Tribune libre de Jean-François Séguineau :

"Indemnités et transparences" : combien sont payés les élus


Publié / Actualisé
Le Sénat veut pénaliser les sénateurs qui ne font pas preuve d'assiduité. Les quatre sénateurs de la Réunion sont sur la liste : Michel Fontaine, Didier Robert et Michel Vergoz et Paul Vergés. C'est en tant que membre d'une association qui lutte contre la corruption et pour l'éthique en politique que j'ai travaillé sur la mise à jour des indemnités versées à nos élus locaux.
Le Sénat veut pénaliser les sénateurs qui ne font pas preuve d'assiduité. Les quatre sénateurs de la Réunion sont sur la liste : Michel Fontaine, Didier Robert et Michel Vergoz et Paul Vergés. C'est en tant que membre d'une association qui lutte contre la corruption et pour l'éthique en politique que j'ai travaillé sur la mise à jour des indemnités versées à nos élus locaux.

Il est d’obtenir des réponses des intéressés, est-ce par pudeur ? Il a fallu consulter les sites officiels gouvernementaux : Sénat, Chambre des députés, etc. pour établir un tableau précis de ce que perçoivent nos élus de la Réunion ou ce qu’ils auraient perçus si des élus n’avaient pas eu la sagesse de faire imposer un plafond brut d’indemnité qui s’élève à 9857,49€, tous mandats confondus. Sinon, il est évident que le cumul des mandats serait une source non négligeable de revenus.

Il est important de souligner que la grande majorité des élus municipaux ne touchent rien, absolument rien, ils remplissent ce rôle pour participer au développement de leurs villes ou villages. Sur les 935 élus, 461 élus ne touchent aucune indemnité, ils se rendent aux différents évènements à leur frais y compris aux conseils municipaux. Ils sont à la disposition de leur commune week-end et jours fériés.

Les indemnités appliquées sont toutes basées sur le barème national en vigueur et localement à la lecture des comptes rendus des délibérations des conseils municipaux et des EPCI sur le sujet. Précisions : les indemnités brut indiquées pour chaque élu ne prennent pas en compte les différents avantages en nature: voiture de fonction, GSM, ordinateur personnel, tous frais de voyage (avion, train, taxi, etc.), logement de fonction dans certaines conditions et autres avantages, ce qui pour certains mandats sont loin d’être négligeables.

Les élus de la Réunion sont classés par ce qu’ils auraient perçus sans plafonnement et ce qu’ils reçoivent théoriquement selon le barème national.

1er : Michel Fontaine, Maire de Saint-Pierre 4181,62€/brut, Président de la CIVIS (EPCI : Communauté de communes) 5512,13€/brut, Conseiller Régional 1520,59€/brut et enfin Sénateur 7100,15€/brut.

Il est de loin celui qui virtuellement devrait percevoir le plus d’indemnités 18 314,49€/brut, mais il est plafonné à 9857,49€/brut. Il ne faut pas oublier qu’il est également Président des Républicains anciennement l’UMP, ce qui lui permet de désigner les autres élus et d’utiliser les fonds du parti pour les campagnes électorales.

2ème : Thierry Robert, Maire de Saint-Leu 3421,32€/brut, 1er Vice-Président du TCO (EPCI : Communauté de communes) 2756,07€/brut, Conseiller Régional de l’opposition 1520,59€/brut, Député du Modem 7100,15€/brut.

Virtuellement il devrait percevoir 14798,13€/brut d’indemnités mais elles sont plafonnées à 9857,49€/brut. Il est également Président du LPA.

3ème : Patrick Lebreton, Maire de Saint-Joseph 3421,32€/brut, 1er Vice-Président de la CIVIS 2508,97€/brut, Député PS 7100,15€/brut.

Virtuellement il devrait percevoir 13030,44€/brut d’indemnités mais elles sont plafonnées à 9857,49€/brut. Il est également Président du Progrès.

4ème : Didier Robert Président de Région 5512,13€/brut et Sénateur 7100,15€/brut Virtuellement il devrait percevoir 12612,28€/brut d’indemnités mais elles sont plafonnées à 9857,49€/brut.

