La Possession - Chantier de la nouvelle route du littoral :

Vanessa Miranville a découvert une carrière "potentiellement exploitable"


Publié / Actualisé
Vanessa Miranville, présidente du mouvement La Réunion en action et maire de la Possession a fait le point sur l'ouverture éventuelle d'une carrière de roches massives sur le site de l'Ilet Saint-Ange pour alimenter le chantier de la Nouvelle route du littoral lors d'une rencontre avec la presse ce samedi 7 novembre 2015. Ce gisement qui se situe au niveau de la façade sud de la Rivière des Galets (côté Saint-Paul), pourrait produire 7 à 10 millions de tonnes de roches selon la maire. Cette carrière, qui n'a jamais été prise en compte par les services de la Région se situant à la lisière du Parc national, "des contraintes réglementaires fortes" s'imposent à la réalisation du projet. Néanmoins, "le site peut bénéficier d'une dérogation qui permettrait éventuellement son exploitation" ajoute Vanessa Miranville
Vanessa Miranville, présidente du mouvement La Réunion en action et maire de la Possession a fait le point sur l'ouverture éventuelle d'une carrière de roches massives sur le site de l'Ilet Saint-Ange pour alimenter le chantier de la Nouvelle route du littoral lors d'une rencontre avec la presse ce samedi 7 novembre 2015. Ce gisement qui se situe au niveau de la façade sud de la Rivière des Galets (côté Saint-Paul), pourrait produire 7 à 10 millions de tonnes de roches selon la maire. Cette carrière, qui n'a jamais été prise en compte par les services de la Région se situant à la lisière du Parc national, "des contraintes réglementaires fortes" s'imposent à la réalisation du projet. Néanmoins, "le site peut bénéficier d'une dérogation qui permettrait éventuellement son exploitation" ajoute Vanessa Miranville

 C’est une carrière que la Région n’a pas encore prise en compte pour l’alimentation du chantier de la nouvelle route du littoral" commence la présidente du mouvement La Réunion en action. Ce gisement potentiel de roches pourrait couvrir " la totalité du besoin en matériaux de la NRL qui serait d’environ 5 millions de tonnes" explique t-elle.

Cette carrière apparaît comme "idéale" : l’Ilet Saint-Ange se trouve à 4km de la RN1 - soit très proche du chantier -  aucune espèce animale ou végétale menacée ne se trouve sur le site et les espèces invasives pourraient être remplacées par des espèces endémiques à l’issue d’une "restructuration écologique" la maire en se basant sur une étude d'impact sur la faune, la flore et l'environnement réalisée par le Bureau des recherches géologiques et minières (BRGM). De plus, les premiers riverains se trouveraient à 1 km du gisement de roches.

"Quand on fait une carrière, il y a forcément des nuisances. il y des techniques de brumisation pendant l’extraction  pour que les poussières causées par l’exploitation des roches n’affectent pas les riverains les plus proches, souligne Vanessa Miranville.

L’étude d’impact semblerait positive quant à la possibilité d’extraire des roches de l’Ilet Saint-Ange, Mais ce site étant positionné à la lisière du Parc national, il est obligatoire d’obtenir une dérogation sans laquelle rien n’est possible. "Le site se situe sur un domaine privé et le propriétaire fait des démarches depuis plusieurs mois pour faire étudier l’impact, et l’impact est faible", ajoute la maire de la Possession.

Vanessa Miranville lance un appel à la prochaine présidence de la Région, celle-ci "doit être au courant de l’existence de cette carrière et il faut qu’elle se positionne clairement dans son projet politique sur le fait de  s’engager à rencontrer le Parc national et à discuter de cette possibilité de dérogation" conclut la maire.
 

