[LIVE - VIDEO/PHOTOS] A l'approche de Maria St-Barth et de St-Martin en vigilance violette (actualisé) :

Ouragan - Au moins un mort et deux disparus en Guadeloupe


Publié / Actualisé
Maria, redevenu ouragan de catégorie maximale 5, "potentiellement catastrophique" a provoqué la mort d'au moins une personne en Guadeloupe où deux autres personnes sont portées disparues. Le météore a frappé de plein fouet la Dominique et a frôlé la Martinique dans la nuit de lundi à mardi. Il s'est abattu sur la Guadeloupe en début de matinée. avant de s'éloigner. L'île est placée désormais en alerte grise cyclonique. Les habitants de la Dominique "ont perdu tout ce qui pouvait être perdu" a déclaré Roosevel Skerrit, Premier ministre de la Dominique. La sécurité civile de La Martinique a elle annoncé des "dégâts peu importants". Selon un bilan provisoire donné par les autorités, deux personnes ont été très légèrement blessées - Suivez notre live (heure de La Réunion)
Maria, redevenu ouragan de catégorie maximale 5, "potentiellement catastrophique" a provoqué la mort d'au moins une personne en Guadeloupe où deux autres personnes sont portées disparues. Le météore a frappé de plein fouet la Dominique et a frôlé la Martinique dans la nuit de lundi à mardi. Il s'est abattu sur la Guadeloupe en début de matinée. avant de s'éloigner. L'île est placée désormais en alerte grise cyclonique. Les habitants de la Dominique "ont perdu tout ce qui pouvait être perdu" a déclaré Roosevel Skerrit, Premier ministre de la Dominique. La sécurité civile de La Martinique a elle annoncé des "dégâts peu importants". Selon un bilan provisoire donné par les autorités, deux personnes ont été très légèrement blessées - Suivez notre live (heure de La Réunion)

 

•22h42 - La ministre des outre-mer, Annick Girardin, actuellement en Guyane, annonce qu'elle se rend en Guadeloupe dès ce mardi soir avec des forces de la sécurité civile, du génie et du matériel. La ministre participera sur place à une réunion de crise avec les services de l’Etat sur la situation en Guadeloupe et dans îles voisines
 

• 21h04 - "Plusieurs inondations ont été signalées dans la région" de Pointe-à-Pitre, "ainsi que des submersions sur le littoral du sud Basse-Terre", indique la préfecture de Guadeloupe. Il a"peu de dégâts sur le bâti" signalés par les communes, même si "plusieurs toitures se sont envolées".

 

 

• 21h03 - Selon la préfecture de Guadeloupe, "40 % des foyers sont privés d’électricité, soit 80.000 abonnés", et "25 % des clients de téléphonie fixe n'y ont plus accès". "Les Saintes, Marie-Galante, Petit-Bourg et La Désirade font partie des zones les plus impactées".

• 20h58 - Une personne a été tuée en Guadeloupe après le passage de l'ouragan Maria et deux autres sont portées disparues, annonce la préfecture de Guadeloupe. La personne décédée a été victime de la chute d'un arbre et "n'a pas respecté les consignes de confinement", précisent les autorités préfectorales citées par l'AFP

 

• 20h57 - Deux personnes ont été portées disparues suite au naufrage d'un bateau au large de la Désirade, île qui dépend de la Guadeloupe.

 

• 20h15 : Les îles de Saint-Barth et Saint-Martin sont en alerte violette depuis 10h, heure locale. Ce niveau d'alerte maximale est synonyme de confinement  des populations. Cette alerte violette sera décrétée "jusqu'à nouvel ordre sur les deux îles", déjà ravagées par l'ouragan Irma. "En tant normal, je ne l'aurais pas fait, mais vu la fragilité de l'habitat, les débris qui restent, je ne veux pas prendre de risque", a expliqué la préfète déléguée Anne Laubiès.

 

•  19h00 - La Collectivité de Saint-Barthélémy annonce le passage de l'île en alerte violette dans une heure. Saint-Martin est elle aussi concernée par cette vigilance maximale

 

• 18h52 :  L'observatoire français des ouragans et des cyclones, Keraunos, a publié une vidéo du passage de l'ouragan, filmée par la préfecture dela Guadeloupe 

 

• 16h57 : Les premières images de la Guadeloupe après le passage de l'ouragan Maria sont diffusées par la Radio Caribéenne Internationale

• 16h15 : La préfecture de la Guadeloupe annonce un passage en vigilance de niveau gris. Les habitants ne sont plus obligés d'être confinés. ils peuvent sortir de chez eux en faisant toutefois preuve de prudence.

