MENU

Appel au rassemblement contre le RSI (Régime social des indépendants) :

Un monopole qui "n'a plus lieu d'être"


Posté par
Grogne contre le RSI (Régime social des indépendants) : le CSAPR (Collectif des syndicats et associations professionnelles de La Réunion) s'est réuni ce mardi 12 avril 2016 pour dénoncer un monopole "qui n'a plus lieu d'être". Le collectif appelle au rassemblement des chefs d'entreprises et salariés ce vendredi 15 avril à la préfecture.
Grogne contre le RSI (Régime social des indépendants) : le CSAPR (Collectif des syndicats et associations professionnelles de La Réunion) s'est réuni ce mardi 12 avril 2016 pour dénoncer un monopole "qui n'a plus lieu d'être". Le collectif appelle au rassemblement des chefs d'entreprises et salariés ce vendredi 15 avril à la préfecture.

"Aujourd’hui, nous sommes dans un système obsolète et on ne sait pas où va notre argent !" se plaint Jean-François Maillot, membre fondateur du CSAPR, en évoquant le "monopole du RSI auprès des entreprises". Ce mardi 12 avril 2016, le collectif s’est réuni pour lancer un appel à la manifestation ce vendredi 15 avril 2016. L’objectif : dénoncer des "directives européennes non appliquées" depuis "déjà plus de vingt ans". Jean-François Maillot précise qu’aujourd’hui, "en se libérant de ces caisses, il est possible de diviser entre quatre à cinq fois ses frais de santé". Pour Eric Marcely, gérant d’auto-école et également membre du groupe, si ce monopole perdure, c’est que pour certains, il y a "beaucoup à gagner". Le chef d’entreprise précise : "Le président de la chambre des commerces et celui de la chambre des métiers font partie de la présidence du RSI, et ils ne soutiennent pas l’entreprise comme ils devraient le faire, au contraire".


Le but de cette réunion était également de "continuer à informer" les chefs d’entreprise et les salariés. Car ces derniers ne sont pas liés de force au RSI. "J’ai une salariée qui a quitté le système de sécurité social français afin de s’affilier à une autre mutuelle européenne. Elle vit beaucoup mieux et économise environ 30 % sur son salaire!" affirme Eric Marcely.


Avec environ 3000 sympathisants, le CSAPR souhaite accompagner ceux qui font la démarche de se "libérer" en s'assurant ailleurs. Eric Marcely poursuit : "Nous accompagnons ces personnes car lorsque l’on veut sortir de ce système, on se fait rattraper et taper dessus". Jean-François Maillot le martèle : "On n’a pas signé de contrat avec le RSI, certains chefs d’entreprise se retrouvent aujourd’hui avec des dettes fiscales énormes, et sont obligés de mettre fin à leur activité ! Certains sont mêmes poussés au suicide". Selon lui, ils sont déjà près de 1200 sur l’île à quitter ce régime social.


Autre organisme pointé du doigt par le CSAPR : les tribunaux des affaires de sécurité sociale (TASS). Le collectif doute de la "partialité" de leurs jugements. "Il faut savoir que les TASS sont rémunérés par la Sécurité sociale, on ne peut pas être jugés par ces gens-là" estiment ses membres.


Le rendez-vous est donc donné à 8 heures 30 ce vendredi 15 avril, à la préfecture. Le collectif conseille de venir avec un "nœud de pendu" afin de mieux illustrer leur situation. Le rassemblement doit ensuite se déplacer jusqu’au parking du petit marché, en passant par la rue Maréchal Leclerc et la chambre des commerces.

www.ipreunion.com

   

6 Commentaire(s)

JP, Posté
J'AI neclige certainement des déclarations je suis a la retraite et le rsi je n'en esr pas besoin et la il me poursuivre alors que je suis en commission dendettement
Merci encore Jean-Pierre Gosselin
, Posté
Bob encore un qui parle pour rien dire. Un mal au ki comme on dirait en créole. Mets toi à ton compte après on en reparlera.
Cris974, Posté
Bonjour
Mr bob , vos propos dépassent surement votre imagination .
Je commence ma journée bien souvent vers 3h du matin et finis vers 20h si tout va bien, et quand souvent je suis obligé de bosser le weekend. Alors pensez vous que c'est agréable de tout donner au RSI .
Prend votre courage et mettez vous à votre compte ensuite on en reparlera. Enfin si tu as encor du courage pour en parler.
Zephyr , Posté
Ohh que oui BoB

On est pas 20 ☺

On est là première entreprise de France et on a pourtant du mal seul ou à plusieurs on se fait assassiner

Tu t'étonne de payer cher ton mécano ?? Sur 100€ que tu lui donnes 45%va à l'état direct avant d'avoir payé quoi que ce soit

Et ensuite encore 40% sur ses revenus perso !!!!!!

Alors mis bout à bout on est pas tous propriétaires d'un maison et des fois on a de belles bagnoles mais P""""" on les paye 50 ou 60 HEURES par semaine
David, Posté
A BOB,
je te conseil de te mettre a ton compte un jour, et tu verras si tu es toujours pour le RSI.
le RSI te tueras en quatrième vitesse pauvre sans cervelle.
je me suis mis a mon compte pour être indépendant pas pour rendre des comptes a une mafia d'assureur déguisé en régime pseudo légal.Je n'ai jamis été un assisté de toute ma vie moi.Et pourtant j'aurais pu mais pour moi ça aurait été la honte,question d'honneur.
Bob, Posté
Et bin quand on voit les bagnoles de ces gars là, on comprends pourquoi ils ne peuvent pas payer leurs charges sociales. Je ne comprends pas que les médias jouent le jeu de ces gens. Ils sont 20 personnes à chaque manifestation, toujours les mêmes.. Et que fait ce monsieur Alamele avec eux, lui qui n'est ni commerçant ni artisan et qui a tous ses intérêts à Madagascar ???
Je ne comprends même pas que la Préfecture les laisse faire...