Nouvelle route du littoral :

221 000 tonnes de galets débarquent de Madagascar en barges


Publié / Actualisé
La Réunion se prépare à recevoir 221 000 tonnes de galets en provenance de Tamatave à Madagascar. Les roches, d'environ 5 tonnes chacune, serviront à consolider la digue du chantier de la nouvelle route du littoral avant la saison des pluies. "Ces très gros enrochements ne sont qu'une infime partie de 19 millions de tonnes de roches qui seront nécessaires à la construction de la route" remarque Frédéric Gardes, président de GTOI et mandataire du groupement NRL. Il ajoute que cette livraison venue de la Grande île sera la seule de son genre. "Nous voulons sécuriser la digue, il n'y a pas de raison de faire venir plus d'enrochement" explique le chef d'entreprise également directeur régional de la Colas à qui appartient la carrière d'où seront extraites 221 000 tonnes de galets. Les roches seront livrées en barges à La Réunion.
La Réunion se prépare à recevoir 221 000 tonnes de galets en provenance de Tamatave à Madagascar. Les roches, d'environ 5 tonnes chacune, serviront à consolider la digue du chantier de la nouvelle route du littoral avant la saison des pluies. "Ces très gros enrochements ne sont qu'une infime partie de 19 millions de tonnes de roches qui seront nécessaires à la construction de la route" remarque Frédéric Gardes, président de GTOI et mandataire du groupement NRL. Il ajoute que cette livraison venue de la Grande île sera la seule de son genre. "Nous voulons sécuriser la digue, il n'y a pas de raison de faire venir plus d'enrochement" explique le chef d'entreprise également directeur régional de la Colas à qui appartient la carrière d'où seront extraites 221 000 tonnes de galets. Les roches seront livrées en barges à La Réunion.

Plus qu'en tonnes, Frédéric Gardes préfère s'exprimer en m3. Il dit donc attendre la livraison "d'ici la mi-octobre de 100 000 m3 de très gros enrochements", juste avant la saison des pluies. "Mais pour ça il faudrait que la Colas obtienne une autorisation d'exportation du gouvernement, or à ma connaissance cela n'est pas le cas" rigole Joël Mongin, président de Lo-Fer, un syndicat de transporteurs. "Nous avons évidemment toutes les autorisations nécessaires pour cette exportation. La carrière de Tamatave d'où viendront ces grosses roches est déjà dans le groupe Colas et appartient à l'entreprise" précise Frédéric Gardes.

C'est parce qu'il n'y a pas à La Réunion de carrières susceptibles de produire des roches de 3 à 6 tonnes que la décision de les importer de Madagascar a été prise, souligne le chef d'entreprise. "12 500 tonnes d'andains sont livrés tous les jours sur le chantier, c'est la cadence qu'il faut pour les besoins du chantier" commente Frédéric Gardes. "Tout le monde savait depuis le début qu'on ne trouverait pas suffisamment de gros enrochement et qu'il faudrait en importer" ajoute-t-il.

Le chef d'entreprise se souvient bien sûr que le mercredi 20 mai dernier, Dominique Fournel, 11ème vice-président de la Région, chargé de la NRL, avait exclu toute "importation massive de matériau de Madagascar." "J'étais à cette conférence de presse",note le chef d'entreprise. Pour lui, il n'y a pas de contradiction entre cette prise de position et l'arrivée prochaine des 221 000 tonnes de rochers. "Ce volume peut paraître important mais ce n'est pas grand chose comparé aux 19 millions de tonnes de galets dont nous aurons besoin au total. Donc oui, il n'y aura pas d'importation massive et cette livraison de la mi octobre sera la seule. Nous en avions besoin pour sécuriser le chantier", dit-il.

Joël Mongin est d'accord avec lui sur ce point. "Il faut absolument mettre ces gros galets en place, sinon au premier coup de grosses pluies c'est tout le chantier qui risque de foutre le camp à la mer". C'est d'ailleurs pour cette raison qu'il s'était positionné pour importer 250 000 tonnes de roches en provenance de Fort Dauphin à Madagascar. "Mais on n'a pas voulu d'une petite entreprise réunionnaise, on préfère travailler avec une grosse boîte du CAC 40 (principal indice boursier de la place de Paris regroupant les 40 plus grosses entreprises de France – ndlr)" soupire le dirigeant de Lo Fer. " Le conseil régional (maitre d'œuvre de la NRL – ndlr) n'a rien à voir dans cette décision propre au groupement et, encore une fois, nécessaire pour sécuriser la digue", précise pour sa part Frédéric Gardes.

