MENU

La suite de la visite ministérielle à suivre en direct :

Manuel Valls : "je ne suis pas le Père Noël"


Posté par
Après un passage au marché des Camélias et au gymnase Patrick Cazal pour le contrat de ville et le plan logement, le Premier ministre Manuel Valls a pris la direction de l'hôtel de ville de Saint-Denis pour rejoindre les "rendez-vous territoriaux de la jeunesse", organisés autour de Patrick Kanner, ministre de la Ville de la jeunesse et des Sports, George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer, et de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, qui est arrivée à La Réunion ce vendredi matin 12 juin 2015. Devant les jeunes rassemblés à la mairie de Saint-Denis, le Premier ministre a rappelé que l'État injecte 5 milliards d'euros à La Réunion et souligné : "je ne suis pas venu faire des cadeaux, je ne suis pas le Père Noël".
Après un passage au marché des Camélias et au gymnase Patrick Cazal pour le contrat de ville et le plan logement, le Premier ministre Manuel Valls a pris la direction de l'hôtel de ville de Saint-Denis pour rejoindre les "rendez-vous territoriaux de la jeunesse", organisés autour de Patrick Kanner, ministre de la Ville de la jeunesse et des Sports, George Pau-Langevin, ministre des Outre-mer, et de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l'Éducation nationale, qui est arrivée à La Réunion ce vendredi matin 12 juin 2015. Devant les jeunes rassemblés à la mairie de Saint-Denis, le Premier ministre a rappelé que l'État injecte 5 milliards d'euros à La Réunion et souligné : "je ne suis pas venu faire des cadeaux, je ne suis pas le Père Noël".
  • 12h15 : Manuel Valls quitte Saint-Denis, direction Bras-Panon pour une visite de l'entreprise Royal Bourbon Industrie. Il se rendra ensuite à Saint-Benoît en début d'après-midi.
  • 12h : Après s'être déjà emmêlé les pinceaux ce jeudi, Manuel Valls a lancé : "Vous devez être une référence dans votre région du Pacifique"... Une confusion suscitant sourires et agacements dans l'assistance. "Excusez-moi, c'est la fatigue, je sais très bien que je suis à La Réunion !", s'est repris le Premier ministre.
  • 11h55 : "Il y a beaucoup d'attente vis-à-vis de l'État, c'est normal. Il y a aussi un fort engagement, 5 milliards, nous le voyons tous les jours et encore aujourd'hui au travers de toutes les réalisations", a poursuivi le chef du gouvernement, avant de déclarer : "Je ne suis pas venu faire des annonces gadgets ou des cadeaux, je ne suis pas le Père Noël". Au tout début des années 1990, en visite à La Réunion, Michel Rocard, alors Premier ministre PS de François Mitterrand, avait prononcé exactement la même phase. Interrogé en conférence de presse sur les solutions à proposer aux jeunes en désespérance il avait répondu : "je ne suis pas le Père Noël". Au moment où il disait cela dans les salons de la préfecture, des émeutes pour la liberté d'expression et contre le chômage battaient leur plein sur le Barachois.
  • 11h50 : Au tour de Manuel Valls de s'adresser aux jeunes, après avoir rappelé les chiffres de La Réunion (30 % de chômage, fort taux d'illettrisme...). "Nous devons mettre le paquet pour lutter contre le décrochage scolaire. Il y a une nécessité d'adapter les formations scolaires et universitaires. L'université doit être demain une référence pour toute la région océan Indien", souligne-t-il.
  • 11h45 : Najat Vallaud-Belkacem prend la parole à son tour : "Nous travaillons à renforcer l'engagement des jeunes, notamment par le biais du service civique." Quand à George Pau-Langevin, elle déclare aux jeunes que "pour nous vous êtes la richesse de La Réunion et que nous avons beaucoup de plaisir à travailler avec vous".
  • 11h40 : "Nous allons organiser un conseil interministériel sous la forme d’un world café comme celui d’aujourd’hui pour discuter des 150 propositions faites par les jeunes de toute la France", déclare Patrick Kanner. Il ajoute "il y a eu des world café dans toute la France. Plusieurs ministres sont venus et, Monsieur le Premier ministre, je tiens à votre disposition le nom de ceux qui ne sont pas venus, mais je suis certain que vous les avez déjà en tant qu'ex ministre de l'Intérieur". Sourire de Manuel Valls et rires dans l'assistance. "Madame Vallaud Belkacem est venue deux fois" tien à ajouer Patrick Kanner. "Ça fayote" commente Manuel Valls.
  • 11h37 : Un deuxième atelier a pour thème le soutien aux pratiques culturelles. Les jeunes proposent d'améliorer la visibilité de La Réunion en métropole et ailleurs, d'augmenter les subventions aux associations qui s’occupent de culture, de renforcer les cours de l’histoire de La Réunion à l’école ou encore les aides financières pour les clubs de sport. Un troisième atelier était consacrée à la citoyenneté, les jeunes constatant que leur engagement n’est pas suffisamment valorisé par l’État et les collectivités. Ils proposent de créer un pôle jeunesse pour valoriser leurs actions et ne pas seulement subir ce que propose l’État ou les établissements scolaires. Ils demandent l'organisation de temps de rencontre et de débats et que leurs doléances soient remontées au niveau national.
  • 11h35 : Un premier atelier est consacré à la lutte contre les discriminations. Les jeunes proposent de renforcer l'arsenal juridique, d'accentuer le dialogue et de mener des campagnes par le biais des associations de lutte contre les discriminations.
  • 11h15 : Le Premier ministre est arrivé à l'hôtel de ville de Saint-Denis en compagnie du maire dionysien Gilbert Annette.
  • 11h00 : Arrivée à La Réunion ce vendredi matin, la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem a rejoint Patrick Kanner pour ces rendez-vous territoriaux de la jeunesse. Manuel Valls est attendu d'une minute à l'autre.
  • 10h43 : Près de 200 manifestants de la plateforme des emplois verts se sont réunis rue de la Victoire, au niveau des barrières installées devant la cathédrale. Ils dénoncent la suppression du volet formation des contrats aidés.
  • 10h40 : Alors que Manuel Valls est attendu à l’hôtel de ville de Saint-Denis, les rendez-vous territoriaux de la jeunesse ont débuté autour de Patrick Kanner. Une centaine de jeunes sont présents et participent à des ateliers et des tables rondes organisés sous la forme d’un "job-dating". Ils peuvent ainsi rencontrer à tour de rôle, le ministre en personne, mais aussi des représentants des missions locales et des chefs d’entreprise.

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Sin 2ni dabor, Posté
" je ne suis pas le Père Noël ".

Ok !

Ou lé la pou kwé ... Réponse

Pour les élections régionales de décembre hihihihihihi
ZembroKaf, Posté
est ce que ce sont des jeunes de toutes l'ile ou uniquement des dionysiens ???
Popol, Posté
ca fait des gosses sans avoir l'arzen pour les élevés et après ca crie du travail pour eux !! ??
moi aussi je veux une gra