[PHOTOS/VIDEOS] Les faits ont été requalifiés en tentative d'homicide volontaire :

Jeune renversé par un bus - La colère gronde aux Camélias


Publié / Actualisé
Une nouvelle manifestation a démarré ce jeudi matin 28 septembre 2017 peu avant 9 heures aux Camélias à Saint-Denis dans la rue Mondon. C'est suite à l'accident entre un piéton et un bus ce mardi à Montgaillard que des manifestants ont décidé de bloquer la circulation. Gravement blessée, la victime, âgée de 18 ans, a été percutée par le véhicule. Il est originaire du quartier des Camélias. Les forces de l'ordre sont toujours sur les lieux. Le directeur de Citalis est venu à la rencontre des proches du jeune, qui se trouve actuellement à l'hôpital.
Une nouvelle manifestation a démarré ce jeudi matin 28 septembre 2017 peu avant 9 heures aux Camélias à Saint-Denis dans la rue Mondon. C'est suite à l'accident entre un piéton et un bus ce mardi à Montgaillard que des manifestants ont décidé de bloquer la circulation. Gravement blessée, la victime, âgée de 18 ans, a été percutée par le véhicule. Il est originaire du quartier des Camélias. Les forces de l'ordre sont toujours sur les lieux. Le directeur de Citalis est venu à la rencontre des proches du jeune, qui se trouve actuellement à l'hôpital.

- Ce live est à présent terminé, merci d'avoir suivi l'actualité avec Imaz Press Réunion -

11h19 - "Il y a un dialogue qui s'est installé avec les proches de la victime. Le chauffeur est toujours sous le régime de la garde à vue. Concernant le quartier des Camélias, ça s'est calmé. Il n'y a pas eu d'interpellations", relate le commissaire de police Jérôme Besse.

 

11h15 - Pour rappel, quelques heures après l'événement de ce mardi, les faits ont été requalifiés par le procureur de la République en tentative d'homicide volontaire. À ce stade, il s'agit donc d'un crime passible de la cour d'assises.

Le chauffeur a été placé en garde à vue depuis 14 heures ce mardi. Elle devrait se terminer en début d'après-midi ce jeudi, pour une présentation au parquet.

11h10 - Tous les barrages sont levés et la circulation reprend dans le secteur des Camélias.

10h57 - Willy Chane-Pane, représentant de Citalis, est venu apporter un message "de soutien et d'émotion". Il exprime toute sa "compassion" et rappelle qu'une enquête est en cours. "J'ai assuré à cette famille que nous garderons le contact" souligne t-il.

 

10h31 - Le chauffeur de bus auteur de l'accident se trouve toujours en garde à vue, confirme une source judiciaire.

10h26 - Les moyens déployés dans le secteur sont conséquents : trois fourgons de la CDI (Compagnie départementale d'intervention), une dizaine de véhicules de police. Des agents en tenue sont également sur place.

 

10h22 - Le directeur de Citalis est venu sur place rencontrer le tuteur légal de la victime. Un petit attroupement composé de proches du jeunes s'est formé pour écouter son discours.

 

10h12 - La police est toujours sur place dans le secteur. Les pompiers sont également présents : le jeune à terre a été pris en charge par les secours.

10h04 - "Mi lé en colère et impuissant, depuis mardi mi dor pu. Comme le médecin la di a moin, li lé en sursis. Hier, il est passé au bloc opératoire. La passe deux fois su li ! Et ce bonhomme, li lé dehors, lé pas normal. Li passe su demoune, sa pas un chien sa ! Mi veu un moune i vien explique a moin" revendique la mère adoptive de la victime, qui témoigne à visage caché.

 

9h54 - À l'angle de la rue Monseigneur Mondon et du Boulevard Saint François, forte présence des forces de l'ordre. Le rond-point est bloqué et il est impossible de descendre dans la rue Mondon. Un barrage est en place 200 mètres plus bas. 

Le groupe de manifestants ne se compose pas uniquement de jeunes. Des mères de familles font également partie du rassemblement. Ils sont nombreux à s'interroger sur le piéton renversé à Montgaillard ce lundi, se demandant comment est-ce possible qu'un chauffeur de bus puisse écraser ainsi un jeune. 

9h49 - L'ambiance reste mitigée et surtout, partagée. Certains sont prêts à en découdre tandis que d'autres tiennent à calmer le jeu.

9h46 - Un des jeunes se trouve actuellement au sol : une barrière ce chantier, qui avait été mise en travers de la route, est tombée sur lui. Un attroupement s'est formé autour de la victime, qui a été placée en position latérale de sécurité.

9h40 - Un ralé poussé éclate dans le groupe des manifestants pour une raison encore inconnue. Un jeune reçoit un coup de poing.

9h30 - Le quartier des Camélias est bouclé par les forces de l'ordre. Les barrages sont toujours mis en place par les jeunes manifestants. Le ton est monté lorsqu'un automobiliste a voulu forcer le passage : un début de ralé poussé a suivi. La situation est ensuite redevenue plutôt calme.

- Pour rappel -

Après la publication d'un communiqué, ses dirigeants venaient à la rencontre des proches du jeune adulte, toujours dans un état grave au Centre hospitalier universitaire Nord (CHU). Les barrages étaient levés peu après 19 heures. Le conducteur se trouve toujours en garde à vue qui devrait être levée à la mi-journée. Il devrait être déféré dans la journée de jeudi au tribunal de Champ Fleuri.

Lire aussi : Des jeunes bloquent la circulation aux Camélias

Lire aussi : Un homme de 18 ans transporté dans un état grave au CHU

www.ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Azarro2017, Posté
Il n y a plus de justice
Jose, Posté
C'est pas acceptable comme réaction de la part du chauffeur si cela s'avérait être vraiment intentionnel, mais qu'avait fait le jeune pour qu'il craque ainsi?

Phoénix974, Posté
L'enquête semble s'orienter vers la thèse de l'accident."...A-t-on la version de la victime?Non!!!Plus rien à rajouter...Chacun prendra sa responsabilité!!