Nouvelle étape pour les investigations sur les marchés de la NRL :

Nouvelle route du littoral : Les gendarmes, la police, le fisc et et les douanes vont enquêter


Publié / Actualisé
Le groupe d'intervention régional (GIR) a été saisi officiellement de l'enquête sur les marchés de la Nouvelle route du Littoral. Cette unité regroupe des représentants des services de police, de la gendarmerie, des douanes et des services fiscaux. Le GIR va mener ses investigations en collaboration avec la brigade financière de la gendarmerie, chargée de la procédure depuis la fin de l'année 2014. L'entrée en scène de ces enquêteurs donne une nouvelle dimension à l'enquête préliminaire menée sous l'autorité du parquet financier de Paris.
Le groupe d'intervention régional (GIR) a été saisi officiellement de l'enquête sur les marchés de la Nouvelle route du Littoral. Cette unité regroupe des représentants des services de police, de la gendarmerie, des douanes et des services fiscaux. Le GIR va mener ses investigations en collaboration avec la brigade financière de la gendarmerie, chargée de la procédure depuis la fin de l'année 2014. L'entrée en scène de ces enquêteurs donne une nouvelle dimension à l'enquête préliminaire menée sous l'autorité du parquet financier de Paris.

L'entrée du GIR dans les investigations sur les marchés de la NRL était annoncée depuis plusieurs jours maintenant. Imaz Press Réunion s'en était d'ailleurs fait l'écho. C'est donc officiellement chose faite. La saisine du groupe d'intervention régional va permettre d'étendre le champ des investigations, notamment grâce à l'expertise des policiers et des gendarmes spécialisés dans les enquêtes financières, des douaniers et des agents du fisc. De quoi ouvrir de nouveaux horizons à la procédure.

Le 5 février 2015, après qu'Imaz Press Réunion ait dévoilé qu'une enquête était en cours sur les marchés de la nouvelle route du Littoral, le conseil régional avait publié un communiqué qualifiant ces investigations de "classiques et courantes". Deux qualificatifs qui semblent difficilement applicables à la saisine du GIR. Les Parquets en général et le Parquet financier de Paris en particulier n'ont pas dans leurs habitudes de saisir ces enquêteurs spécialisés pour des affaires "classiques et courantes".

Les groupes d'intervention régionaux (GIR) ont été créés par une circulaire interministérielle du 22 mai 2002 afin de constituer une force réunissant tous les services concernés par "la lutte contre l'économie souterraine et les différentes formes de délinquance organisée qui l'accompagnent", indique le ministère de l'Intérieur. Les GIR sont des entités policières françaises pluridisciplinaires chargées d'agir contre la délinquance sous tous ses aspects en utilisant l'ensemble des moyens législatifs et réglementaires, sur le plan pénal mais également fiscal, douanier ou administratif.
 
L'unité d'organisation et de commandement (UOC) du GIR, dirigée par un policier (un commissaire ou un officier de police) ou par un officier de la gendarmerie est composée de policiers (sécurité publique, police judiciaire, police aux frontières), de gendarmes, d'un fonctionnaire des impôts et d'un fonctionnaire des douanes et pour certains GIR d'un agent de l'URSSAF. Elle assure la préparation et l'organisation des opérations d'intervention et d'assistance, et est responsable de leur bonne exécution, sous la direction de l'autorité administrative ou judiciaire d'emploi. A La Réunion, le GIR est dirigé par un commandant de police qui a un gendarme pour adjoint.

Pour rappel Imaz Press Réunion avait révélé dès le jeudi 5 février 2015 qu'une enquête avait été ouverte concernant les marchés de la nouvelle route du littoral et que Didier Robert s'était entretenu avec les gendarmes. À la suite de cette révélation, confirmée par la Région, la rumeur avait enflé. Elle disait notamment que Dominique Fournel, 11e vice-président du conseil régional et délégué à la Nouvelle route du littoral, serait au centre de l'affaire.

Interrogé par Imaz Press Réunion, l'élu régional avait reconnu avoir été entendu par les gendarmes au cours d'un entretien au "climat détendu". Il avait aussi affirmé que, contrairement à ce que disait la rumeur, il n'avait ni maison au Maroc ni compte bancaire en Amérique du Sud.

A noter également que ce jeudi 24 septembre, Mediapart, le journal d'investigations en ligne, a publié sous le titre "à La Réunion, de lourds soupçons pèsent sur la route à 1,6 milliard", un article reprenant une partie des informations déjà publiées par Imaz Press et révélant "qu'une piste est explorée par les enquêteurs de la brigade financière de la gendarmerie à la demande du PNF : celle des flux financiers suspects s'échappant vers des paradis fiscaux" tels que les Seychelles. D'après Mediapart, la justice cherche à "vérifier l'existence d'éventuelles commissions dans l'entourage des élus impliqués dans la passation des marchés."

www.ipreunion.com

   

