Ils réclament toujours l'accès aux stations réquisitionnées :

Étang-Salé : les professionnels du BTP lèvent leur barrage filtrant


Publié / Actualisé
A Saint-Louis, la quatre voies a été bloquée ce mardi matin 3 mars 2015 par des professionnels du BTP en colère au niveau de l'échangeur du Gol. Ils ont ensuite mis en place un barrage filtrant quelques centaines de mètre plus loin en direction de l'Étang-Salé, avant de le lever un peu avant 12 heures tout en menaçant de renouveler l'opération si la situation n'évolue pas. Ils protestent contre la grève des salariés de la SRPP (Société réunionnaise de produits pétroliers) et réclament au préfet l'accès aux stations réquisitionnées. Le circulation est désormais totalement rétablie sur la quatre voies.
A Saint-Louis, la quatre voies a été bloquée ce mardi matin 3 mars 2015 par des professionnels du BTP en colère au niveau de l'échangeur du Gol. Ils ont ensuite mis en place un barrage filtrant quelques centaines de mètre plus loin en direction de l'Étang-Salé, avant de le lever un peu avant 12 heures tout en menaçant de renouveler l'opération si la situation n'évolue pas. Ils protestent contre la grève des salariés de la SRPP (Société réunionnaise de produits pétroliers) et réclament au préfet l'accès aux stations réquisitionnées. Le circulation est désormais totalement rétablie sur la quatre voies.

Après avoir paralysée la station-service du Gol, ces professionnels du BTP ont ensuite mis en place un barrage sur la quatre voies, bloquant la circulation dans les deux sens. La barrière centrale installée sur cet axe de circulation entre Saint-Pierre et l'Etang-Salé a même dû être démontée afin de permettre aux véhicules bloqués en direction du Nord de faire demi-tour.

Dans la matinée, la manifestation s'est déplacée de quelques centaines de mètres vers l'Étang-Salé, les protestataires ayant mis en place un barrage filtrant, bloquant les camions mais laissant passer les voitures au compte-gouttes. "On réclame qu’on nous laisse travailler et qu’on nous laisse nous servir en gazole pour que les entreprises travaillent !", a témoigné l'un d'entre eux. "Le préfet ne fait rien pour nous, le président de la chambre des métiers ne bouge pas... On demande qu’ils rouvrent la SRPP et qu’ils nous servent de l’essence !", a-t-il ajouté.

Alors qu'un grand nombre de gendarmes ont été mobilisés sur les lieux, ils ont finalement décidé de lever le barrage peu avant midi. Mais ils réclament toujours au préfet l'accès aux stations réquisitionnées, au même titre que d'autres professions. À Saint-Louis, au niveau de l’échangeur du Gol, la circulation avait été rétablie sur les quatre voies vers 11h45.

Ce mardi matin, sur place, les usagers de la route étaient exaspérés :

www.ipreunion.com

   

2 Commentaire(s)

MARRE DE LA BETISE DE CERTAINS, Posté
Bravo : Samedi soir pour le naissance de mon enfant je suis partie à l’hôpital avec une voiture sur la réserve et j'ai du la laisser labas... depuis 3 jours... j'ai pu récupérer la voiture de ma femme (garée à l’hôpital) pour rentrer chez nous dans la nuit...
Aujourd'hui je parts les récupérer (Ma femme et mon fil) à 10h et ainsi faire la reconnaissance de mon enfant (dernier jour)... mais cela était sans compter sur la bêtise humaine... donc ma femme est donc tjs bloqué à l’hôpital, j'ai raté l'heure pour reconnaitre mon fil et ca va etre tout un bordel pour qu'il puisse porter mon nom... je n'y vais pas pour le moment, car si au retour de l’hôpital le barrage est encore là, je serais à ce moment là bloqué dans l'embouteillage avec une femme en convalescence et un enfant de 3 jours en plein soleil dans les vapeurs de gasoil... merci, merci on sent bien que c'est chacun pour sa gueule, tient d'ailleurs moi aussi pour manifester mon mécontentement je vais bloquer une route, ca m'occupera !

AFBAZ !
Citoyen, Posté
Voila un talentueux préfet qui végète, quelques épiphénomènes dans une Entreprise qui décident de faire grève, bloquent l'économie du pays alors qu'ils ont un salaire assuré chaque fin de mois; la décision d'un régime énergique c'est d'enfermer les protagonistes dans une case bois sous tôle et sans climatiseurs surtout jusqu'à trouver solution à leurs soucis. C'est assuré que ces pingouins vont rapidement tout solutionner en quelques minutes . Un Etat socialiste doit appliquer un régime socialiste à la Karl-Marx , le préfet n'a qu'à prendre la maîtrise de cette société...encore un fonctionnaire prime vie chère de trop!
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...