Les 221 000 tonnes de rochers arriveront à La Réunion sur des barges. Une partie sera livrée en mer à proximité immédiate du chantier "et l'autre partie sera transférée au port de la Pointe des Galets pour être ensuite transporté sur le site et être posé à la grue ou à la pelle", note Frédéric Gardes.

Les transporteurs - a priori hostiles à une importation de galets qui les priverait d'une partie de leurs rotations -, ne s'opposeront à une opération. "Nous avons été associés aux discussions en amont. Nous aurions pu dire "non", mais cela aurait fait perdre du temps à l'entreprise et au final aux contribuables", se veut responsable Jean-Bernard Caroupaye, président de la FNTR (Fédération nationales des transporteurs routiers) à La Réunion. "Nous allons transporter les roches entre le port et le chantier. Donc nous ne serons pas exclus", termine le transporteur.

Mahdia Benhamla pour www.ipreunion.com

   

18 Commentaire(s)

Sibylline Océans, Posté
@ Valval, il faut impérativement saisir officiellement les services ARS de Saint-Denis car Yersinia pestis est effectivement un des risques majeurs (il y en a d'autres, encore faut-il être informé du statut complet de Madagascar). Cette bactérie peut survivre plusieurs années dans la terre tout en conservant sa virulence. Faites-vous aider du collectif de médecins qui s'oppose à la carrière de Bois blanc (pour d'autres raisons). Commenter à la fin d'un article permet d'informer les autres lecteurs mais son efficacité s'arrête là.
@ 10H44, Posté
Dand l'ERREUR êtes-vous ! Ce n'est pas la Région qui fait venir des roches de Mada, c'est le constructeur... Dis donc, vous n'y comprenez vraiment rien vous alors. Vous me faites rire.
FOX, Posté
Coman ou ve la Réunion i avance ??....il y à ici certains agitateurs, qui n arrètent pas de manipuler une partie de la population....pour certains qui ont un crane creux.....bin band languèt zot maman.....zot i ouvre zot grand guèle, pour interdire l ouvertir de carrières, et en mème tant zot lé contre l importation de roches de Madagascar !.....C koi la solition ? o moin avan mille huit cent quarantuite....nou lavé poin tou ce band problème....JE SUIS PARFOIS NOSTALGIQUE....aler IP....censure....c zot droit......mais quand c est un Hamilcaro qui jette in bel roche dan la mare....en parlant de délinquance....Mahoraise....il est publié....ceci étant dit....bien que je l ai toujours allumé pour d autres raisons....il a osé dire qu il y a un problème avec....comme avait dit ma fille quand elle ètait toute petite et innoncente....les gens pas comme nous...j attends les commentaires....et suis prèt à ouvrir les débats....mais comme dab....je n ai aucun contradicteurs....comme très souvent....c dommage.....
, Posté
et chaban en delmas !
Regret , Posté
Ok pour les roches mais le fém toi ni ou ca i lé
Soweto, Posté
MESSIEURS LES TRANSPORTEURS, NE DEVENEZ PAS LES COMMIS VOYAGEURS DES GERMES DE MORT POUR LES REUNIONNAIS EN ACHEMINANT CES ROCHES.
Marre, Posté
En dehors du contexte pour ou pas sur la route du littoral mais la les décideurs se ridiculisent une fois de plus amateurism quand tu nous tiens
Et hop ! Un mensonge de plus de la Région, Posté

La Région en mai dernier : "Pas question de faire venir des roches de Madagascar."

http://www.clicanoo.re/?page=archive.consulter&id_article=474851
JBC qui pense aux autres: ah ah ah, Posté
"Nous aurions pu dire "non", mais cela aurait fait perdre du temps à l'entreprise et au final aux contribuables", se veut responsable Jean-Bernard Caroupaye, président de la FNTR (Fédération nationales des transporteurs routiers) à La Réunion. "Nous allons transporter les roches entre le port et le chantier. Donc nous ne serons pas exclus", termine le transporteur."


AH AH AH

Traduction: on vous laisse passer, parce qu'on est sûr d'avoir un bout du gâteau. Bien sûr sans chantage.

A part ça, il pense aux usagers, le JBC! AH AH AH ! Mdr!