• 16h00 : Maria se dirige vers Sainte-Croix puis vers Porto Rico annonce l'observatoire français des ouragans et des cyclones

• 15h06 - "On ne sait pas jusqu'à quand ça va durer. On attend que la préfecture nous autorise à sortir", déclare Véronique, la coach sportive. Au lever du jour, elle constate en regardant par sa fenêtre qu'il y a toujours beaucoup de vents et de pluies. "Les arbres sont détruits à l'extérieur. Les maisons ne sont pas détruites autour de chez moi", explique-t-elle. Véronique tient quand même a préciser qu'elle habite à Grande-Terre, et qu'elle ne sait pas comment se trouve actuellement la partie qui a été le plus touché par Maria, Basse-Terre. 

• 15h00 - Véronique, 45 ans, habite Grande-Terre en Guadeloupe. Elle a passé une nuit très difficile : Je n'ai pas dormi de la nuit. Il y a eu beaucoup de vents et de pluies. Heureusement ma maison n'a pas eu de dégâts." Elle a passé la nuit avec quelques membres de sa famille. Avant le passage de l'ouragan elle s'est assuré de bien barricader les portes et fenêtres de son habitation et de faire suffisamment de réserve.  Imaz Press a enregistré l'interview que vous pouvez retrouver ci-dessous (attention, la qualité du son n'est pas optimale) 

• 13h49 - L'observatoire français des orages et des tornades, Keraunos, a annoncé que le Centre national des ouragans américain a replacé l'ouragan Maria en catégorie 5, la catégorie maximale

• 12h 43 - Guadeloupéen résidant à La Réunion depuis quelques années, Jean-Claude Cita est inquiet : "j’ai essayé de joindre ma famille très régulièrement puisque l’alerte violette a été déclenchée et que l’ouragan était en train de passé. Ils sont en confinement"a-t-il déclaré à Imaz Press Réunion. "Là c’est la nuit. Ça a commencé à faire pas mal de dégâts. Beaucoup de dégâts sur la partie Basse-Terre. J’ai eu ma sœur il y a environ deux heures au téléphone et elle m’a dit qu’il y a beaucoup de vent. Elle a peur, c’est difficile. Elle s’est enfermée dans la chambre avec ses enfants. Les vitres ont éclaté, la baie vitrée et les portes sont déjà arrachées".

 

• 12h22 - Toujours en catégorie 4 "extrèmement dangereux", Maria commence à s'éloigner de la Guadeloupe, mais continue de tourmenter l'île. Des rafales de vent soufflent à plus de 200km/h, il pleut à torrent, la mer est toujours démontée. L'alerte violette (alerte maximale) est toujours en cours

• 12h15 - Des internautes postent des images de la Guadeloupe ravagée par les grosses rafales de vent

 

• 12h11 - La Guadeloupe est dans la tourmente. "Il y a des inondations et des toitures envolées, dont celles de certaines casernes de pompiers. Il y en a encore pour plusieurs heures" indique le préfet de Guadeloupe, Eric Maire, interrogé par Guadeloupe 1ere

 

11h46 - "Les vents ont emporté les toits de presque toutes les personnes auxquelles j'ai parlé ou été en contact", a écrit M. Skerrit sur sa page Facebook, en lançant un appel à "l'aide de toute nature".

 

• 11h45 - Les habitants de la Dominique "ont perdu tout ce qui pouvait être perdu" après le passage de l'ouragan Maria, a affirmé mardi le Premier ministre de l'île des Caraïbes, Roosevel Skerrit.

 

• 10 h 43 : L'ouragan Maria a été rétrogradé en catégorie 4, sur une échelle qui va jusqu'à 5, a fait savoir le NHC, le centre américain des ouragans.

• 10h41 -  "Le centre (de Maria - ndlr) se trouve actuellement au sud de Basse-Terre. Restez confinés. Réfugiez-vous dans la pièce la plus sûre" demande la préfecture de Guadeloupe sur compte twitter. Les images vidéo sont impressionantes

• 09h38 - Le passage de Maria sur la Dominique a été extrèment violent. Cela ne s'était poius produit depiuis très longtemps

 

• 09h09 - "Le mur de l'œil passera probablement assez près de Terre de Bas vers 3 heures ce matin (11 heures  àLa Réunion) puis 2 heures plus tard à envrion 20 - 30 km au large de la ville de Basse-Terre" écrit la préfecture de Guadeloupe sur son compte twitter. "Des vents moyens de 180,km/h et des rafales à 220km/h, voire davantage sur les hateurs, sont donc à redouter" prévient le préfet.

• 08h55 - La mer est énorme avec des creux de 10 mètres. "Des submersions sont probablement en cours sur les parties basse de ces rivages" indique la préfecure. Le phénomène va baisser en intensité dans l'après-midi (heure de La Réunion)

• 08h32 - Le sud de la Guadeloupe commence à être atteint par Maria.

