Immigration clandestine :

Mayotte : plus de 4 800 reconduites à la frontière en deux mois


Publié / Actualisé
De la mi-octobre à la fin décembre 2014, la création de 48 locaux de rétention administrative ont été nécessaires à Mayotte, comme à chaque fois que le centre de rétention de Pamandzi accueille plus de 100 personnes. Ce qui signifie, selon France Mayotte Matin, "qu'au minimum 4 800 étrangers en situation irrégulière ont été reconduits à la frontière" durant cette période.
De la mi-octobre à la fin décembre 2014, la création de 48 locaux de rétention administrative ont été nécessaires à Mayotte, comme à chaque fois que le centre de rétention de Pamandzi accueille plus de 100 personnes. Ce qui signifie, selon France Mayotte Matin, "qu'au minimum 4 800 étrangers en situation irrégulière ont été reconduits à la frontière" durant cette période.

Ainsi, pour France Mayotte Matin, "l’immigration clandestine ne faiblit pas, elle est toujours aussi alarmante et ses marques sont de plus en plus visibles partout sur le territoire avec la prolifération des villages en tôle". Le quotidien mahorais ajoute que les chiffres 2014 "devraient atteindre des records", l’île aux parfums "attirant toujours plus de ressortissants comoriens, mais aussi d’autres nations, à l’instar des régions des Grands lacs, de Syrie, du Yémen, de Madagascar..."

Et le journal de conclure, alarmiste : "Mayotte ressemble de plus en plus à un immense Sangatte à une heure où l’Europe subit elle aussi les poussées migratoires en provenance des pays en guerre. Pourtant, il est rarement dit qu’en France, Mayotte est le territoire procédant chaque année au plus grand nombre de reconduites."

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !