Les parents du tireur présumés ont été interpellés :

Montrouge : le suspect identifié, une "connexion" établie avec les frères Kouachi


Publié / Actualisé
Ce vendredi 9 janvier 2015, au lendemain de la fusillade à Montrouge (Hauts-de-Seine) ayant coûté la vie à une jeune policière municipale martiniquaise, le suspect aurait été identifié et deux personnes auraient été interpellées dans son entourage. Il s'agirait de ses parents. L'homme est toujours en fuite et serait lourdement armé. Selon des sources policières, le tireur de Montrouge connaissait les frères Kouachi et il pourrait exister un lien avec l'attaque de Charlie Hebdo. L'AFP évoque ainsi une "connexion" avec les auteurs de la tuerie au siège de l'hebdomadaire, citant des sources policières.
Ce vendredi 9 janvier 2015, au lendemain de la fusillade à Montrouge (Hauts-de-Seine) ayant coûté la vie à une jeune policière municipale martiniquaise, le suspect aurait été identifié et deux personnes auraient été interpellées dans son entourage. Il s'agirait de ses parents. L'homme est toujours en fuite et serait lourdement armé. Selon des sources policières, le tireur de Montrouge connaissait les frères Kouachi et il pourrait exister un lien avec l'attaque de Charlie Hebdo. L'AFP évoque ainsi une "connexion" avec les auteurs de la tuerie au siège de l'hebdomadaire, citant des sources policières.

L’enquête "avance" a affirmé ce vendredi matin le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, au sujet de la fusillade de Montrouge ayant coûté la vie à Clarissa Jean-Philippe, policière municipale stagiaire.

Le tireur aurait en effet été identifié et deux interpellations auraient eu lieu dans "son entourage très proche", à Grigny dans l’Essonne, selon l’AFP. Il s'agirait de ses parents d'après Le Parisien, qui indique que des documents de propagande islamiste aurait également été saisis lors de perquisitions.

Le suspect serait déjà connu des services de police et serait lié aux frères Kouachi. Il avait été condamné en 2010 pour le projet d'évasion d'un autre djihadiste présumé, Smaïn Ait Ali Belkacem, dossier dans lequel Chérif Kouachi avait été mis en examen avant de bénéficier d'un non-lieu. Smaïn Ait Ali Belkacem a été condamné en novembre 2002 à une peine de prison à perpétuité pour sa participation à l'attentat de la station RER Musée d'Orsay, en octobre 1995.

Par ailleurs, le suspect de Montrouge et les frères Kouachi seraient tous trois issus de la filière djihadiste dite "des Buttes-Chaumont".

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !