Belgique - Explosions à l'aéroport et dans le métro à Bruxelles : au moins 30 morts et 200 blessés :

LIVE - VIDEO - L'État islamique revendique les attentats - La photo de trois suspects diffusée


Publié / Actualisé
L'Etat islamique (EI) a revendiqué ce mardi soir 22 mars 2016, les attentats de Bruxelles en Belgique qui ont fait au moins 30 morts et 200 blessés. Les explosions ont eu lieu mardi matin à l'aéroport Zaventem de Bruxelles et dans le métro de cette ville. La photo de trois suspects extraite de la vidéo surveillance de l'aéroport est diffusée par des médias belges. Plusieurs pays européens ont renforcé leurs mesures de sécurité. Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, indique que 1 600 membres des forces de l'ordre seront déployés dans les gares, les aéroports et dans le métro de Paris. Pour rappel Salah Abdeslam, impliqué dans les attentats de Paris en novembre 2015, a été arrêté Molenbeek en Belgique ce vendredi 18 mars (Les horaires sont indiqués en heure de La Réunion). Un numéro d'urgence pour les personnes qui auraient des proches dans les endroits concernés a été mis en place : 00 (32) 2 506 47 11
L'Etat islamique (EI) a revendiqué ce mardi soir 22 mars 2016, les attentats de Bruxelles en Belgique qui ont fait au moins 30 morts et 200 blessés. Les explosions ont eu lieu mardi matin à l'aéroport Zaventem de Bruxelles et dans le métro de cette ville. La photo de trois suspects extraite de la vidéo surveillance de l'aéroport est diffusée par des médias belges. Plusieurs pays européens ont renforcé leurs mesures de sécurité. Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, indique que 1 600 membres des forces de l'ordre seront déployés dans les gares, les aéroports et dans le métro de Paris. Pour rappel Salah Abdeslam, impliqué dans les attentats de Paris en novembre 2015, a été arrêté Molenbeek en Belgique ce vendredi 18 mars (Les horaires sont indiqués en heure de La Réunion). Un numéro d'urgence pour les personnes qui auraient des proches dans les endroits concernés a été mis en place : 00 (32) 2 506 47 11

21h10 : En signe de solidarité "le Premier ministre, conformément à la demande du Président de la République, a donné instruction pour que tous les drapeaux sur les bâtiments et édifices publics soient mis en berne, à compter d’aujourd’hui et jusqu’au vendredi 25 mars inclus" indique Matignon dans un communiqué

20h00 : Une image sur laquelle figurent trois auteurs présumés des attentats commis mardi matin à l'aéroport de Bruxelles, captée par la vidéo-surveillance, a été diffusée par les autorités belges, rapporte l'agence Belga. Plusieurs médias belges l'ont immédiatement publiée. "Sur le cliché, on voit qu'une main de deux des terroristes est gantée, ce qui permettrait de cacher le déclencheur d'une ceinture explosive ou d'une bombe. Les deux hommes de gauche seraient les auteurs du double attentat-suicide et celui de droite, qui dissimule son visage, est activement recherché" écrit dhnet.be.


19h45 : L'Etat islamique revendique les attentats. "Le groupe jihadiste État islamique (EI), qui contrôle une partie de la Syrie et de l'Irak, est responsable des attentats meurtriers qui ont fait une trentaine de morts mardi à Bruxelles, a indiqué une agence en ligne liée au groupe" écrit l'AFP.

18h20 : Comme sur l'ensemble du territoire national, la vigilance est renforcée à La Réunion, comme le confirme la Préfecture.

18h00 : Nouveau bilan des attentats à l'aéroport de Zaventem, donné par les pompiers : 14 personnes sont mortes et 92 personnes ont été blessées.

17h20 : L'attentat dans le métro bruxellois, à la station Maelbeek, a fait "106 blessés : 17 blessés graves, 23 blessés fortement atteints et 66 blessés plus légers", annonce le bourgmestre de Bruxelles, Yvan Mayeur.

17h12 : Le bilan provisoire passe à 34 morts, indique le site belge lalibre.be. A l'aéroport, 14 personnes seraient décédées, selon le ministère de la Santé et les pompiers, 81 auraient été blessées, selon le ministère de la Justice belge. Dans le métro, les déflagrations auraient tué 20 personnes et en auraient blessé 55, selon la régie des transports de Bruxelles.

16h45 : Les enquêteurs de la police scientifique s'apprêtent à intervenir à la station Maelbeek, où l'une des bombes a explosé.

16h42 : Le parquet fédéral belge "demande instamment à la presse de s’abstenir de communiquer des informations relatives à l’enquête judiciaire en cours afin de ne pas nuire à l’enquête".

16h41 : Les belges écrivent sur le sol à la craie pour rendre hommage aux disparus.

 

16 h 32 : Plusieurs pays européens voisins de la Belgique ont renforcé leurs mesures de sécurité. En France, 1.600 policiers et gendarmes supplémentaires vont être déployés en différents points du territoire. Au Royaume Uni, la présence policière a été renforcée "dans les endroits névralgiques", dont les transports, Les Pays-Bas ont  mis en place des mesures de sécurité dans les aéroports et les contrôles à la frontière avec la Belgique. En Allemagne, les contrôles à la frontière avec la Belgique ont été intensifié. Par ailleurs, France et Allemagne ont ouvert des cellules de crise.

16h28 : Un  témoin a confirmé à l'AFP qu'un homme avait crié en arabe avant la première explosion "Un monsieur a crié en arabe. Il a crié quelques mots et j'ai entendu une grosse déflagration", a indiqué ce témoin, un employé de la sécurité des bagages de l'aéroport international de Bruxelles-Zaventem, Alphonse Lyoura, qui était à cinq mètres de l'explosion. "J'ai aidé au moins six-sept blessés. On a sorti cinq corps qui ne bougeaient plus", a-t-il précisé. "Beaucoup ont perdu des jambes... Vraiment c'est l'horreur, la Belgique ne mérite pas ça", a-t-il témoigné en éclatant en sanglots. "Ca me fait pitié, il y avait un monsieur qui avait perdu ses deux jambes, un policier qui avait la jambe totalement broyée", a-t-il assuré.

16h : La RTBF indique que de nouvelles perquisitions sont en cours à Bruxelles. Des armes, dont une kalachnikov, auraient été retrouvées dans le hall de l'aéroport Zaventem, indique le média belge.

15h47 : "On craint que d'autres personnes ne soient encore dans la nature", déclare sur la RTBF Didier Reynders, vice-Premier ministre fédéral et ministre des Affaires étrangères belge.

15h40 : "Le terrorisme a frappé la Belgique, mais c'est l'Europe qui est visée et c'est tout le monde qui est concerné", déclare François Hollande qui s'exprime depuis l'Elysée. "Nous avons à mener cette guerre en y portant toute la vigilance nécessaire. La présence policière est donc renforcée. Cette guerre doit être menée avec sang-froid, lucidité, détermination. Les dispositifs législatifs doivent être efficaces mais aussi respectueux des libertés."

15h32 : La ministre de l'Education nationale a demandé l'annulation de tous les voyages scolaires prévus à Bruxelles.

15h15 : Sur Facebook, les internautes s'organisent pour faire du co-voiturage. Le hashtag #brusselslift a été créé sur Twitter.

 

 

15h: La maire de Paris Anne Hidalgo annonce que la Tour Effel sera illuminée aux couleurs de la Belgique ce mardi soir

14h57 : L'attentat à l'aéroport a été "probablement provoqué par un kamikaze" indique le procureur du roi au cours d'une conférence de presse tenue conjointement avec le Premier ministre belge Charles Michel

14h48 : Un homme a été interpellé à proximité de la station Maelbeek à Bruxelles, indique Europe 1. On ignore si cette interpellation est en lien ou pas avec les attentats.

14h45 : Le Premier ministre belge, Charles Michel, affirme que la Belgique a été frappée par deux attentats "aveugles, violents et lâches".

14h42 : La régie des transport bruxelloise, citée par la RTBF, affirme que 15 personnes sont mortes et que 55 ont été blessées dans l'explosion de la station Maelbeek.

14h37 : Toutes les sorties scolaires sont annulées en Belgique. L'entraînement de l'équipe de Belgique de football, programmé mardi après-midi à Bruxelles, et la classique cycliste A travers la Flandre sont annulés

14h35 : Un étudiant français diffuse une vidéo de l'évacuation du métro.

 

 

14h32 : D'autres vidéos de l'explosion à l'aéroport.

 

 

 

14h30 : La Libre Belgique indique que le Safety check de Facebook a été activé, comme lors des attentats de Paris. Cela permet aux personnes qui se trouvent près des lieux des attaques de signaler à leur proches qu'ils sont en sécurité.

14h24 : "Nous sommes en guerre" déclare le Premier ministre Manuel Valls à l'issue de la réunion de crise à l'Elysée.

14h23 : Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, annonce que 1 600 membres des forces de l'ordre seront déployés dans les gares, les aéroports et dans le métro de Paris. Dans les gares et aéroports, de nouvelles mesures sont mises en place. Ainsi l'accès aux zones de transports est limitée aux personnes avec un titre de transport ou une pièce d’identité, des messages de sécurité seront diffusée, des mesures de contrôle et de palpation renforcées seront mises en places.

14h04 : Au moins 21 personnes sont décédées à l'aéroport international et dans une station de métro, selon un bilan provisoire peu avant 14h, a annoncé un porte-parole des pompiers de la capitale belge à l'AFP. Il y a "11 morts" à l'aéroport de Zaventem et également "une dizaine" à la station Maalbeek dans le quartier européen "où il y a eu une très grosse explosion dans le métro", a dit M. Meys. "La plupart des blessés ont déjà été évacués, la situation est assez chaotique", indique l'AFP

14h02 : Le site Conflit News diffuse une infographie de l'explosion à l'aéroport.

 

13h59 : Selon Europe 1, les Thalys ne partent plus en direction de Belgique et ceux qui sont déjà partis font demi-tour.

13h52 : le bilan des explosions est d'au moins 21 morts indiquent les pompiers à l'AFP. Le Procureur du Roi confirme qu'il s'agissait d'un attentat suicide.

13h42 : Un policier confirme à l'AFP qu'il y a eu des morts et des blessés dans le métro.

13h41: Selon la télévision flamande VTM, les explosions dans le métro de Bruxelles auraient fait 10 morts. Le bilan officiel fait état pour le moment de 15 blessés.

13h35 : Les rues de Bruxelles se sont vidées, les commerces ont fermé à proximité de l'explosion, rapportent les médias sur place.

 

 

 

 

13h29 : "Restez chez vous, restez à l'intérieur, restez où vous êtes" demande à la population le centre de crise belge. Tous les transports en commun sont arrêtés dans tout pays.

13h27 : Le parquet belge confirme la mort de 13 pesonnes et 35 blessés dans les explosions de l'aéroport.

13h25 : Un témoin qui se trouvait dans une rame de métro au moment de l'explosion raconte (en anglais). "On a senti un jet d'air et la rame s'est arrêtée. Puis il y a eu une annonce pré-enregistrée disant qu'il y avait un incident et que les agents faisaient le nécessaire pour repartir."

 

13h19 : Au moins une quinzaine de blessés dans le métro dans le quartier européen, indique un journaliste de l'AFP.

13h15 : Les blessés sont soignés à même le sol, rapporte un journalise d'Europe 1.

 

 

13h09 : Des médias belges publient un nouveau bilan des explosions. Il y aurait 13 morts et 35 blessés. Les musées fédéraux de Belgique sont fermés. À la suite des explosions dans le métro proche des institutions européennes, la Commission européenne demande à ses salariés à ne pas venir au bureau ou de rester à l'intérieur s'ils sont déjà au travail

13h05 : Le gouvernement fédéral belge a diffusé un communiqué, cité par lemonde.fr En voici les informations principales  : La piste d'un attentat est " investiguée " après la double explosion survenue à l'aéroport. " Des victimes " sont à déplorer, signale le gouvernement, sans plus de précisions. Un conseil national de sécurité sera convoqué dans la journée. Le niveau de la menace est porté au niveau 4, le plus élevé, " particulièrement pour les gares internationales, métros, aéroports, installations nucléaires, le port d'Anvers "

13h : Le procureur du Roi confirmé que l'explosion de l'aéroport est un attentat-suicide.

12h58 : Manuel Valls, Bernard Cazeneuve et Jean-Yves Le Drian ont rendez-vous à l'Elysée avec François Hollande à 13h.

12h55 : Renforcement des mesures de sécurité à l'aéroport de Roissy, selon une source aéroportuaire citée par La Monde. Le Parlement européen, qui se situe à 5 minutes à pieds de la station Maelbeek, a renforcé son niveau d'alerte. Les portes sont fermées, un badge et demandé à l'entrée.

12h52 : Diffusion d'une photo de la station Maelbeek. L'agence de presse AP aurait confirmé la présence de plusieurs blessés.

 

 

12h50 : La chaine de télévision publique belge émettant en Flamand indique que les explosions sont dues à un attentat suicide.

12 47 : Un journaliste d'Europe 1 indique avoir vu des civières recouvertes d'un "ligne blanc" et des personnes grièvement blessées être évacuées du métro au niveau de la station Maelbeek

12h45 : Un témoin diffuse une photo prise lors de l'évacuation de la station Maelbeek.

 

 

12h40 : La RTBF diffuse un numéro d'urgence pour les personnes qui auraient des proches dans les endroits concernés : 02 506 47 11

12h38 : La piste terroriste est sérieusement envisagée, indique le gouvernement belge dans un communiqué.

12h30 : Selon des témoins les déflagrations se seraient produites dans les stations de métro Maelbeek, Schumann et D'Arts-Loi, toutes situées dans le quartier où se trouvent les institutions européennes. Toutes les stations de métro sont fermées.

