MENU

Enquête sur l'attribution des marchés de la NRL :

Mediapart : "A La Réunion, de lourds soupçons pèsent sur la route à 1,6 milliard"


Posté par
Comme attendu depuis des semaines et annoncé par Le Quotidien, Mediapart a publié ce jeudi 24 septembre 2015 un article consacré à l'attribution des marchés de la Nouvelle route du littoral. Alors qu'une enquête préliminaire est actuellement dirigée par le parquet national financier, le journal fondé par Edwy Plenel révèle qu'une piste est explorée par les enquêteurs de la brigade financière de la gendarmerie à la demande du PNF : celle des flux financiers suspects s'échappant vers des paradis fiscaux. D'après Mediapart, la justice cherche à "vérifier l'existence d'éventuelles commissions dans l'entourage des élus impliqués dans la passation des marchés."
Comme attendu depuis des semaines et annoncé par Le Quotidien, Mediapart a publié ce jeudi 24 septembre 2015 un article consacré à l'attribution des marchés de la Nouvelle route du littoral. Alors qu'une enquête préliminaire est actuellement dirigée par le parquet national financier, le journal fondé par Edwy Plenel révèle qu'une piste est explorée par les enquêteurs de la brigade financière de la gendarmerie à la demande du PNF : celle des flux financiers suspects s'échappant vers des paradis fiscaux. D'après Mediapart, la justice cherche à "vérifier l'existence d'éventuelles commissions dans l'entourage des élus impliqués dans la passation des marchés."

"Nos informations n'existent que lorsqu'elles sont publiées." "Je suis comme un cuisinier, je ne sers mes plats que lorsqu'ils sont prêts." En visite à La Réunion en juillet dernier, Edwy Plenel avait laissé planer le suspens sur une éventuelle enquête de Mediapart au sujet des marchés de la Nouvelle route du littoral.

Attendue depuis des mois par de nombreux intéressés en ces temps de campagne électorale, la publication du média en ligne est enfin disponible ce mercredi. Intitulé "A la Réunion, de lourds soupçons pèsent sur la route à 1,6 milliard", l'article fait le point sur les investigations menées par la brigade financière de la gendarmerie sous l'autorité du parquet national financier (PNF).

Le journal rappelle dans un premier temps la procédure et les différents faits révélés par Imaz Press Réunion : le prix de la route, les enjeux environnementaux du chantier, l'ouverture de l'enquête par le parquet de Saint-Denis, les rencontres entre les enquêteurs et la majorité régionale, les déclarations de Paul Vergès et la réplique judiciaire de Didier Robert, l'abandon du tram-train...

"Soupçons de corruption, atteintes à l'environnement, risque de dérive financière : la nouvelle route du littoral (NRL), méga-chantier réunionnais confié aux géants du BTP Vinci et Bouygues et qui revient à 130 millions du kilomètre, est au cœur d’une enquête préliminaire pour " corruption " et " favoritisme " menée par le Parquet national financier", résume Mediapart.

D'après l'enquête du journal, le Parquet national financier cherche "à vérifier l’existence d’éventuelles commissions dans l’entourage des élus impliqués dans la passation des marchés." Les enquêteurs sont sur la piste de flux financiers suspects vers des pays réputés pour leur opacité, notamment les Seychelles", précise le média qui rappelle que l'archipel est sur "la liste noire des 30 pays les moins vertueux en matière de transparence financière."

Outre les soupçons de corruption, la justice se penche sur la régularité de l’attribution, et en particulier sur la commission d’appel d’offres d’octobre 2013, note Médiapart. "Je n’ai eu accès aux documents qu’une poignée de minutes, un pavé de plusieurs centaines de pages", déclare à Médiapart Yasmina Penchbaya, conseillère régionale d’opposition du parti Alliance, qui a assisté au vote des deux plus gros marchés. "Lorsque j’ai demandé pourquoi on ne nous avait pas transmis les éléments plus tôt, il m’a été répondu : c’est confidentiel", dénonce l'élue.

Par la suite, a souligné le journal en ligne, aucun membre de l’opposition n’a pu avoir accès aux documents de l’appel d’offre. "Ni aux rapports d’analyse. Alors que le code des marchés publics impose que ces documents soient rendus publics. Le conseil régional dément et affirme que tout s'est passé dans les règles."

Pour cette même  Région Réunion, l'enquête préliminaire au sujet de la NRL fait partie de procédures "classiques et courantes compte tenu de l'importance et des enjeux attachés à un projet de cette envergure." "Le dossier est pourtant bien plus substantiel que ce que prétend l’entourage de Didier Robert", réplique Mediapart en rappelant  "l es enquêteurs ont perquisitionné au siège du conseil régional. Ils ont également entendu son président, Didier Robert, ainsi que Dominique Fournel, l’élu en charge de la nouvelle route du littoral".

Lire l'article de Mediapart (sur abonnement).

   

21 Commentaire(s)

, Posté
mediapart est plombé depuis très longtemps et c'est le pays de la tafta qui controle mediapart .
Ifovoir, Posté
Tout ça pour ça ? On apprends rien de nouveau et fallait que ce soit mediapart qui vienne nous l'apprendre...
Bravo ipr...
Jolaracaille, Posté
L'adage ne dit-il pas : "quand le bâtiment va, tout va...." ?!....Bizarrement, nous ne les entendons pas tous ces pseudos-acteurs économiques, qui étaient pris du syndrome du "bouchage de route" et qui ne décoléraient pas face à de sempiternelles acharnements de l’État les empêchant de renouveler leur parc de BMW avec décors fleuris accrochés aux rétroviseurs...(!!!).
En fait tout le monde trouve son compte....il faudrait que IPR persiste et signe dans cette investigation et fasse éclater le scandale financier du siècle...
Rasine kaf, Posté
les scandales financiers, les projets titanesques , autrement dit "les éléphants blancs" qui ne font que ruiner chaque jour davantage les réunionnais déjà appauvris par le chômage et la discrimination sociale, les atteintes aux sites historiques, et combien d'autres fléaux sociaux, doivent nécessairement être révélés au plus grand public. Pour notre part, nous Rasine Kaf nous sommes contre ce projet qui délaisse l'humain au profit du prestige d'un candidat à l'élection régionale, quelqu'un d'autre avant lui avait fait du tram-train et de la maison de civilisation le programme de sa nouvelle mandature "qui m'aime me suive", nous on aimerait que la réunion s'émancipe de tous ces "bézeurs de paké", qu'ils soient industriels, notables, politiciens ou industriels,trop souvent ils sont complices et fonctionnent sur le mode mafieux. il faut arrêtez le massacre et se plonger sur les besoins réels des réunionnais, le tout voiture, les grandes routes, les grandes infrastructures le mas-tu-vu et tuti et quanti, ce n'est sûrement pas celà qu'il nous faut!
Les petites mains sont minables, Posté
Tiens les petites mains se couchent tard ce soir, vite, vite il faut défendre le patron, lui lécher les bottes. Allez IPR met enkor la pasé ! et merci d'être là pour nous informer
Aimé, Posté
L'opposition sait très bien qu il y a des documents confidentiels pcq trop sensibles! Ils jouent un peu aux cons en se faisant passé pour des malheureux!!! Bravo Médiapart pour le faux sujet! Elle aura coûté cher cette conférence si le papier ne se vend pas!
Pierre, Posté
Avec un marché de 1,6 milliards, je pense bien qu il y a matière à enquête afin de s'assurer que les fonds ailles bien là où ils doivent aller.
Gilles, Posté
Comment prendre cette article? Je penses que vous avez manqué de chance et que vous êtes en train de faire Méa-culpa pr ne pas perdre la face!
Fabrice, Posté
Ce qui navre cette opposition de l'Alliance qui se veut être d 'une fiablité mensongère, c'est que tout es fait dans les régles j ai l impression! Encore un gros coeur de pourri qui ne sait veut que le monde pense et fait comme lui!
Jimmy, Posté
En clair, il n y a rien de nouveaux et vous faites du réchauffé pour meubler! Tout ce que vous annoncez on le sait déjà! Quel intérêt à votre la presse si elle à polémiquer uniquement?!
Didi, Posté
Et bien et bien!!!en veux-tu en voilà de l"info. on attend la suite avec impatience...
Onyx, Posté
A la lecture de cette article , on reste sur sa faim , les annonces de scoop de Reunion 1er et de ipreunion de la semaine dernière était plus croustillantes , suite au méga scandale politico-financier
David, Posté
Médiapart a bien lu Imaz Press
BREL, Posté
Quand on a que la haine - Pour unique raison - Pour unique chanson - Et unique secours.
REALITE, Posté
Mais ils sont où les noms que nous avait promis Paul Verges? Soit disant des têtes qui vont tomber !!!! Soit disant le plus grand scandale politico-financier !!!!

En réalité j'ai pu lire l'article de Médiapart, on y trouve pas de petites erreurs, mais bon peu importe. Aujourd'hui je sais que Médiapart n'est pas dans la Réalité, mais plus proche du mensonge.
Encore, Posté
Encore encore car ce n'est que le début
CHABAN, Posté
Merci Imaz.
On attend le résultat avec impatience, en espérant que se soit avant décembre.....
Je regarde , Posté
Attention a vous Didier Robert va attaquer Médiapart et imazpress,et le saint esprit
Charlie chapline, Posté
BRAVO IMAZPRESS
on vous a pris pour des charlots , traité comme des baltringues de l'info.
Aujourd'hui médiapart apporte la preuve que vous êtes des professionnelles sérieux et certains média réunionnais devraient s'en inspirer..
Faire leur boulot de journaliste et arrêter de cirer les pompes pour avoir une campagne de presse en échange.
Félicitations et bonne continuation
voilà ce qu'on appelle du journalisme
ENFIN , Posté
Gout a nou
Tiloot , Posté
qui a invité se MR chez nous comme a ste MARIE le petit frère a tous essayer pour déloger le MAIRE actuel
l autre FRÈRE avec la complicité des un et autre es arrivera t il a ses soifs pour le pouvoir pour redonner la ROSE sa couleur
et une autre a tous faire pour gagner le pouvoir qu a t elle fais pour nous réunionnais même dans son propre camps le torchon brule mais au lieu d éteindre elle continue a alimenté