Les municipales auront lieu ce dimanche :

Elections à Sainte-Rose : le bilan de Mamindy-Pajany face à "l'anti-système" de Vergoz


Publié / Actualisé
A Sainte-Rose, la campagne électorale bat son plein ce lundi 29 juin 2015 à quelques jours des élections municipales et communautaires partielles prévues ce dimanche. Comme d'habitude, ce sont Bruno Mamindy-Pajany et Michel Vergoz qui s'affronteront dans les urnes pour tenter de diriger la municipalité. Et chacun a sa méthode pour s'assoir sur le fauteuil de maire.
A Sainte-Rose, la campagne électorale bat son plein ce lundi 29 juin 2015 à quelques jours des élections municipales et communautaires partielles prévues ce dimanche. Comme d'habitude, ce sont Bruno Mamindy-Pajany et Michel Vergoz qui s'affronteront dans les urnes pour tenter de diriger la municipalité. Et chacun a sa méthode pour s'assoir sur le fauteuil de maire.

Alors que les personnalités politiques de l'île préparent leurs vacances de juillet-août, Bruno Mamindy-Pajany et Michel Vergoz sont toujours sur le pied de guerre. Car à Sainte-Rose, les deux hommes s'affrontent de nouveau dans le cadre des élections municipales. Un duel à rejouer dans les urnes suite à l'annulation du scrutin de mars 2014 par le conseil d'Etat. Pour rappel, Bruno Mamindy-Pajany l'avait emporté avec une soixantaine de voix d'avance.

De quoi donner de la confiance au sénateur socialiste, à l'origine du recours porté devant la plus haute juridiction administrative frnaçaise. "Les électeurs parlent à travers leur vote et leur choix politique. Ils nous disent qu'ils veulent trancher et qu'ils en ont marre de ce système Mamindy. En 2014, on aurait gagné si on n'avait été volé au second tour. C'est évident aujourd'hui, on le voit avec un peu de recul. Mais moi, je n'en ai jamais douté, assure le parlementaire.

Bruno Mamindy-Pajany : "Nous sommes une force tranquille"

De son côté, Bruno Mamindy-Pajany reste également confiant malgré l'annulation des résultats de l'élection par la justice. "Nous sommes une force tranquille. […] On part confiants parce qu'il y a des signes. En face, ils savent lire ce qu'il se passe sur le terrain. Nous sommes confiants parce que les gens nous accueillent, y compris des gens de l'autre bord. On connaît nos fidèles et d'autres personnes arrivent", souligne le maire sortant, paraphrasant au passage l'ancien président François Mitterrand.

Quoi qu'il en soit, le maire élu devra faire face à un sacré challenge. A Sainte-Rose, plus d'un habitant sur deux n'a psa d'emploi et le taux atteint de grandes proportions chez les jeunes. Face à ce fléau, Michel Vergoz veut créer une régie de quartier. "Il faut faire en sorte d'agir dans nos quartiers pour ceux qui ont le plus besoin de nous. Je parle des personnes handicapées et des personnes âgées qui sont livrées à elles-mêmes. […] Il faut faire un socle sur les points forts que nous avons : l'agriculture, la pêche, le tourisme", indique le parlementaire PS.

Michel Vergoz : "Il n'y a pas uniquement de la rénovation à faire"

Bruno Mamindy-Pajany s'appuie quant à lui sur les projets qui ont déjà été lancés par la commune : la future médiathèque, la réhabilitation de l'usine sucrière de la Ravine Glissante, la valorisation de la ZAC, la création d'un bassin de baignade à Piton Sainte-Rose… Le but : contribuer le développement économique et le tourisme. "C'est ce que nous avons fait sur la coulée de 1977 avec la création de kiosques et de toilettes dans le cadre d'un projet européen", ajoute l'ancien conseiller général.

Sur sa lancée, le maire sortant veut également faire sa commune une grande destination du trail : "nous allons être une commune avec le plus de sentiers et de dénivelé. Cela va devenir une base d'entraînement ! Le but pour nous est de développer des projets qui amènent de la ressource et des gens sur Sainte-Rose." De son côté, Michel Vergoz veut faire de l'éducation sa priorité. "Sur sept bâtiments scolaires, six datent de plus de 60 ans. Il n'y a pas uniquement de la rénovation à faire, mais aussi de la reconstruction", tacle le sénateur.

Bruno Mamindy-Pajany ou Michel Vergoz, les électeurs de Sainte-Rose trancheront le dimanche 5 juillet 2015.

www.ipreunion.com avec RTL Réunion

   

3 Commentaire(s)

Frigidaire, Posté
Sainte-Rosiennes Sainte-Rosiens vous avez devant vous le choix entre blanc bonnet et bonnet blanc, en résumé tous pourris à quand un cyclone ou un coup de balai dans le lanterneau politique à la Réunion ?
FOX, Posté
Quand je regarde ces deux....euh personnages, je pense au film, le bon , la brute et le truand....mais au fait qui est le bon, la brute ou le truand ?.....saint Rosiens, saintes Rosiennes....citoyens à vos claviers pour vos commentaires.....surement....très roses bonbon ou rose pale !.....
DANORD, Posté
oussa i lé cette plate forme commune devant déboucher sur une union de la droite en soutien à Bruno Mamindy-Pajany lors des élections départementales ?

Bien seul aujourd'hui , à la veille du 1er tour des municipales partielles pour le 5 Juillet !