Une lettre a été adressée à Christiane Taubira :

Le Crefom veut retirer le mot race du code pénal


Publié / Actualisé
Dans une lettre adressée à Christiane Taubira, le Crefom a demandé à la garde des sceaux ce vendredi 20 février 2015 de retirer le mot race du code pénal. Cette requête fait suite à l'agression à Paris d'un homme noir par des supporters racistes de Chelsea. Suite au dépôt de plainte de la victime, le parquet avait retenu le qualificatif de "violences volontaires en raison de la race."
Dans une lettre adressée à Christiane Taubira, le Crefom a demandé à la garde des sceaux ce vendredi 20 février 2015 de retirer le mot race du code pénal. Cette requête fait suite à l'agression à Paris d'un homme noir par des supporters racistes de Chelsea. Suite au dépôt de plainte de la victime, le parquet avait retenu le qualificatif de "violences volontaires en raison de la race."

"Il nous semble qu’au XXIe siècle, il n’est digne ni de  notre Justice, ni des principes de notre République, qu’un usager de la RATP soit assigné à une prétendue " race " du simple fait de son apparence. Cette qualification, à notre avis inappropriée, des faits nous amène à nous demander si elle est de nature à réellement lutter contre le racisme et si, finalement, le remède ne serait pas pire que le mal", explique le conseil représentatif des Français d’outre mer.

Patrick Karam, le président du Crefom, a notamment rappelé "que le commissaire européen aux droits de l’homme s’inquiète, dans un rapport en date du 17 février 2015, de la montée du racisme dans notre pays." Il ajoute notamment que François Hollande "s’était engagé, en mars 2012, à demander au Parlement , dès qu’il serait élu, de retirer le mot race de l’article 1er de notre constitution." A ce jour, cette promesse n'a pas été tenue.

Le Crefom demande ainsi à la ministre de la justice de présenter à l'Assemblée nationale un projet de loi afin de supprimer le mot race du code pénal. "Le Crefom s’engage à vous soutenir dans cette action et à collaborer à la préparation de cette réforme, notamment en organisant avec  votre ministère une table ronde à ce sujet", ont-ils écrit à destination de Christiane Taubira.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Legifrance, Posté
ils sont cons ou quoi? ils veulent abolir le delit de racisme?