Le JBC et le Mongin: que des gens motivés par l'intérêt général! Mdr
, Posté
sur l'image de l'article , l'homme est de dos ou de façe ?!.
Valval, Posté
Je me permets encore une fois d'attirer l'attention des pouvoirs publics sur l'attitude irresponsable de nos decideurs politiques qui autorisent l'importation des roches de Madagascar avec de la terre qui y adhère. Des microorganismes tels que des germes de mort de la peste, de l'hote intermediaire de la bilharziose (Bulin cernicus) responsable de plus de 500 000 morts par an pourraient faire leur apparition a la Reunion. Que font l'ARS, LE CONSEIL DEPARTEMENTAL QUI POSSEDE LA COMPETENCE EN TERME DE SANTE PUBLIQUE...QUI SERA RESPONSABLE DE L'IMPORTATION DES GERMES DE MORT A LA REUNION:LA REGION...
Quand nos dirigeants compredont que l'importation des animaux, des plantes, de la terre rappelez vous du ver blanc est la voie elective d'entree de maladies souvent mortelles pour les hommes et les animaux.
Pilleurs et assoifés de pouvoirs et de fric, Posté
1) ""Tout le monde savait DEPUIS LE DÉBUT qu'on ne trouverait pas suffisamment de gros enrochement et qu'il faudrait en importer" ajoute-t-il (Fréderic Colas)

2) Le chef d'entreprise se souvient bien sûr que le mercredi 20 mai dernier, Dominique Fournel, 11ème vice-président de la Région, chargé de la NRL, avait exclu toute "importation massive de matériau de Madagascar." "J'étais à cette conférence de presse",note le chef d'entreprise.

3) Joël Mongin est d'accord avec lui sur ce point. "Il faut absolument mettre ces gros galets en place, sinon au premier coup de grosses pluies c'est tout le chantier qui risque de foutre le camp à la mer (hahahahahahahaha c'est prévu, sauf pour Didi1er et ses bottines)

4)" Le conseil régional (maitre d'œuvre de la NRL – ndlr) n'a rien à voir dans cette décision propre au groupement (ici il faut vomir... ne pas se gêner surtout..)
Ecolo bobo pasteque, Posté
les lemuriens et les especes endemiques non repertoriées de fort dauphin sacrifiées pour preserver les kéké de la saline et de bois blanc. Comment se fait il qu'on ait AUCUN article sur la silice, les droit social et les conditions environnementales des carrieres de madagascar qui bossent pour nous? ce sont des carrieres high tech comme à la reunion?
Jul, Posté
quelle horreur !
Soweto, Posté
Si j'ai bien compris, une partie de cette cargaison de roches sera deposee au port pour etre acheminee sur le chantier par des transporteurs. Ce n'est plus une erreur mais une faute sanitaire tres grave quand on connait que la terre qui adhère aux roches venant de madagascar pourrait renfermer des germes de mort (Yersinia pestis) agent de la peste, de l'hôte intermédiaire de la bilharziose (le Bulin cernicus)responsable de plus de 500 000 deces par an, qui prendra la responsabilité si ces pathologies mortelles affectent les reunionnais:L'ETA,L'ARS, LA REGION...
IL FAUT QUE NOS PSEUDOS RESPONSABLES POLITIQUES ET LE POUVOIR PUBLIC COMPRENNENT BIEN QUE NOTRE ILE EST UN MILIEU FERMÉ ET QUE TOUTE IMPORTATION DE PLANTES, D'ANIMAUX OU DE TERRE (VER BLANC, MICROORGANISMES PATHOGENES...) EST LA VOIE ELECTIVE D'ENTREE DE MALADIES SOUVENT MORTELLES POUR LES HOMMES ET LES ANIMAUX.
CHABAN, Posté
MONGIN et CAROUPAILLE comme spécialiste.
On est mal barré!!!!!

DSK au droit de la femme !!!
TOTAL au ministère de l'écologie!!!!

Foutage de gueule......Il est fournel?
Paul, Posté
Les roches arrivent , la NRL avance ! Good
Gergoffin, Posté
Encore une fois les journalistes ne vérifient pas leurs chiffres...
19 000 000 tonnes nécessaires, divisés par 12 500 tonnes livrées par jour, egal= 1520 jours soit, divisé par 365 jours par an (je suis généreux quand ils travaillent tous les jours) = 4 ans 1/4....on a pas fini de voir ces gros camions sur les routes...ou alors erreurs de chiffres?