Il faut reconnaître que les indemnités prévues pour un Président de Région ne reflètent pas les lourdes responsabilités de la fonction. Il est entre autre responsable des décisions stratégiques pour les 826 000 habitants de la Réunion.

On pourrait considérer que le mandat de sénateur à 7100,15€/brut est un moyen de mettre les indemnités à un niveau qui semblerait normal, c’est-à-dire le plafond de 9857,49€/brut mais cela reste un cumul de mandat, mandat qui dans le cas présent ne semble pas parfaitement respecté.

5ème : André Thien Ah Koon Maire du Tampon 4181,62€/brut, Président de la CASUD 5512,13€/brut (EPCI : Communauté de communes), Conseiller Général Tampon 2 2280,88€/brut. Virtuellement il devrait percevoir 11974,63€/brut d’indemnités mais elles sont plafonnées à 9857,49€/brut.

6ème : Jean Paul Virapoulé Maire de Saint-André 4181,62€/brut, Président de la CIREST 5512,13€/brut (EPCI : Communauté de communes), 3ème Vice-Président du Conseil Régional 2128,82€/brut. Virtuellement il devrait percevoir 11822,57€/brut d’indemnités mais elles sont plafonnées à 9857,49€/brut. Il est également Président de l’UDI.

7ème : Michel Vergoz Maire de Sainte-Rose 2090,81€/brut, 4ème Vice-Président de la CIREST, Sénateur 7100,15€/brut. Virtuellement il devrait percevoir 11699,93€/brut d’indemnités mais elles sont plafonnées à 9857,49€/brut.

8ème : Joseph Sinimalé Maire de Saint-Paul 5512,13€/brut, Président du TCO 5512,13€/brut (EPCI : Communauté de communes). Virtuellement il devrait percevoir 11024,26€/brut d’indemnités mais elles sont plafonnées à 9857,49€/brut. A noter qu’il est un des rares à avoir acté sur les indemnités versées aux élus de Saint Paul et du TCO.

9ème position Jean Claude Fruteau Maire de Saint-Benoit 3421,32€/brut, Conseiller de la CIREST 228,09€/brut, Député PS 7100,15€/brut. Virtuellement il devrait percevoir 10749,56€/brut d’indemnités mais elles sont plafonnées à 9857,49€/brut.

10ème position Gérard Maillot 3ème Adjoint à la Mairie de Saint-Denis 2508,97€/brut, Président de la CINOR 5512,13€/brut, Conseiller Général Saint Denis 4, 2 2280,88€/brut. Virtuellement il devrait percevoir 10301,98€/brut d’indemnités mais elles sont plafonnées à 9857,49€/brut.

Puis vient ensuite tous les non plafonnés.

10éme Bello Huguette Députée 9 076,83 € avec 3 mandats

11éme Melchior Cyrille 8 457,17 € avec 3 mandats

12éme Gironcel Maurice 8 211,17 €

13éme Gonthier Daniel 8 173,15 €

14éme Lacouture Jean-Claude  8 173,15 €

15éme Dindar Nassimah 8 097,04 €

16éme Lagourgue Jean-Louis 8 059,11 €

17éme Omarjee Younous 7 956,57 €

18éme Bareigts Ericka Députée 7 556,24 €

19éme Orphé Monique Députée 7 556,24 €

20éme Hoarau Serge 7 488,89 €

21éme Vlody Jean-Jacques Député 7 328,24 €

22éme Vergès Paul Sénateur 7 100,15 € avec 1 mandat

23éme Annette Gilbert 7 032,72 €

Il faut souligner qu’un élu, le Maire de Trois Bassins est le seul à avoir acté une indemnité inférieure au barème  1923,49€/brut au lieu de 2090,81€/brut.

Jean-François Séguineau

Membre d’une association qui lutte contre la corruption et pour l’éthique en politique

   

2 Commentaire(s)

Anna, Posté
C'est une véritable honte.Voilà pourquoi ils tiennent tant à être élu je n'ai cessé de le dire.
J f seguineau, Posté
Madame Miranville vient de m'adresser deux bulletins de salaires (indemnités) conforment au barème pour le TCO et à minima pour la Mairie c'est à dire 2574,60€, le barème national étant de 2756,07€.
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)