12h19 : Des témoins auraient entendu une explosion dans le métro à Bruxelles à la station Maelbeek. Les autorités belges relèvent le niveau d'alerte au niveau 4.

 

 

12h17 : les explositions ont eu lieu dans le hall de départ de l'aéroport "là où les passagers enregistrent leurs bagages" confirme la porte parole de l'aéroport Zaventem

12h14 : Selon BFMTV, les renseignements belges avaient été informés lundi d'une attaque terroriste imminente sans davantage de précisions.

12h13 : "Si rien ne permet pour l'instant d'affirmer que les explosions sont des actes terroristes, l'incident survient dans un contexte de grande tension. Au lendemain de l'arrestation de Salah Abdeslam, unique rescapé des commandos des attentats de Paris, le ministre de l'Intérieur belge, Jan Jambon, avait indiqué que la menace terroriste était très élevée dans le pays et qu'une possible attaque vengeance n'était pas à exclure" rappelle lefigaro.fr.

• 12h04 : Juste avant la double explosion simultané des témoins indiquent avoir entendus des coups de feu et des cris en arabe, indique Europe 1

• 12h01 : le porte parole des pompiers de Bruxelles parle de "plusieurs blessés lourds". Le trafic ferroviaire est arrêté. Des pans entiers de toitures, de plafonds et de murs sont à terre.

11h56 : Deux colonnes de fumée s'échappent de l'aéroport de Zaventem. Tous les vols sont annulés ou détournés. Les sirènes des secours et des forces de l'ordre ne cessent de retentir

 

 

• 11h50 : le site lecho.be annonce qu'il y aurait 11 morts et 25 blessés. La police confirme la mort d'une personne et plusieurs blessés.- La cause de cette double explosion est encore inconnue. Le plan catastrophe a été déclenché, l'aéroport, en cours d'évacuation, a été totalement fermé

 

 

 

11h45 :

 

• 11h38 : Sky News diffuse une vidéo de l'évacuation des passagers.

 

 

• 11h00 : plusieurs explosions secouent l'aéroport Zaventem à Bruxelles, en Belgique. Selon un témoin cité par la RTBF, il y avait plusieurs blessés en face de l'hôtel Sheraton, dans le hall des départs. Une évacuation de l'aéroport serait en cours selon un témoin sur Twitter.

 

Sur les réseaux sociaux, des images commencent à circuler.

 

 

Pour rappel Salah Abdeslam, impliqué dans les attentats de Paris en novembre 2015, a été arrêté à Molenbeek en Belgique ce vendredi 18 mars.

www.ipreunion.com

   

4 Commentaire(s)

Laly, Posté
sais des lache sais personnes qui fait sais chose voilà sais les personnes besoin de groupe de song o- négatif me contacter
Mécoué, Posté
Sans, en aucune manière cautionner les atrocités commises, néanmoins avec les battages médiatiques en recherche à tout prix d'audimat, avec les spécialistes de tous ordres qui viennent après coup, déclamer sur la supposition du pourquoi et du comment des choses, alors que leurs principales missions auraient dû dans la discrétion, prévenir efficacement ces actes insensés, donc ces battages médiatiques, ces bavardages de spécialistes cette pub infernale offerte aux malfaisants, sont à mon avis un des principaux objectifs recherchés par des commanditaires de ces ignominies.
Dans ces types de situations qui n'ont rien de comparable avec les catastrophes naturelles, les sinistres accidentels, je serais pour rendre les infos en direct, (le direct) hors la loi.
La liberté sans responsabilité est inconcevable. En effet, pour préserver et utiliser sans réserve, le droit et la liberté de caricaturer, combien déplore -t-on de victimes à travers le monde ? autant ceux qui sont utilisés comme chair à canon et les autres qui n'ont rien demandé ?
On peut et doit combattre les commanditaires, ces monstres assoiffés de pouvoir, sans pour autant leur offrir des faux prétextes, pour mieux assoir leur funeste emprise sur les plus faibles.
Pourquoi autant de jeunes, nos jeunes, n'ont plus le respect de leur propre vie ? Il nous faut là, apporter la bonne réponse, autrement les sinistres personnages tapis dans l'ombre, continueront à propager haine et violence par le biais de nos enfants..
Dire que : religion, religion, c'est uniquement pousser la poussière sous le tapis...
Belgium supporter, Posté
Soutien Belgique! Couvrez votre photo de profil avec le drapeau de la Belgique!

https://appowo.com/flagify?flag=be
Kevin, Posté
il est 11h16 en Belgique, mais on a deja des news de 14h04??? (Comme il est indiqué dans le chapeau de l'article, les horaires sont donnés en heure de La Réunion - webmaster ipreunion.com)