Une mobilisation autour du temps réglementaire de conduite :

Les transporteurs veulent mettre 150 camions devant la préfecture ce lundi


Publié / Actualisé
Les transporteurs devraient organiser ce lundi 12 octobre 2015 un "coup de force" selon l'expression de Jean-Bernard Caroupaye. L'action des professionnels de la route n'a pas encore été totalement déterminée, mais environ 150 camions venus de l'Est et de Saint-Pierre seront mobilisés en direction de la préfecture à Saint-Denis à l'appel de la FNTR (Fédération nationale des transports routiers). L'objectif de cette mobilisation est de réclamer un temps réglementaire de conduite plus adapté à la situation local (Photo archives)
Les transporteurs devraient organiser ce lundi 12 octobre 2015 un "coup de force" selon l'expression de Jean-Bernard Caroupaye. L'action des professionnels de la route n'a pas encore été totalement déterminée, mais environ 150 camions venus de l'Est et de Saint-Pierre seront mobilisés en direction de la préfecture à Saint-Denis à l'appel de la FNTR (Fédération nationale des transports routiers). L'objectif de cette mobilisation est de réclamer un temps réglementaire de conduite plus adapté à la situation local (Photo archives)

Après avoir obtenu gain de cause au sujet du minimum garanti des transporteurs de béton, Jean-Bernard Caroupaye menace à nouveau de mener une action de coup de poing. Cette fois-ci, le combat mené par le président local de la FNTR (Fédération nationale des transports routiers) est connu et de vieille date : le temps réglementaire de conduite.

La fédération réclame dérogation communautaire sur le temps de conduite. Cette règlementation demandée depuis de nombreuses années permettrait ainsi aux professionnels d'optimiser la rentabilité de leurs camions. Le but affiché : être en phase avec les horaires des autres secteurs d'activités dont dépend le monde du transport. Les transporteurs doivent ce réunir ce jeudi soir pour éventuellement fixer d'autres revendications, notamment autour du transport des galets de la Nouvelle route du littoral.

En mars 2013, Jean-Bernard Caroupaye était déjà parti rencontrer les membres du ministère chargé des Transports. Un an plus tard, l'homme était même allé à l'Elysée porter ses doléances devant Patrick Vieu et Michel Yahiel, conseillers du président Hollande en matière de transport et de social. En vain.

"L’inexistence d’aires de repos homologuées permettant aux conducteurs d’effectuer leur temps de pause obligatoire, justifierait à lui seul la remise en cause de la règlementation du temps de conduite à La Réunion", avait-il souligné à l'époque. "J'ai écrit un courrier à la chambre de commerce, à Alain Vidalies (ndlr : secrétaire d'Etat chargé du transport), à Ségolène Royal (ndlr : ministre de l'Ecologie). J'envoie un autre courrier au préfet pour attirer leur attention", indique-t-il à présent.

"Ça fait longtemps qu'on en parle et ça commence à pourrir la vie de tous les utilisateurs de camions : transporteurs, mais aussi n'importe quel artisan", ajoute le transporteur qui a décidé de passer à l'action… mais on ne sait pas encore comment. Des opérations escargot au sein sur la route du littoral ou sur la route des Tamarins ont été évoquées, mais n'ont pas été confirmées par le dirigant de la FNTR qui pour le moment se limiter à parler de "coup de force"

Quoi qu'il en soit, dans le cadre de cette mobilisation, 100 camions venus de l'Est et 50 engins de Saint-Pierre convergeront vers la préfecture à Saint-Denis. "C'est une action qui est bien programmée et bien partie, à moins qu'il n'y ait un miracle", assure Jean-Bernard Caroupaye. Le président réunionnais de la FNTR donne à l'Etat jusqu'à vendredi - jour où il organisera une conférence de presse - pour corriger le tir à ce sujet.

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Karoo, Posté
Encore une fois une dérogation , après celle des 44 tonnes ? Et que dire des camions soient conformes ? Aucun média ne s'intéresse à ce sujet , ni le Gouverneur. A mon avis, Karoo veut se venger de sa récente condamnation par l'Etat Français, rien de plus !