Compagnie aérienne :

Deux nouveaux avions pour Air Austral et une ligne directe Mayotte-Paris


Publié / Actualisé
Deux Boeing 787-800 intégreront la flotte d'Air Austral en 2016. La compagnie aura ainsi la possibilité d'augmenter le nombre de vols sur certaines de ses lignes. Une nouvelle liaison verra le jour et connectera directement Mayotte/Paris Charles de Gaulle. La compagnie estime que l'arrivée de ces avions va représenter une augmentation globale de son offre de 8% par rapport à 2015/2016 soit 90 000 sièges supplémentaires intégrés sur le réseau. Ces deux avions prendront la place des deux Airbus A380 dont la commande en 2009 avait été annulée. L'acompte de 40 millions de dollars versé par la compagnie n'avait alors jamais été récupéré. (Photo d'illustration)
Deux Boeing 787-800 intégreront la flotte d'Air Austral en 2016. La compagnie aura ainsi la possibilité d'augmenter le nombre de vols sur certaines de ses lignes. Une nouvelle liaison verra le jour et connectera directement Mayotte/Paris Charles de Gaulle. La compagnie estime que l'arrivée de ces avions va représenter une augmentation globale de son offre de 8% par rapport à 2015/2016 soit 90 000 sièges supplémentaires intégrés sur le réseau. Ces deux avions prendront la place des deux Airbus A380 dont la commande en 2009 avait été annulée. L'acompte de 40 millions de dollars versé par la compagnie n'avait alors jamais été récupéré. (Photo d'illustration)

La signature a eu lieu le 6 février. Le premier Boeing 787-800, un appareil disposant de 262 sièges, sera livré à la fin du mois de mai prochain, le second en janvier 2017. "L'arrivée de ces avions va nous amener à pouvoir proposer à nos clients une flotte long courrier rajeuni, avec deux avions neufs, ce qui sera très intéressant pour nos clients en terme de confort cabine, de propreté des avions…", énonce Jean-Marc Grazzini, directeur général adjoint en charge des affaires commerciales d’Air Austral. Par ailleurs, la compagnie indique que sur les trois Boeing 777-300 dont elle dispose déjà, deux seront également remplacés par des avions neufs du mêmes modèle.

"Les effets de l'acquisition de ces deux Boeing 787 sur le réseau est extrèmement important", estime Jean-Marc Grazzini. Le 1er 787 desservira la route La Réunion - Dzaoudzi et inaugurera la desserte directe entre Dzaoudzi et Paris le 10 juin. Ainsi, une ligne directe entre Paris et Mayotte (la première destination historique de la compagnie) sera ouverte à raison de deux rotations par semaine, jusqu'à quatre en haute saison. Cela permettra de libérer des places sur les vols Paris-Réunion par laquelle transitent actuellement les passagers qui se rendent à Mayotte. La desserte de Madagascar, Bangkok et Chennaï en sera également améliorée.

90 000 sièges de plus sur le réseau Air Austral

"Le boeing 787 sera utilisé exclusivement entre La Réunion et Mayotte, une liaison où nous sommes en tension de place, désormais, le problème sera complétement résolu", déclare Jean-Marc Grazzini. Une ligne directe sera également ouverte entre La Réunion et Bangkok à partir de novembre 2016 avec deux liaisons par semaine. "Je crois qu’il y a une très forte attente du public réunionnais pr la reprise en direct de ce service et cela permettra de libérer des places pour notre clientèle réunionnaise et indienne sur les vols La Réunion - Chennai, la destination par laquelle transitaient les voyageurs", poursuit le directeur général adjoint. Air Austral estime que ces nouveautés représenteront une augmentation de l’offre globale de 8%, soit 90 000 sièges en plus injectés sur le réseau.

Selon le directeur général adjoint, augmenter les tarifs des billets d'avion est aussi un moyen de maintenir un bénéfice suffisant permettant à la compagnie d'investir, comme c'est le cas aujourd'hui, dans de nouveaux appareils. Interrogé sur cette question alors que le prix du pétrole est en baisse, Jean-Marc Grazzini explique que cette décision a été prise en raison de l'augmentation des coûts. "60% de nos coûts sont en dollars et celui-ci s’est renchéri de 18% d’une année sur l’autre sur l’euro. Les frais de maintenance augmentent, tous les ans eux-aussi. Tout cela a un coût pour nous."

Des appareils présentant un défaut de fabrication

Questionnée sur le coût de ces investissements avec l'acquisition des deux Boeing 787, la compagnie a répondu qu'elle ne communiquait pas à ce sujet mais a indiqué que ces deux avions avaient été obtenus "à des tarifs très avantageux". Pour rappel, ces sommes viennent s'ajouter aux 40 millions de dollars d'acompte versés par Air Austral à Airbus en 2011 pour l'achat de deux A380. Le projet avait finalement été abandonné avec l'arrivée du nouveau PDG, Marie-Joseph Malé, en 2012 et l'acompte est depuis définitivement perdu.

Si le prix de ces appareils était "très avantageux", c'est parce que "les fuselages de l'avion avaient déjà été construits, explique Air Austral. Les avions avaient déjà été commandés par une compagnie qui ne les avait pas pris parce qu'ils avaient été jugés trop lourds pour les dessertes qu'elle souhaitait effectuer". Et pour cause, les deux futurs B787-800 "Dreamliners" commandés par Air Austral pour 2016 font partie des fameux "enfants terribles" de Boeing, une série d'avions construits précocement et présentant un défaut de fabrication qui n'a aucune conséquence ni aucun rapport avec la sécurité des passagers. En fait, ces appareils "accusent un surpoids, et par voie de conséquence, une consommation de carburant plus importante et un rayon d’action limité", détaillait en mars dernier le site spécialisé airinfo.org. Des avions réputés invendables.

Cela n'inquiète pas outre mesure Air Austral. "Ces Boeing ne présentent absolument aucun souci, affirme la compagnie aérienne. Par rapport à nos besoins, les dessertes que nous souhaitons effectuer, ils répondent à nos critères. D'autant que nous voulions les avions au plus vite et qu'ils étaient livrables."

www.ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Jerome, Posté
merci au PDg d air austral de nous avoir fait perdre 40 millions de dollars on pouvais les investir en prenant des a330 au lieu de les perdre completement ....... au pire les revendre apres livraisons a mk
Dudu974, Posté
@ Nono : Ah oui le wifi c'est le but ultime de la vie...
Et si on commençait par avoir une compagnie qui ne prend pas ces investisseurs (comprenez le peuple reunionnais et français dans sa globalité) pour des idiots.
Mieux vaut un tarif raisonnable et cohérent que de payer des centaines d'euros plus cher pour avoir le wifi sur un vol d'une dizaine d'heure.
John, Posté
Tout à fait d accord avec Nono, si on compare la fotte de MK avec UU, ya pas photo, air mauritus avec ses vieux A340 dépassés et air austral avec le 777 qui est très probablement le meilleur long courrier du marché. En moyen courrier idem 737NG pour UU vs A319 qui commence à dater pour MK. Avec ses nouveaux 787 Air Austral enfonce le clou ! !!
Nono, Posté
Ben va prendr air mauritius et leurs avions pourris qui datent de 10 ans. Quand y aura le wifi à bord d'air austral tu iras pleurer parce que Mk n'en a pas. C des passagers comme toi qui prennent les gens pour des cons. Tu critiques mais quand tu vas à la station service faire ton plein, tu vas pas te plaindre que le carburant baisse pas alors que le prix du pétrole à baissé. Ta voiture tu la paies pas en dollar pauvre idiot.
Vive Air Mauritius, Posté
A trop nous prendre pour des cons... des vaches à lait

On passera par air mauritius.