Des discussions vont débuter entre les salariés et la direction :

SRPP : les actionnaires Total et Shell acceptent le principe d'une négociation


Publié / Actualisé
Au sixième jour de grève, les deux actionnaires de la SRPP (Société réunionnaise de produits pétroliers) se sont enfin mis d'accord sur le principe d'une négociation, ce mardi soir 3 mars 2015. Les grévistes doivent maintenant mettre en place une base de discussion avant de rencontrer la direction.
Au sixième jour de grève, les deux actionnaires de la SRPP (Société réunionnaise de produits pétroliers) se sont enfin mis d'accord sur le principe d'une négociation, ce mardi soir 3 mars 2015. Les grévistes doivent maintenant mettre en place une base de discussion avant de rencontrer la direction.

Lors d’une conférence de presse organisée ce mardi à 17 heures, le préfet Dominique Sorain avait déclaré avoir saisi les actionnaires Shell et Total pour "demander un mandat de négociations", préalable indispensable à toute discussion entre les salariés et la direction.

Un peu plus de deux heures plus tard, c’était chose faite, les deux groupes pétroliers s’étant mis d’accord pour en accepter le principe. Les grévistes doivent désormais mettre en place une base de discussion avant de rencontrer la direction de la SRPP.

Les salariés avaient lancé ce mouvement le jeudi 26 février pour réclamer le versement d’une prime exceptionnelle dans le cadre du rachat de la société par le groupe français Rubis. Mais si un premier pas a été franchi vers une éventuelle résolution du conflit, les grévistes demeurent très prudents. "On verra si prime il y a… Mais je suis fatigué…", a ainsi lâché Evenor Caritchy, délégué syndical CFDT.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !