Conseil municipal du Port :

Nouvelle route du littoral : le préfet casse l'arrêt interruptif des travaux


Publié / Actualisé
L'arrêt interruptif du chantier de la Nouvelle route du littoral émis par la municipalité du Port contre Vinci a été abrogé par le préfet de La Réunion, indique Linfo.re. C'est ce qu'a annoncé ce mardi 6 octobre 2015 Olivier Hoarau lors du conseil municipal de la commune. La décision du premier magistrat de la cité portuaire devait être examiné ce mercredi au tribunal administratif de La Réunion. Par conséquent, le référé est annulé et l'activité pourra reprendre sur le site de la centrale à béton au coeur de la polémique.
L'arrêt interruptif du chantier de la Nouvelle route du littoral émis par la municipalité du Port contre Vinci a été abrogé par le préfet de La Réunion, indique Linfo.re. C'est ce qu'a annoncé ce mardi 6 octobre 2015 Olivier Hoarau lors du conseil municipal de la commune. La décision du premier magistrat de la cité portuaire devait être examiné ce mercredi au tribunal administratif de La Réunion. Par conséquent, le référé est annulé et l'activité pourra reprendre sur le site de la centrale à béton au coeur de la polémique.

Pour rappel, la centrale à béton était à l'arrêt depuis une semaine suite à l'arrêt interruptif pris par la commune du Port. "Le problème qui se pose en terme d’environnement et de santé publique est celui de l’approvisionnement en eau de la centrale à béton. On ne nous a donné aucune indication sur sa provenance", avait justifié le maire Olivier Hoarau lors d'une conférence de presse.

La décision de la mairie a été contestée par l'intersyndicale du BTP. "La mairie évoque un permis de construire et finit par un problème d’eau. Il faudra nous expliquer, que lors de la construction de la routes des Tamarins au moins 3 centrales à béton ont été construites et ce sans permis, de même pour les centrales à enrobées", avaient notamment critiqué les syndicats CGTR et CFDT.

Concernée directement par cet arrêté, la société Vinci avait décidé de saisir le tribunal administratif en référé. Mais suite à l'abrogation décidée par le préfet, l'affaire ne sera pas traitée par la juridiction. Le travail peut d'ores et déjà reprendre sur le site qui doit notamment fabriquer des éléments pour le viaduc de la NRL.

www.ipreunion.com

   

9 Commentaire(s)

Lol, Posté
Qu'on est citoyen lambda ou que l'on s'appelle Olivier HOARAU, on n'est pas au dessus des lois on l'a respecte.
Jo, Posté
On ne joue pas impunément avec l'argent des contribuables pour des raisons politicardes. Monsieur le Préfet a parfaitement joué son rôle.

C'est malheureux, car il est bien le jeune Hoareau mais il est jeune en politique et Huguette trés agressive l'entraîne dans sa haine aveugle de l'adversaire,

Ah la politique c'est de la M.... parfois.
Rene, Posté
que Vinci lui fasse rembourser le fric qui a été donner aux associations et que cette argent est redistribuer sous forme de prime aux salarier . qu'en pense les syndicats ?
Boulot, Posté
Au moins, les employés pourront retrouver leurs boulots ...
Une bonne chose de faite !!
Le Révolté , Posté
ça signifie que le maire n'est qu'un PANTIN une Girouette , que la justice n'est pas applicable à la Réunion , le Prefet est ROI , de l'ile autoproclamé, nous devons à compter de la présente , demander à NGOLOGOLO le Monarque !!! une confirmation de notre statut d'esclaves , que seul les zoreils , les hexagonaux sont les chefs coutumier .
le France est un pys qui marche dans la merde, plus sur la tête , un marigaux !! place aux voleurs, à la dictature
Mdrr, Posté
Avec Mr Le Préfet, on ne bluff pas Mr Hoarau...
hi hi hi hi
Labello, Posté
Le préfet a privilégié l'emploi pour les familles portoises au lieu de la politique de caniveau de Hoarau pour Bello
Dichotomie, Posté
Et voilà, la vérité fini par éclater du préfet, cet arrêté était donc illégal.
Pour rappel le préfet a un rôle de contrôleur de légalité des actes pris par le maire;

Voilà qui en dit long sur la volonté du maire
Vanessa, Posté
Au final, c'était bien un coup de bluff de la part de Olivier Hoarau