Elle n'a pas indiqué pourquoi elle a attendu le mois précédent l'élection au conseil régional pour révéler l'existence de cette potentielle carrière qui résoudrait une bonne partie de l'approvisionnement du chantier en roches massives. Au grand bénéfice du du principal promoteur de la NRL, en l'occurence la majorité sortante de l'actuel conseil régional.

www.ipreunion.com

   

9 Commentaire(s)

Doudou, Posté
madame Miranville dit que et ilet n'est pas habité . est la vérité ? Je ne pense pas . cet ilet qui se trouve juste a la fin de l'ancien "canal Lemarchand "est habité par 8 familles en ce moment ( avec quelle autorisation, je ne peux le dire ). Toujours est il que ses personnes pratiquent de l'l'agriculture sur ce terrain . Ca, je pense que le propriétaire en question ne l'ignore pas . Et puis prendre de la roche sur ce terrain (ou le raser ) reviendrei a faire un trou beant dans la riviere des galets et en m^me temps couper les plantes qui si trouvent et mettre en péril une partie de Sans souci situé au dessus !
En tout cas , je pense que avant de faire (?!) , la question mériterait d'être trèe très approfondie .
Jeff, Posté
Le BRGM (bureau de Recherche Géologique et Minière) organisme d'Etat a donné son avis et a défini la capacité de production, ce n'est pas Madame Miranville qui a déterminé les quantités exploitables. Ensuite, elle au moins mise devant le fait accompli de NRL, elle recherche des solutions pour que cela coûte moins cher aux réunionnais ça me semble parfaitement louable. C'est une piste qu'il faut étudier. On voit la levée de boucliers, la jalousie qui tenaille les uns et les autres : les propriétaires des terrains vont toucher le pactole, et alors!. Il y aura toujours un propriétaire quelque soit le lieu choisi. Que de bêtises peuvent être débités dans tous ces posts haineux. N'oubliez pas que ce sont de mesquins calculs politicards qui oblige à trouver des solutions. Les seuls à blâmer sont les bureaux incompétents qui n'ont pas donner de solutions pour trouver les matériaux avant l'ouverture du chantier.
Elle a raison de se préoccuper de trouver des solutions moins onéreuses pour les besoins du chantier en cours. Allez continuer à pleurnicher, vous ne savez faire que ça.
ALEXANDRA, Posté
Et les glissements de terrain...elle y a pensé ?
, Posté
l'arnaque "écologique".. par .une belle arriviste qui sert la soupe aux ultra libéraux.
Blaseman, Posté
Ce qui est sur c'est que miranville fera une très belle CARRIÈRE politique. .....
Schreider, Posté
Arrêter moi si je me trompe : voilà une femme qui s'est fait élire sur le principe de "moi élue aucune carrière à la possession, car je suis écolo et ça fait bobo à l'environnement" et 1 an et demi plus tard va possession va avoir 2 carrières? Lataniers qui est au centre ville et maintenant celle ci? Vous nous prenez pour des sans dents sans cervelle
Superwoman, Posté
Superwoman ! Quelle femme remarquable ! Elle est non seulement prof de math, maire, écolo, mais elle est aussi ingénieur au BRGM et est devenue une spécialiste tellement pointue qu'elle est capable sans faire de carottages de dire, à vue de nez, qu'il y a 5 millions de tonnes de roches massives ! Il faut lui demander d'aller voir près du volcan s'il y a des ressources pour la géothermie et ensuite d'aller scruter le littoral au cas où elle trouverait un gisement de pétrole off shore !
Saint-Pauloise, Posté
Miranville tu veux ouvrir une carrière sur ma commune et dans le parc national ??? Une carrière avec des enfants handicapées malades s saint-paul ça te suffit pas ?
Contre feux, Posté
En difficulté avec sa propre majorité qui supporte de moins en moins son autoritarisme égocentrique exarcerbé, la miss se dépêche d'occuper les médias avec des annonces chocs. Il faut dire,qu'elle est très douée pour la com, mais à part ça quel bilan pour La Possession ?? Une catastrophe économique, sociale et humaine !