Enseignement pour les enfants hospitalisés :

L'école de Roiny : "l'enseignement est un droit pour tous"


Publié / Actualisé
L'association Petit Coeur, qui oeuvre pour le bonheur des enfants malades ont présenté leur projet éducatif à destination des jeunes hospitalisés, sur une initiative de Nathanaëlle Aginthe ce samedi 16 janvier 2016. Le but : renforcer les équipes d'enseignants de l'éducation nationale qui font cours aux enfants malades, en recrutant des professeurs bénévoles pour les élèves du secondaire. "L'école est un droit, il n'y pas de raisons que les enfants hospitalisés n'aient pas les mêmes chances de réussite" scande Nathanaëlle. (Photo d'illustration)
L'association Petit Coeur, qui oeuvre pour le bonheur des enfants malades ont présenté leur projet éducatif à destination des jeunes hospitalisés, sur une initiative de Nathanaëlle Aginthe ce samedi 16 janvier 2016. Le but : renforcer les équipes d'enseignants de l'éducation nationale qui font cours aux enfants malades, en recrutant des professeurs bénévoles pour les élèves du secondaire. "L'école est un droit, il n'y pas de raisons que les enfants hospitalisés n'aient pas les mêmes chances de réussite" scande Nathanaëlle. (Photo d'illustration)

Elle-même confrontée au problème de l'enseignement lorsqu'elle était hospitalisée, Nathanaëlle Arginthe, 21 ans, a voulu participer à la réussite des enfants qui ne peuvent pas se rendre en classe à cause de leur maladie. L'école de Roiny a pour but de recruter un maximum de professeurs bénévoles pour délivrer des enseignements dans les hôpitaux et à terme, pour des cours à domicile. "Il ne s'agit pas de remplacer les enseignants agréés de l'éducation nationale qui font un travail surhumain, mais plutôt de renforcer ce qui existe déjà", précise-t-elle.

Deux professeurs se sont déjà engagés dans l'aventure, et "les résultats sont déjà visibles" selon la jeune femme. Pour le moment, l'anglais et les mathématiques sont les seules matières enseignées. C'est pour les études secondaires que les établissements hospitaliers ont le plus besoin de professeurs, ceux étant agréés s'occupant principalement des plus petits. 

Un partenariat avec le CHU de Bellepierre a été mis en place, mais l'équipe espère pouvoir développer le projet au plus vite et sur toute l'île. Pour Nathanaëlle, tous les enfants ont le droit de réussir à leur examen. "Les jeunes hopitalisés ont un avenir" exprime-t-elle.

Pour la logistique, le responsable bénévole Frédéric Dorla, s'occupe de la répartition des professeurs sur les différents secteurs, ainsi que de la partie assurance. "Je fais le lien entre le terrain et l'association" dit-il.

Une association du Coeur

C'est avec "Petit Coeur", créée par Aurélien Centon qui mène des actions pour embellir le quotidien des enfants malades, que le projet sera coordonné. La structure basée à Bois de Nèfles Saint-Paul, réalise régulièrement les rêves des enfants et améliore la fin de vie des jeunes, pour qui, malheureusement, la médecine n'a plus d'espoir.

Egalement, l'association organise des évènements afin de récolter des fonds pour financer les soins qui nécessitent de partir en métropole. "Nous avons réalisé une quarantaine d'actions depuis que nous avons créé l'association il y a 5 ans" explique Aurélien Centon. 5 rêves ont été réalisés, comme la descente du père Noël en hélicoptère pour une petite fille, "parce que la médecine disait que ce serait son dernier Noël" confie le créateur de Petit Coeur.

L'Ecole de Noily appelle donc les professeurs qui voudraient devenir bénévoles et ainsi dispenser des cours de niveau secondaire aux élèves hospitalisés, "en demande d'enseignement" souligne Nathanaëlle.

Un numéro de téléphone est ouvert aux enseignants, désirant aider les élèves à poursuivre leurs études, "sans limite de niveau" : 0692 94 39 35

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !