Intérieur a animé un meeting auprès de Michel Fontaine, Didier Robert et Nassimah Dindar au domaine Mon caprice de Saint-Pierre. L'occasion pour le président de l'association des Amis de Nicolas Sarkozy de réunir les militants à quelques semaines du vote pour la présidence du parti, mais également de revenir sur l'affaire qui touche François Fillon. (photos - interview Noémie Mabilon / RTL Réunion)
Dans le cadre de la campagne pour la présidence de l'UMP, Brice Hortefeux a fait escale ce dimanche 9 novembre 2014 à La Réunion pour soutenir la candidature de Nicolas Sarkozy. L'ancien ministre de l'Intérieur a animé un meeting auprès de Michel Fontaine, Didier Robert et Nassimah Dindar au domaine Mon caprice de Saint-Pierre. L'occasion pour le président de l'association des Amis de Nicolas Sarkozy de réunir les militants à quelques semaines du vote pour la présidence du parti, mais également de revenir sur l'affaire qui touche François Fillon. (photos - interview Noémie Mabilon / RTL Réunion)

Selon Le Monde, François Fillon a sollicité l’Elysée pour accélérer les poursuites judiciaires contre Nicolas Sarozy. Que pensez-vous de ces manoeuvres ?

Je ne peux pas et je ne veux pas croire à ce qui a été écrit, car si c’est exact cela serait naturellement extrêmement grave. L’opposition avait vécu des épreuves très lourdes depuis deux ans dont les responsabilités sont multiples : il n’y a pas qu’un seul et unique responsable. Nous avons vécu deux années extrêmement difficiles où nous avions été un peu timorés, inaudibles… Il faut que cela soit la fin d’un cycle.

Vous êtes aujourd’hui à La Réunion pour représenter Nicolas Sarkozy. Pourquoi ?

Je suis engagé auprès de Nicolas Sarkozy parce que je suis convaincu de son autorité, de sa crédibilité et de sa légitimité. Que l’on aime ou non Nicolas Sarkozy, on ne peut que se réjouir en tant que républicain qu’il y ait une voix dans notre pays qui joue le rôle de l’opposition : bousculer et critiquer. Ce n’était pas le cas jusqu’à aujourd’hui, je pense que ce sera un nouveau départ. L’engagement nouveau de Nicolas Sarkozy est utile et nécessaire.

Êtes-vous ici pour la campagne de présidence à l’UMP, les primaires, les présidentielles de 2017 ?

Autour de Nicolas Sarkozy, nous procédons naturellement par étape. Libre à d’autres de parler d’élections présidentielles de 2017, mais ce n’est pas son sujet ni le notre. Aujourd’hui, nous sommes engagés dans la refondation de l’opposition. Nous pensons que pour redresser le pays, il faut commencer par refonder l’opposition. L’enjeu, c’est celui du 29 novembre.

L’UMP est marquée par de nombreuses sensibilités diverses, y compris à La Réunion avec notamment le parti Objectif Réunion de Didier Robert…

Aujourd’hui, des sensibilités se sont organisées et se sont structurées. Je crois - et c’est le sentiment qui m’anime - qui chacun doit trouver sa place. L’idée de Nicolas Sarkozy est de laisser personne au bord de la route. Les courants et les chapelles doivent aussi savoir évoluer. Ce que j’ai entendu et vu ce soir à La Réunion me permettent d’être très optimiste. Je suis heureux d’avoir vu de nombreux élus, le président du conseil régional et le sénateur-maire côté à côte avec la présidente du conseil général. C’est un bon signal.

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

Gemijuco, Posté
Et qui a payé pour le voyage et l'hötel ?? Lui, l'UMP ou nous pauvres contribuables ?
Reunionnaise, Posté
belle réussite pour ce meeting, bravo