Dyslexie, dyspraxie, dysphasie... :

Une journée pour comprendre les troubles "dys"


Publié / Actualisé
Ce samedi 7 octobre 2017 se tient la journée la journée nationale des Dys. L'occasion de découvrir et de comprendre ce qui se cache derrière ce "dys" : car, outre la dyslexie, d'autres troublent tels que la dysphasie ou la dyspraxie existent. Aujourd'hui, le complexe sportif de Champ-Fleuri accueillera un village d'animations et de stands de professionnels. Rendez-vous est donné de 13h30 à 17h30 où vous pourrez également vous mettre dans la peau d'un dys.
Ce samedi 7 octobre 2017 se tient la journée la journée nationale des Dys. L'occasion de découvrir et de comprendre ce qui se cache derrière ce "dys" : car, outre la dyslexie, d'autres troublent tels que la dysphasie ou la dyspraxie existent. Aujourd'hui, le complexe sportif de Champ-Fleuri accueillera un village d'animations et de stands de professionnels. Rendez-vous est donné de 13h30 à 17h30 où vous pourrez également vous mettre dans la peau d'un dys.

Dyslexie, dyspraxie, dysphasie... les termes sont un peu barbares et outre celui de dyslexie, peu connus. Pourtant, ces troubles existent et concernent enfants et adultes à La Réunion. L'association Apedys Réunion regroupe principalement les parents d'enfants porteurs de troubles dys.  Car "ce sont eux qui gèrent la scolarité et font le lien entre l'enfant et l'école". Une manière ensuite pour eux de mieux dialoguer avec les enseignants et comprendre leur prise en charge pédagogique. "Les troubles autres que la dyslexie commencent à être un peu mieux connus, identifiés et dépistés" assure Bernadette Grilles, présidente du collectif depuis novembre 2014. Certains peuvent être diagnostiqués dès l'école maternelle, tels que la dyspraxie - qui affecte tout ce qui est moteur et visuel - ou la dysphasie, qui affecte le langage oral.

De trouble à handicap, il peut ensuite n'y avoir qu'un pas : "Lorsqu'ils ont une certaines intensité, les troubles sévères peuvent être considérés comme handicapants. Ceux qui cumulent sont les cas les plus lourds". C'est la MDPH (Maison Départementale des Personnes porteuses de Handicap) qui décide ensuite, selon le dossier de l'individu.

À La Réunion, la journée mondiale de ce 7 octobre s'articulera au complexe sportif de Champ-Fleuri à Saint-Denis. L'association l'organise pour la troisième fois. Bernadette Grilles précise qu'il s'agira d'une sorte de "petit village" où se croiseront professionnels au niveau de la rééducation, orthophonistes, étudiants en ergo-thérapie, psychomotriciens, psychologues scolaires. Seront aussi présentés ouvrages pour la partie théorique et objets pour la partie pratique. Sur un stand, pourront également se rencontrer de jeunes adultes dys. Un autre présentera des démonstrations de compensation informatiques, où un individu lambda pourra se mettre dans la peau d'un dys. L'objectif : sensibiliser davantage le public. Rendez-vous est donné ce samedi à Champ-Fleuri de 13h30 à 17h30.

mp/www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Kaikos, Posté
Évidemment toujours sur Paris !!!!!