Les salariés et une partie des éléveurs envisagent une nouvelle grève :

Sicalait : Olivier Dekokère maintenu, Julien Huet nouveau président


Publié / Actualisé
Le flou règne toujours à la Sicalait. Alors qu'une conférence de presse s'est tenue ce vendredi après-midi 19 décembre 2014 chez un des administrateurs, les salariés ont été informés dans la matinée de la démission du président Patrick Hoarau, remplacé par Julien Huet, et du maintien à son poste du directeur Olivier Dekokère, qui sera accompagné d'un directeur des ressources humaines. Une décision qui pourrait entraîner un nouveau mouvement de grève des salariés soutenus par certains éleveurs, dès ce lundi 22 décembre. Ils estiment notamment que la démission de Patrick Hoarau ne s'est pas déroulée dans les règles. La Sicalait souhaiterait de son côté mettre en place une médiation. Par ailleurs, la CFDT a prévu de déposer plainte à la gendarmerie pour des menaces ayant été proférées lors de la dernière grève.
Le flou règne toujours à la Sicalait. Alors qu'une conférence de presse s'est tenue ce vendredi après-midi 19 décembre 2014 chez un des administrateurs, les salariés ont été informés dans la matinée de la démission du président Patrick Hoarau, remplacé par Julien Huet, et du maintien à son poste du directeur Olivier Dekokère, qui sera accompagné d'un directeur des ressources humaines. Une décision qui pourrait entraîner un nouveau mouvement de grève des salariés soutenus par certains éleveurs, dès ce lundi 22 décembre. Ils estiment notamment que la démission de Patrick Hoarau ne s'est pas déroulée dans les règles. La Sicalait souhaiterait de son côté mettre en place une médiation. Par ailleurs, la CFDT a prévu de déposer plainte à la gendarmerie pour des menaces ayant été proférées lors de la dernière grève.

On l’annonçait "déchu", "mis à pied", voire bientôt "licencié", en tout cas sur le départ. Mais Olivier Dekokère, le directeur général au coeur des critiques des salariés de la Sicalait ayant lancé un mouvement de grève la semaine dernière, est bel et bien toujours en poste. Il y a même été confirmé avec une confiance renouvelée, comme l’a indiqué ce vendredi le nouveau président de la coopérative Julien Huet, successeur du démissionnaire Patrick Hoarau.

"M. Dekokère est toujours directeur de la Sicalait, il n’a jamais été licencié. Aucune décision n’a été prise en conseil d’administration pour le licencier, donc cette décision n’était pas valide. Jeudi après-midi, on lui a renouvelé notre confiance, il est prêt à relever le challenge avec nous pour faire évoluer la filière laitière", a déclaré tout de go Julien Huet.

Le coup est rude pour les salariés et une partie des éleveurs, qui avaient fait du départ d’Olivier Dekokère leur principale revendication, et surtout qui croyaient bien avoir obtenu satisfaction... Pas sûr que la nomination d’un DRH à ses côtés suffise à faire passer la pilule.

Les administrateurs ont en tout cas voulu reprendre la main et remettre les choses dans l’ordre ce jeudi. "Le vice-président, par la demande de certains administrateurs, a demandé la tenue d’un conseil d’administration jeudi après-midi à 13 heures à Saint-Pierre", raconte Julien Huet. "La convocation a été envoyée à tous les administrateurs et un huissier était présent. M. Hoarau a envoyé un texto pour donner sa démission et, à la demande de certains administrateurs, le conseil a demandé la démission du bureau. Donc il y a eu élection d’un nouveau bureau dont je suis le président", poursuit-il.

Toutefois, ce n’est pas si simple pour les salariés. Ils contestent notamment la validité de cette démission par texto interposé et donc la nomination de Julien Huet. Et envisagent du coup de réinstaller un piquet de grève devant le siège de la Plaine des Cafres dès ce lundi. "On a discuté avec les salariés, ils nous ont confirmé qu’ils n’allaient pas pénaliser les éleveurs donc les camions vont continuer à circuler pour collecter le lait", assure toutefois Julien Huet, précisant qu’une médiation avait été demandée à la préfecture.

Le conseil d’administration a également demandé un audit "sur le groupe Sicalait". "Cet audit sera consultable par les salariés et les adhérents. On n’a rien à cacher, on veut que tout soit mis sur la table. Certains disent que M. Dekokère a des choses à se reprocher, si c’est le cas et que cet audit, on fera ce qu’il faut", promet Julien Huet.

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Soweto, Posté
Pourquoi dekokere baisse-t-il sa tete, a-t-il honte de ses propos (supprimé pour prise à partie - webmaster ipreunion.com)?
Tarte-a-la-creme, Posté
Le directeur est nommé par le conseil d'administration. Tant que celui-ci juge que le maintien du directeur est souhaitable pour l'entreprise, il est maintenu.
Rien de plus normal.
A quel titre les salariés auraient-ils le droit de choisir le directeur ?
Si M. Dekokère enfreint la loi, qu'ils portent plainte, la justice tranchera.
En attendant : au boulot !
Salariédépité, Posté
Franchement personne ne prend en compte l'état psychologique des employés. on a à faire à un manipulateur le directeur il a pu aussi manipuler une partie du conseil. Le Conseil d'Administration n'a rien à foutre du malaise social des employés ils pensent qu'en remplir leur poches tout simplement. Si il y avait seulement un salarié qui se plaignait de ce monsieur on aurait pu croire mais là avec 95 % de grévistes franchement. Le CONSEIL D'administration nous demande de creuver sous leur applaudissement. Mais on tiendra bon tous ensemble et on revendiquera nos droits jusqu'au dernier souffle.