MENU

Non renouvellement des contrats aidés - Brigitte Naze écrit à Didier Robert :

La plateforme des emplois verts veut des réponses de la Région


Posté par
Depuis le début de l'année, aucun emploi vert n'aurait été renouvelé. Dans une lettre à l'attention du président de Région, Didier Robert, datée du 31 mars 2016, qu'Imaz Press s'est procurée, Brigitte Naze, présidente de la plateforme des empois verts, s'inquiète et demande que la Région s'engage à reconduire les chantiers aujourd'hui à l'arrêt.
Depuis le début de l'année, aucun emploi vert n'aurait été renouvelé. Dans une lettre à l'attention du président de Région, Didier Robert, datée du 31 mars 2016, qu'Imaz Press s'est procurée, Brigitte Naze, présidente de la plateforme des empois verts, s'inquiète et demande que la Région s'engage à reconduire les chantiers aujourd'hui à l'arrêt.

En effet, même si une enveloppe de 6,6 millions d'euros avait été votée à l'occasion de l'assemblée plénière du 5 Janvier 2016, pour la période janvier - avril 2016, afin de "permettre le renouvellement de chantiers arrivés à échéance", aucun contrat n'a été reconduit.

Du coup, la présidente, qui ce jeudi 31 mars  affirmait à Imaz Press “patienter”, le temps que la nouvelle équipe se mette en place après les élections régionales, a tout de même écrit au président de Région. Elle demande “dans un premier temps, le maintien des chantiers arrivés à terme en janvier, février et mars 2016, afin que ne s’arrêtent pas les dynamiques engagées”, et “dans un deuxième temps, de construire ensemble une réflexion de fond sur une meilleure efficience des aides de la collectivité au regard du dispositif emplois verts”.

Dans ce courrier, elle rappelle également à Didier Robert “qu’en tant qu’employeurs de personnes en contrat aidé, les associations sont soumises aux mêmes règles de gestion administrative, financière et humaine que toute entreprise. Une politique d’aide à l’emploi instable, au coup par coup, et non concertée ne leur permette pas d’assurer une gestion saine et pérenne de leurs structures”.

Pour la présidente de la plateforme, en plus de la “perte de nombreux emplois” et de “l’arrêt des actions menées faute de personnel au détriment des publics bénéficiaires”, ce sont toutes les associations employant des emplois verts qui sont en danger si l’aide de la Région venait à manquer. Elle craint ainsi un “démantèlement du tissu associatif emplois verts (...), relais efficace dans la lutte contre l’exclusion”.

Quelques 10 000 emplois seraient concernés, répartis sur 120 chantiers et gérés par 70 associations, si l'on en croit les chiffres présentés à l'occasion de l'examen des orientations budgétaires à l'Assemblée plénière du 23 février. La Région a créé ainsi 2 000 emplois par an depuis 2010. Pour la mandature actuelle, il est prévu 15 000 emplois, soit 2 500 par an.

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    6 Commentaire(s)

    Lolo, Posté
    laissons le temps au temps la patience y guerri la galle.
    Fidelio, Posté
    Les élections sont terminées ont n'a plus besoin de vous , circulez rdv dans 5 à 6 ans merçi Didier
    Squaw, Posté
    Ben les élections sont terminées, circulez!!!! revenez
    Max, Posté
    Budget primitif voté sous peu à ce moment nous verrons que les choses iront dans le bon sens
    , Posté
    Il faut quelques mois pour prendre des décisions voter les budgets, c' est pas Didier Robert mais les services qui ne bougent pas.
    CHABAN, Posté
    Il n'y a plus d'affiche à coller?