 

07h10 - Des internautes postent sur les réseaux sociaux des vidéos montrant la Guadeloupe sous de pluies diluviennes

 

 

 

• 06h24 - En raison de la force des vents, le préfet de Guadeloupe décide de transférer le centre opérationnel départemental

 

• 06h12 - En Guadeloupe, l'oeil de l'ouragan devrait passer à moins de 50 km du sud de la Basse-Terre et encore plus près des Saintes, qui devraient être les régions les plus exposées, selon Météo France qui prévoit "des conditions de vent beaucoup plus sévères que ce qui était anticipé" avec des vents moyens de 150 km/h et des rafales à 200 km/h. Les précipitations cumulées sur 24 heures pourraient être comprises entre 200 et 400 mm et la houle approcher les 8 à 10 mètres. La population est confinée

 

 

• 06h02 - L'ouragan fait route vers la Guadeloupe qui reste placée en alerte violette. Les zones à risques ont été évacuées.

"Les cyclones, ça fait toujours un peu peur, même si, quand on a connu Hugo (ouragan qui avait fait plus d'une dizaine de morts en Guadeloupe en 1989, ndlr), rien ne peut être pire", a souligné Eric un habitant du Gosier, en Guadeloupe, interrogé par l'AFP

"On va mettre du scotch sur les vitres, ranger la terrasse. Je ne sais pas si nous allons devoir évacuer, mais j'ai lu qu'une montée des eaux est probable jusqu'à 4 mètres, ce qui pourrait inonder mon appartement", a précisé Elodie Corté, 37 ans, cheffe d'entreprise d'une société de menuiserie alu, au Gosier, nterrogé par l'AFP

 

• 06h00 - Roosevelt Skerrit, Premier minstre de la Dominique, témoigne de la violence du passage de Maria sur son île. "Mon toit est parti. Je suis à la merci de l'ouragan. La maison est inondée", écrit-il sur sa page Facebook. "C'est dur, dur, dur" ajoute-t-il

 

• 05h59 - L'œil de Maria passe sur la Dominique, frappée de plein fouet, l'île est secouée par d'énormes rafales de vents et des pluies diluviennes

 

• 05h07 - L'ouragan Maria est passé à 50 km de la Martinique et le mur de l'oeil du cyclone, qui concentre des vents très forts, est passé à 25 km et n'a pas touché

Maria s'éloigne maintenant de terres. En alerte violette à l'approche du météore, l'île est repassée en alerte grise. Selon un premier bilan 33.000 foyers ont été privés d'électricité à 18H00 locales (02h00 mardi à La Réunion), selon la préfecture, qui n'a pas relevé de dégât significatif à ce stade avec une quarantaine d'interventions des pompiers. L'île aurait été relativement épargnée

 

 

04h07 - L'ouragan Maria s'est renforcé lundi en catégorie 5, devenant "potentiellement catastrophique", selon le Centre national des ouragans (NHC) américain.

 

 

• 03h00 - Saint-Martin et Saint-Barthélemy, les deux îles où Irma a fait 11 morts et des centaines de millions d'euros de dégâts, ont été placés en alerte rouge.

 

POUR RAPPEL

La ministre des Outre-mer Annick Girardin a déclaré depuis la Guyane qu'elle restait "en lien permanent" avec les élus des Antilles qui "sont aujourd'hui satisfaits des moyens qui ont été mis en place".

"Il ne nous reste malheureusement qu'à attendre le passage pour espérer que les dégâts soient le moins possibles importants", a ajouté la ministre qui a assuré que "toutes les mesures de sécurité sont au rendez-vous".

"Nous aurons des difficultés importantes", a reconnu le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, rappelant que "la Guadeloupe était le centre logistique à partir duquel nous pouvions alimenter l'île de Saint-Martin et organiser l'ensemble des rotations aériennes et des approvisionnements".

Le ministère de l'Intérieur a précisé que 668 personnels de la sécurité civile et près de 3.000, tous services confondus, étaient déployés dans la zone Antilles.

Lors du passage d'Irma sur Saint-Mrtin et Saint-Barthélemy, le gouvernement avait été accusé par une partie de l'opposition et des habitants sur place d'avoir tardé à envoyer secours et renforts policiers.

Air France, Air Caraïbes et Corsair ont reporté des vols à destination ou en provenance de Pointe-à-Pitre et Fort-de-France lundi. Tous les vols sont annulés dans les deux aéroports de Guadeloupe et Martinique.

Lire aussi : Les Antillais de La Réunion s'inquiètent pour leurs proches

mb/www.ipreunion.com avec l'AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !