Affaire du foyer de Terre-Rouge - Les avocats de la défense plaident la relaxe :

Le délibéré tombera le 2 juin prochain


Publié / Actualisé
A l'issue de deux jours de procès pour l'affaire dite du "foyer de Terre-Rouge", le tribunal correctionnel de Saint-Pierre a annoncé vendredi 11 mars qu'il livrerait son verdict le 2 juin prochain. Le procureur a requis jeudi soir 3 ans d'inéligibilité, 6 mois de prison avec sursis et 30 000 euros d'amende contre Nassimah Dindar, principale mise en cause dans cette affaire, et Jean-Jacques Vlody. 4 mois de prison avec sursis, 20 000 euros d'amende et 3 ans d'inéligibilité ont été requis contre Bachil Valy. Les avocats de la défense ont tous plaidé la relaxe de leurs clients (Photo prise jeudi 10 mars lors de la première journée de procès)
A l'issue de deux jours de procès pour l'affaire dite du "foyer de Terre-Rouge", le tribunal correctionnel de Saint-Pierre a annoncé vendredi 11 mars qu'il livrerait son verdict le 2 juin prochain. Le procureur a requis jeudi soir 3 ans d'inéligibilité, 6 mois de prison avec sursis et 30 000 euros d'amende contre Nassimah Dindar, principale mise en cause dans cette affaire, et Jean-Jacques Vlody. 4 mois de prison avec sursis, 20 000 euros d'amende et 3 ans d'inéligibilité ont été requis contre Bachil Valy. Les avocats de la défense ont tous plaidé la relaxe de leurs clients (Photo prise jeudi 10 mars lors de la première journée de procès)

Nassimah Dindar, présidente du Conseil départemental, deux ex vice-présidents de cette collectivité, Jean-Jacques Vlody et Bachil Valy, un ex conseiller général, Yvon Bello, et un ancien membre du Cabinet du Département, Michel Soucramanien, sont poursuivis dans cette affaire pour discrimination à l'embauche. Ils sont soupçonnés d'avoir favorisé l'embauche de militants réputés proches de la majorité du Conseil général (ancienne dénomination du Conseil départemental).

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !