Plus de 630 000 euros de subvention malgré des résultats décevants :

Région : des îles Vanille amères et très salées


Publié / Actualisé
Ce mardi 2 juin 2015, la commission permanente du conseil régional a adopté la demande de subvention des "îles Vanille". Soit un peu plus de 630 000 euros, issus pour l'instant uniquement des fonds propres de la Région dans l'attente de la validation du programme opérationnel du FEDER (Fonds européen de développement régional) 2014-2020. Une bien coquette somme pour une association touristique financée à 90 % par La Réunion mais profitant surtout aux autres îles de l'océan Indien...
Ce mardi 2 juin 2015, la commission permanente du conseil régional a adopté la demande de subvention des "îles Vanille". Soit un peu plus de 630 000 euros, issus pour l'instant uniquement des fonds propres de la Région dans l'attente de la validation du programme opérationnel du FEDER (Fonds européen de développement régional) 2014-2020. Une bien coquette somme pour une association touristique financée à 90 % par La Réunion mais profitant surtout aux autres îles de l'océan Indien...

Du côté de Maurice, on ne s’y est pas trompé. "On ne peut pas dire qu’on compte sur les îles Vanille pour développer le tourisme", confiait ainsi récemment Karl Moutoussamy, directeur de l’office d’un tourisme mauricien dont la santé fait rêver l’île voisine.

Mais à La Réunion, on mise toujours beaucoup sur cette association touristique rassemblant également Mayotte, Madagascar, les Comores, les Maldives, Maurice et les Seychelles. La commission permanente a ainsi accordé, ce mardi, une subvention d’un peu plus de 630 000 euros à l’association Vanilla Islands Organisation pour "la réalisation de son programme d’actions 2015".

Une jolie somme, d’autant que le financement est pour l’instant prévu uniquement sur les fonds propres de la Région, même si le FEDER devrait en prendre sa part après la validation du programme opérationnel 2014-2020. Les fonds européens avaient ainsi contribué à hauteur de 350 000 euros en 2013 et 440 000 euros en 2014 au financement des îles Vanille.

"Les Réunionnais payent le prix fort..."

Quoi qu’il en soit, La Réunion demeure plus que jamais la principale pourvoyeuse de fonds des îles Vanille, participant à elle seule à près de 90 % du financement de l’association, les comités touristiques des six autres îles n’apportant que 75 000 euros... Et ce alors que La Réunion fait pourtant partie des îles profitant le moins de ce dispositif, comme l’avaient montré les chiffres enregistrés pour l’année 2014.  "Les Réunionnais payent le prix fort et ce sont les autres îles qui en profitent...", déplore ainsi l’élue régionale de l’Alliance Catherine Gaud.

Les voyages combinés ont en effet augmenté sur des associations entre certaines îles comme les Maldives, les Seychelles ou Maurice et les "hub" de Dubaï, Abou Dhabi ou Johannesbourg, mais les combinés entre les îles Vanilles elles-mêmes ont beaucoup moins bien fonctionné, et notamment les combinés Réunion/Maurice et Réunion/Madagascar qui ont chuté respectivement de 7 % et 11 %. Ce qui n’empêche pas le rapport d’activités 2014 d’estimer que "l’idée de commercialiser deux destinations dans un voyage est donc une idée gagnante"...

Et malgré ces résultats décevants, le lien demeure plus que jamais très ténu entre La Réunion et les îles Vanille, dont le directeur général n’est autre que Pascal Viroleau (ex-directeur de l’IRT) et dont le siège est toujours localisé à Saint-Paul dans les locaux de... l’IRT. Une proximité qui avait d’ailleurs fait tiquer les magistrats de la chambre régionale des comptes, qui ont recommandé dans leur récent rapport que "les moyens financiers et le rôle de chacune des associations (IRT et îles Vanille) soient clarifiés".

"Aucune évolution de stratégie"

Les 630 000 euros de la Région Réunion seront dédiés au programme d’actions 2015 des îles Vanille, dont l’ambition est de poursuivre les objectifs fixés en 2014, à savoir "accroître le nombre de touristes à haute contribution", "fournir des outils pour plus d’efficacité" et "favoriser des standards de qualité et de service", le tout grâce à un plan d’actions 2015 se divisant en trois axes : développer la "notoriété des îles Vanille", renforcer les "compétences des comités de tourisme" et développer des "actions communes de promotion".

Mais Catherine Gaud met elle en avant "la pauvreté du rapport 2014 qui est extrêmement fouillis ". De plus, " les objectifs et les moyens décrits dans le programme 2015 sont exactement les mêmes que ceux de 2014, ce qui signifie qu’il n’y a aucune évolution de stratégie alors que les résultats ne sont pas à la hauteur", souligne l’élue régionale d’opposition.

Parmi les 630 000 euros de subvention régionale, les plus gros postes de dépenses sont "l’animation du réseau" (plus de 270 000 euros) et la communication (plus de 157 000 euros), les îles Vanille comptant essentiellement sur internet pour se développer et se faire connaître, deux objectifs encore loin d’être atteints.

Plus de 17 000 euros seront ainsi dédiés au "webmastering", c’est-à-dire la "gestion numérique de la marque îles Vanille sur internet et les réseaux sociaux" avec l’objectif d’atteindre le total de 100 000 fans, contre 70 316 en 2014. De même, 25 000 euros doivent être consacrés à la "e-réputation". En ce sens est notamment prévue une "surveillance de mots clés" sur internet, mais aussi des "actions concrètes en vue de contrecarrer la mauvaise presse".

Si les résultats ne sont toujours pas au rendez-vous en 2015 en dépit des sommes réunionnaises investies, cela ne sera en effet peut-être pas inutile...

www.ipreunion.com

   

7 Commentaire(s)

Fabrice, Posté
@ Nimportkoi, c'est parce Ipreunion dit la vérité que ça te gènes ? tu as peur de perdre ton boulot de petite main lécheuse de bottes et cireuse de pompe après décembre 1015 ou quoi ? Merci à Ipreunion de dévoiler toutes ces affaires
Mardé974, Posté
Encore une fois la Région Réunion i gaspille l'argent qui pourrait rester ici et profiter à l'économie, non i sava favorise Seychelles, Maurice, ...
Kom si bana l'avait besoin de nous pour amène touristes chez zot!!!
Nimportkoi, Posté
ça se voit que vous êtes payés par l'Allaince.... Ipreunion est de moins en moins crédible
Kbreack, Posté
Le Maroc organise à Tanger en octobre prochain un salon international du Tourisme ......je dis ça, je dis rien ! il faut arrêter avec la e-reputation et faire du concret : Tanger est une belle opportunité de toucher une clientèle francophone et ouverte aux DOM-TOM
CHABAN, Posté
A l'image de la NRL, du grand n'importe quoi!!
Soweto, Posté
Encore de la gabegie venant de la pyramide inversée et du roi dépensier, il donne 630000 euros aux iles vanille qui profitent aux autres iles alors que le pays donateur (la réunion) perd des touristes.
Pour être plus pragmatique, pourquoi ne pas faire venir les touristes de Maurice qui accepteraient de prendre un séjour de 15 jours dans un de nos résidences en leur offrant gratuitement leur billet d'avion de Maurice à la réunion. Toute l'économie touristiques serait gagnante et on supprimerait toutes ces associations de communication largement subventionnées par notre argent qui n'est pas celui de notre pharaon de la pyramide inversée. Les contribuables qui sont aussi des électeurs apprécieront.
Natacha, Posté
Et pourquoi on ne fait pas venir le touristes russes qui sont partout ailleurs ?