Le meilleur ouvrier de France en boulangerie à La Réunion :

Jérôme Schwalbach : "Il faut montrer qu'on respecte le client"


Publié / Actualisé
La baguette artisanale, c'est le gagne-pain de Jérôme Schwalbach, boulanger en Alsace. Elu meilleur ouvrier de France en boulangerie cette année, l'artisan est arrivé ce mardi matin 30 juin 2015 à La Réunion
La baguette artisanale, c'est le gagne-pain de Jérôme Schwalbach, boulanger en Alsace. Elu meilleur ouvrier de France en boulangerie cette année, l'artisan est arrivé ce mardi matin 30 juin 2015 à La Réunion

"Il y a des boulangeries qui ne devraient plus exister, ce sont des brebis galeuses qui entachent notre profession !" Jérôme Schwalbach ne mâche pas ses propos. En séjour à La Réunion depuis ce mardi, il a déjà fait le tour de plusieurs boulangeries locales. Verdict : certaines "respectent le client" tandis que d’autres "font n’importe quoi". C’est toutefois, selon lui, autant le cas ici qu’en Métropole. L’artisan se justifie : "Souvent, de belles phrases accueillent les clients sur les vitrines alors qu’à l’intérieur, ce sont des produits congelés qui les attendent". En tant que meilleur ouvrier de France, Jérôme Schwalbach a fait du pain frais et de qualité son combat. "Aujourd’hui, les clients se méfient beaucoup plus ! Il faut regagner leur confiance", estime t-il. Ses solutions : transparence et portes ouvertes sur le fournil.

A l’heure où les baguettes sont facilement disponibles en grandes surfaces, l’artisan ne s’inquiète pas et préfère perpétuer sa démarche de qualité. Et ça, même si un supermarché se dresse en face de sa propre boulangerie ! Une "simple concurrence" qu’il combat quotidiennement. D’autant plus qu’il estime que "les grandes surfaces se remettent parfois plus en question que l’artisan".

Jérôme Schwalbach sera à la Réunion jusqu’à mardi prochain. Il espère améliorer certains produits, tels que la baguette tradition, classique ou les pains spéciaux. Il compte ainsi intervenir dans trois boulangeries.

Son dernier conseil aux amateurs de pain sans gluten :  C’est un effet de mode ! Si vous avez du mal à digérer le gluten ou la farine de blé, ne partez pas dans l’extrême et tournez vous vers le pain bio". Petit ou grand épeautre, pain de seigle…le pain est multiple et pour tous les goûts.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Citoyens observateurs, Posté
Je l'invite à venir faire un tour à St-Pierre, où les boulangeries se sont multipliées alors que la qualité de leurs pains a terriblement baissé. Par contre, les prix sont bien au-dessus de la normale!