20 Commentaire(s)

Soweto, Posté
Construire un pont sur la mer pour contourner la terre ferme, cela me derange parce que cela va couter plus cher et les moyens techniques a mettre en place feront appel a des techniciens qu'on n'a pas localement alors que la route digue demande moins de technicité pour la main d'oeuvre locale.
Mieux encore le tram train parait plus economique et créerait plus d'emplois directs et indirects.
notre pharaon est connu pour etre un dilapideur de l'argent public aujourd'hui il nous ment en parlant de la preference reunionnaise (deja des nombreux metros qui vont travailler sur la nrl cherches des villas luxueux a louer a la possession).
, Posté
c'est bien le post d'alexandra = 1/12/5/24/1/14/4/18/1 !.
ALEXANDRA, Posté
Un journaliste ne peut pas mettre en ligne des informations qui pourraient entraver le travail en cours des enquêteurs.
Il faut être patients pour connaître la suite des évènements qui pourraient être croustillants ou complètement plombés...selon les pressions des personnes en cause....attendons...il y a toujours un jour qui s'appelle demain....
Journaliste, Posté
Bonjour je lis depuis quelques temps les articles (tout support ) concernant l'affaire NRL ; je comprend les préoccupations de certains médias défendre ou attaquer pour diverses raisons mais la où le bât blesse ces les attaques des médias entre eux (je ne parle pas de blog de propagande qui donne des leçons de journalisme à la terre entière avec des exclusifs qui courent aussi vite que mon cabris) mais des vraies journalistes qui font de l'investigations ou ils sont à part un ou deux ,plus rien le néant car le plus important pour les écrivains des unes c'est démonter le confrères en le traitant de malhonnête car il écrit très mal sur le protéger politique ou économique c'est pas du journalisme ou est votre carte de presse ? ENQUETER SUR CETTE AFFAIRE OUVRAIT LES YEUX A LA POPULATION POUR DIRE LA VERITE MERCI
Loran, Posté
Je sens qu'on a pas fini d'en apprendre des vertes et des pas mûres dans cette histoire. Imazpress on compte sur vous pour continuer à nous informer
@@NICO, Posté
Pour l'instant cette route n'est pas la et ca ne me dérange pas pour traverser saint denis vers la possession.
Quand il y a des fortes pluies: OK faut basculer.. car presence de risque. Sinon avec cet argent on aurait pu refaire l'entree de saint denis.. investir dans le rail... ou mettre en place un vrai transport en commun...
Sakidit qu'il faut cette route sinon i gagne pas vivre sans.. bah comment font-ils pour vivre aujourd'hui? La NRL, une route d'avenir.. plutot une verrue pour la Réunion je dirai!
Et encore une fois: allé cachet'!
@ NICO, Posté
Nous avons besoin de cette. Aller cachette.
Nico, Posté
Il faut rouler pour quelqu'un pour afficher qu'une enquête est en cours? Surtout quand cette enquête concerne l'argent public?
Allé cachette...
De DR, TR, HB, etc prenons au moins celui qui nous roulera moins dans la farine (à supposer qu'ils ne sont pas égaux la dedans!). Une vision 'avenir pour la Run s'il vous plaît cher élus! Il y en a marre d'entendre parler de route. On veut de l'emploi stable pour tous! Investissons l'argent où cela est vraiment efficient. Perso, une route a 2milliards, je ne comprend pas. Qui est le gars qui nous a pondu ca? Avec cet argent, on pourrait faire tellement pleins d'autres choses! Du changement dans la mentalité "élu" SVP!
, Posté
j'ai l'impression de relire un blog que tu connais bien férir ou nenen
Arrow, Posté
Merci à Imazpress de nous informer, contrairement aux autres journalistes soit disant impartiaux qui ne font que critiquer leurs collègues de Médiapart et Imazpress qui osent égratigner leurs précieux protégés !
I Fé Rire, Posté
Que du vent. ImazPress aime se congratuler. Nous savons aujourd'hui que votre ami Paul Verges NOUS A MENTI.

Coquille vide.
Imazpress, Posté
Imaz press vous roulez pour qui ? Bello, Th Robert Didier Robert non je déconne
Gout, Posté
Et ça continu la coquille vide se rempli
, Posté
Est ce que Didier Robert va porter plainte contre Médiapart ?
, Posté
Le pwa Didier lé o feu!
Cons, Posté
Con, imbécile, les mots me manquent, cette route est nécessaire pour l'évolution de l’île, et c'est l'Europe et la'état français qui sont les principaux payeurs. Les personnes qui auraient dans idée de détourner l'argent européen ont du soucis à se faire, elles vont se retrouver plus bas que terre, certains ont déjà essayer, ils ont regretté!
Pierre, Posté
OK il y a une enquête. Mediapart nous apprend rien de plus que ce que nous savons déjà. Attendons de voir si l'enquête va déboucher sur autre chose que pour le moment rine
Vanessa, Posté
Après si c'est comme l'annonce d'enquêteur à la réunion en début septembre nous sommes mal partis
CHABAN, Posté
Encore merci de suivre cette affaire de prêt. Il n'y a pas de comic au GIR, les semaines à venir vont être chaudes.
Il y a encore des journalistes indépendants sur l'ile.
Good job, Posté
Merci à Imaz Press de faire son boulot de journalistes n'en déplalsent aux pisses vinaigre et autres plumitifs au service de qui on sait...