Port-Est : un accord a été trouvé pour améliorer la gestion des containers :

Les transporteurs reprennent le travail


Publié / Actualisé
Retour au Port pour les transporteurs ce vendredi 20 mai 2016. Ils se sont réunis avec les manutentionnaires ce jeudi, afin d'évoquer la problématique de la gestion des containers. Au coeur des discussions : des temps d'attente beaucoup trop grands à chaque livraison, impactant la situation économique des entreprises de transport. "Un protocole et des solutions" ont été trouvés, après deux jours d'action. Les conteneurs pleins n'étaient plus livrés, alors que les vides étaient ramenés, ce qui a asphyxié le port.
Retour au Port pour les transporteurs ce vendredi 20 mai 2016. Ils se sont réunis avec les manutentionnaires ce jeudi, afin d'évoquer la problématique de la gestion des containers. Au coeur des discussions : des temps d'attente beaucoup trop grands à chaque livraison, impactant la situation économique des entreprises de transport. "Un protocole et des solutions" ont été trouvés, après deux jours d'action. Les conteneurs pleins n'étaient plus livrés, alors que les vides étaient ramenés, ce qui a asphyxié le port.

Les transporteurs ont été entendus : ce vendredi, ils reprennent leur activité et auront jusqu’à 21 heures pour fluidifier les sorties. Depuis hier, ils menaient une action sur le Port pour illustrer leur mécontentement à propos de la récupération des conteneurs. Ils pointent du doigt un manque de moyens humains et matériels pour gérer au mieux les temps d’attente. Patrick Cassagnabere, président de la commission de transports au sein de TLF Réunion indique au micro de RTL Réunion : "Nous avons obtenu satisfaction et trouvé un accord". Un complément de matériel ainsi qu’un cahier des charges entre transporteurs et dockers sont notamment prévus. "Il y a quelques années, un véhicule pouvait réaliser la sortie d’une dizaine de containers et ces derniers temps, nous en sortions péniblement deux à trois" rappelle le président. Aujourd’hui, il estime pouvoir "sortir raisonnablement six conteneurs par jour".

Selon Jean de la Peyrière, président du groupement des entrepreneurs de manutention de La Réunion, une solution proposée par le grand port maritime aurait été évoquée pendant la réunion : celle d’adapter des systèmes d’accès aux zones de livraison pour éviter les embouteillages, qui ralentissent de façon significative les rotations.

Sur les deux derniers jours, ce sont environ 1000 conteneurs vides qui ont "asphyxié" Le Port, n’étant pas évacués par les transporteurs. Ce samedi, une partie des manutentionnaires sera également de service.

La signature de l’accord est prévue cet après-midi, à 14 heures, au siège social de TLF Réunion sur Le Port. Le maître mot : communication. Les temps d’attente devraient ainsi être réduits et l’activité portuaire devrait gagner en productivité.

Pour l’heure, les conteneurs vides accumulés durant l’action devraient être évacués des quais du Port-Est.

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !