Procès du pompier incendiaire :

Patrice Nirlo condamné à 12 ans de réclusion criminelle


Publié / Actualisé
Patrice Nirlo a été condamné ce vendredi 5 février 2016 à 12 ans de réclusion criminelle pour le déclenchement de cinq incendies majeurs à La Réunion dont les deux feux du Maïdo de 2010 et 2011. Les jurés auront donc finalement suivi le réquisitoire de l'avocat général. A l'annonce du verdict, la famille de Patrice Nirlo n'a pu retenir sa colère. "C'est lamentable de condamner à 12 ans de prison pour des incendies alors que des tueurs s'en sortent avec quelques années de prison", s'est exclamé Jean-Luc, cousin du pompier incendiaire, certainement sous le coup de l'émotion.
Patrice Nirlo a été condamné ce vendredi 5 février 2016 à 12 ans de réclusion criminelle pour le déclenchement de cinq incendies majeurs à La Réunion dont les deux feux du Maïdo de 2010 et 2011. Les jurés auront donc finalement suivi le réquisitoire de l'avocat général. A l'annonce du verdict, la famille de Patrice Nirlo n'a pu retenir sa colère. "C'est lamentable de condamner à 12 ans de prison pour des incendies alors que des tueurs s'en sortent avec quelques années de prison", s'est exclamé Jean-Luc, cousin du pompier incendiaire, certainement sous le coup de l'émotion.

Pour rappel, l'ancien caporal-chef Patrice Nirlo était jugé pour le déclenchement de cinq incendies majeurs dont les deux feux du Maïdo qui avaient détruits près de 3 500 hectares de faune et de flore protégés, une catastrophe environnementale dont la réparation prendra plusieurs dizaines d'années.

Décrit comme étant un " bon pompier ", son arrestation a perturbé tous ceux qui le connaissaient. " Je n’arrive toujours pas à m’expliquer ce qui s’est passé ", avait confié sa soeur, Isabelle Nirlo lors du second jour du procès qui parlait de "choc" pour elle et toute sa famille. Malgré tout, ses proches ont toujours apporté leur soutien à ce père de famille. Ses anciens collègues ont eux aussi été ébranlés par l'arrestation de Patrice Nirlo même si ce dernier continue à jouir d'une certaine sympathie au sein du SDIS.

"J’ai honte de ce que j’ai fait, j’ai trahi les pompiers, j’ai fait du mal à ma famille", avait quant à lui reconnu le pompier incendiaire durant le procès. Il avait alors révélé avoir allumé "plusieurs incendies chaque année depuis 2008". L'ensemble de ces actes  auraient été commis en toute conscience, selon l'expertise psychiatrique présentée au second jour du procès. "Il y a une recherche de mise en valeur, un besoin narcissique de s'affirmer à travers la lance à incendie, symbole phallique de toute puissance", avait décrit le docteur Masson au Quotidien.

A l'issue de trois jours de procès, l'ex caporal-chef Patrice Nirlo a finalement été condamné à 12 ans de réclusion criminelle. Les jurés ont suivi les réquisitions de l'avocat général.

A l'annonce de la condamnation, des cris et des pleurs ont résonné dans la salle. La famille, "choquée et dévastée", a exprimé sa colère. "C'est lamentable de condamner à 12 ans de prison pour des incendies alors que des tueurs s'en sortent avec quelques années de prison", s'est exclamé Jean-Luc. Eliare Nirlo, la tante de l'ancien pompier,  a également crié son indignation :"ils ne voient pas que c'est quelqu'un de bien. C'est un bon père. Une personne formidable. Ses enfants ont besoin de lui", a-t-elle lancé.

Pour l'heure l'avocat de Patrice Nirlo n'a pas indiqué si son client comptait faire appel de cette condamnation.

www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Un sapeut pompier, Posté
Au noms des sapeurs pompiers de France, donc du 974... nous tenons à rétablir une certaine vérité: - le soutien "présumé" des pompiers ne concerne que certains agents et amis de ce Mr, - un sapeur pompier ne peut être Ange et Démon - un sapeur pompier est avant tout un agent de la fonction publique et doit appliquer les devoirs liés à son statut - une fois sorti de ce corps de métier, on est un citoyen landa qui doit répondre de ces actes. - 99% de la population aime et respecte le travail du sapeur pompier, mais pas un agent qui porte préjudice à l'honneur de ses familles ( parents enfants... et sa famille de sapeurs pompiers..) - les pompiers comprennent et souffrent de voir cette famille dans la douleur insoutenable, surtout de ne pas avoir détecté ce syndrome bien avant que les actes soient commises. - enfin les pompiers demandent pardon aux agriculteurs, éleveurs, commerçants, la nature les animaux ... et veilleront à ce que ces actes ne se renouvellent. espèrent qu'il puisse méditer et réparer la déchirure au sein de sa famille personnelle.
Maelle, Posté
On aura vraiment tout lu. "Je suis récidiviste, je met la vus de mes collègues en danger et je suis formidable????" Mon ami est pompier et s'était éprouvant pour les équipes et les familles alors sa sanction lui donnera le tps de réfléchir et de comprendre que par plaisir ou jouissance.On ne met pas la vie des gens en danger.
Klement, Posté
Il avait mis le feu, brûlant 3500 hectares qui ont engendré des conséquences lourdes et "c'est une personne formidable", ah ?

Quand ces feux ont eu lieu, tout le monde s'accordaient à dire : "Abominable !".
JDR, Posté
é"Ils ne voient pas que c'est quelqu'un de bien. C'est un bon père. Une personne formidable. Ses enfants ont besoin de lui", a-t-elle ajouté.é

Ah bon, il met le feu et c'est une personne formidable!

C'est surtout formidable, les OEILLERES de ces gens......

Totalement inconscients!

La peine peut paraître lourde, mais les faits sont très graves. A leur place, je la bouclerai, je serai plus digne...

A l'ombre, il pourra réfléchir un peu à son problème, loin de sa famille qui minimise, ne veut pas voir ....

C'est vrais que, dans les soirées, il ne mettra plus non plus le feu à la Johnny...!
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...