Grève dans le BTP pour obtenir des augmentations de salaires :

Live : Jacky Balmine (CGTR) : "nous ne sommes pas pressés, nous sommes en grève illimitée"


Publié / Actualisé
Plusieurs centaines de manifestants ont répondu ce mercredi 6 avril 2016à l'appel à la grève lancé par l'intersyndicale CFDT, CFTC, CFE CGC, FO et CGTR dans le BTP (Bâtiment et travaux publics). Dès 8 heures, plus de 300 manifestants étaient rassemblés devant le siège du cimentier Holcim, au Port, et plusieurs piquets de grève sont organisés dans l'ouest. Les syndicalistes réclament 3% d'augmentation sur les salaires. Le patronat refuse toute hausse des salaires en raison "de la situation de crise que connaît le secteur du BTP". "Nous ne sommes pas pressés, nous sommes en grève illimitée" répond Jacky Balmine, porte parole de l'intersyndicale, et secrétaire général de la CGTR BTP
Plusieurs centaines de manifestants ont répondu ce mercredi 6 avril 2016à l'appel à la grève lancé par l'intersyndicale CFDT, CFTC, CFE CGC, FO et CGTR dans le BTP (Bâtiment et travaux publics). Dès 8 heures, plus de 300 manifestants étaient rassemblés devant le siège du cimentier Holcim, au Port, et plusieurs piquets de grève sont organisés dans l'ouest. Les syndicalistes réclament 3% d'augmentation sur les salaires. Le patronat refuse toute hausse des salaires en raison "de la situation de crise que connaît le secteur du BTP". "Nous ne sommes pas pressés, nous sommes en grève illimitée" répond Jacky Balmine, porte parole de l'intersyndicale, et secrétaire général de la CGTR BTP

16h20 : Les salariés du BTP en grève mettent fin à leurs actions pour aujourd'hui, mais la grève se poursuit. Ils se donnent rendez-vous demain matin pour une nouvelle journée de mobilisation. Ils attendent notamment les annonces qui seront faites lors de la conférence de presse de la SRBTP, prévue jeudi 7 avril à 10h.

15h : Pendant l'après-midi, les grévistes ont fait le tour des entreprises de la zone de Cambaie, à Saint-Paul.

10h : Le chantier de la nouvelle route du littoral est à l'arrêt. Le lieu est complètement désert.

9h45 : Les manifestants font actuellement le tour des entreprises de la zone industrielle du Port, et à chaque fois, un petit groupe reste pour établir un piquet de grève. Chez Lafarge et SCPR, "plus rien n'entre et ne sort", indiquent les manifestants.

9h15 : Les manifestants vont aller en cortège visiter les entreprises qui ne sont pas encore en grève, pour expliquer leur démarche. Ils vont commencer par les entreprises de la zone industrielle du Port.

9h : Une délégation de dockers de la CGTR Ports et Docks et des représentants de la CGTR Commerce sont venus apporter leur soutien aux salariés du BTP en grève. Danio Ricquebourg a pris la parole devant les manifestants. "Les patrons vous disent qu'ils sont malheureux, qu'ils ne peuvent pas vous augmenter, si ça continue il faudra payer pour travailler", ironise-t-il.

8h45: Bernard Siriex, président de la FRBTP et patron d'Holcim est arrivé au siège de sa société, où les grévistes se sont regroupés ce mercredi 6 avril. Il a discuté avec les grévistes, le climat est détendu. Néanmoins, il n'a pas souhaité faire de commentaires et a annoncé la tenue d'une conférence de presse ce jeudi 7 avril. La perspective d'une réunion de négociation ce mercredi s'éloigne donc

8h30 : Plus de 300 manifestants sont rassemblés devant le siège du cimentier Holcim, au Port. Des piquets de grève sont également mis en place à la Grande Chaloupe, à l'entrée du chantier de la nouvelle route du littoral (NRL), au rond-point des pêcheurs à la Possession et dans d'autres chantiers de l'ouest. "Les chantiers de l'ouest sont stoppés dans leur majorité. Nous avons le temps puisque nous sommes en grève illimitée. Nous allons maintenant organiser les blocages dans l'est, le nord et le sud de l'île",  prévient Jacky Balmine, secrétaire général de la CGTR BTP. Les cimentiers étant bloqués, "les chantiers pourront continuer à travailler deux ou trois jours pas plus, ensuite ils ne sont plus alimentés". Pour l'instant, aucune réunion de concertation n'est prévue avec le patronat (CAPEB et SRBTP). Une assemblée générale est prévue un peu plus tard dans la matinée.

Les syndicats avaient annoncé ce mouvement à la fin du mois de mars et sont déterminés à obtenir une augmentation de salaire de 3% .

"On a volontairement annoncé le mouvement de grève 8 jours avant pour laisser la possibilité au patronat de réagir en amont, mais ils restent sur leur position, alors nous aussi, on reste déterminé", indique Jacky Balmine.

www.ipreunion.com

   

Mots clés :

    1 Commentaire(s)

    Gold, Posté
    Beau bracelet or 18 carats, poids estimé 125 grammes soit 6000 euros minimum . Ainsi va la vie .