Foot - Coupe de France :

L'Excelsior bat Poissy 1 à 0


Publié / Actualisé
C'est dans un stade Jean Ivoula vide de spectateurs qu'a eu lieu ce dimanche 15 novembre 2015 le match entre l'Excelsior et Poissy comptant pour le 7ème tour de la Coupe de France de foot. Initialement, la rencontre devait avoir lieu au stade Michel Volnay de Saint-Pierre. Mais la commune saint-pierroise ayant annulé toutes les manifestations sportives et culturelles dans la ville à la suite des attentats de Paris, le match a eu lieu à Saint-Denis à huis clos. La rencontre s'est terminée sur le score de 1 à 0 à l'avantage des Tangos à l'issue des prolongations. Un petit exploit face à une équipe de Poissy qui devrait monter en National à la fin de la saison. En début de rencontre une minute de silence a été observée à la mémoire des victimes des attentats.
C'est dans un stade Jean Ivoula vide de spectateurs qu'a eu lieu ce dimanche 15 novembre 2015 le match entre l'Excelsior et Poissy comptant pour le 7ème tour de la Coupe de France de foot. Initialement, la rencontre devait avoir lieu au stade Michel Volnay de Saint-Pierre. Mais la commune saint-pierroise ayant annulé toutes les manifestations sportives et culturelles dans la ville à la suite des attentats de Paris, le match a eu lieu à Saint-Denis à huis clos. La rencontre s'est terminée sur le score de 1 à 0 à l'avantage des Tangos à l'issue des prolongations. Un petit exploit face à une équipe de Poissy qui devrait monter en National à la fin de la saison. En début de rencontre une minute de silence a été observée à la mémoire des victimes des attentats.

Un match de foot sans supporters, c'est un peu comme un kari sans sel. C'est ce qui s'est passé ce dimanche après-midi. Perdus dans l'immensité des gradins capables d'accueillir 8000 personnes, les staff techniques des deux équipes,  les représentants de la Ligue de football et les journalistes, moins d'une trentaine de personnes en tout, ont pourtant essayé d'encourager les deux équipes. Pas évident.

Et pour une fois les cris, onomatopées et autres consignes échangés entre les joueurs et les entraîneurs s'entendaient de tous les gradins. 

Insolite : une dizaine de supporters du Chaudron sont venus assister à la rencontre sur les grillages surplombant le stade. Sur le terrain, le match est plus ou moins de bonne facture. Plutôt moins que plus d'ailleurs, avec une première vraie occasion à mettre au compte de l'Excelsior à la 61ème minute et une seconde à la 73ème.  Trois minutes plus tard, Farid Azem, numéro 8 des Tangos provoquait un coup franc pour une charge irrégulière sur Samuel Piètre le numéro 8 de Poissy, originaire de La Réunion. Cela lui a valu un carton jaune.

Au cours du match, Poissy était sur le point d'ouvrir le score à deux minutes de la fin lorsque le ballon passait à quelques centimètres de la transversale de la cage des Tangos.  Le temps réglementaire se terminait sur le score vierge de 0 partout. Il faudra attendre la 3ème minute des prolongations pour voir Mohamed El Madagri ouvrir la marque sur une action au départ d'une touche. Trois minutes plus tard, un penalty était sifflé au bénéfice de Poissy. Mais Samuel Piètre manquait la transformation et les Tangos conservaient l'avantage. 

Poissy passait la vitesse supérieure au cours de la seconde partie des prolongations en mettant la pression à plusieurs reprises devant les buts de Tangos. Ces derniers tenaient bon et finissaient par se qualifier pour le prochain tour de la coupe de France, au même titre que la Sainte Marienne hier soir.

www.ipreunion.com

 

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !