Fêter, c'est aussi manger ! :

Langoustes, letchis et camarons, les stars de Noël


Publié / Actualisé
Qui dit Noël dit aussi.. manzé ! Kari, rougails, desserts... les festivités de fin d'année sont aussi l'occasion de se retrouver pour déguster un bon repas tous ensemble. Et notamment des mets que l'on n'a pas forcément l'habitude de goûter tout au long de l'année. En raison du prix ou de la saison, pas facile de manger langoustes ou letchis tous les jours. Et vous, c'est quoi votre kari de Noël favori ?
Qui dit Noël dit aussi.. manzé ! Kari, rougails, desserts... les festivités de fin d'année sont aussi l'occasion de se retrouver pour déguster un bon repas tous ensemble. Et notamment des mets que l'on n'a pas forcément l'habitude de goûter tout au long de l'année. En raison du prix ou de la saison, pas facile de manger langoustes ou letchis tous les jours. Et vous, c'est quoi votre kari de Noël favori ?

Ça y est, c'est le réveillon de Noël. En attendant que mamie et tatie reviennent de la messe de la Nativité, les décorations éclairent la varangue tandis que les cadeaux sont déjà disposés sous le sapin. Les tontons discutent, un verre à la main, en surveillant du coin de l'oeil le barbecue ou les marmites. L'odeur du riz emplit les narines tandis que les marmailles se disputent les toasts au foie gras et derniers samoussas.

Et en matière de kari, Noël est aussi l'occasion de faire un festin de roi. En faisant un petit bond en arrière dans le tan lontan, on se souvient du moment où il fallait tuer le cochon. Tout un cérémonial qui donnait aussi lieu à un moment de partage. Après le "tué cochon", c'était le moment de préparer l'ensemble des plats possibles. L'expression "tout est bon dans le cochon" n'est pas une sinécure chez les famille créoles...

Le jour de Noël, on peut s'attendre à sentir dix mille odeurs depuis les premières lueurs du soleil. Car la cuisine, i prépar sa bonèr oui ! Et impossible de passer à côté du célèbre kari camarons... On pourrait presque croire que le crustacé est endémique à La Réunion. Pourtant, le terme désigne le plus souvent des crevettes tropicales originaires d'Inde ou de Madagascar. Le mélange dans l'assiette, ça nous connaît.

 

 

Joyeux Noel ! Bon carri mamie :P #bichiques

Une publication partagée par shrisoundari12 (@shrisoundari12) le

Pour rester dans le domaine de la mer, on pense forcément aux bichiques. Si le petit poisson qui pourrait s'apparenter au caviar péi n'a pas vraiment remonté les rivières cette année, ils seront quand même une multitude de chanceux à le déguster lors du réveillon. Vous en ferez partie ? Racontez-nous votre menu de fêtes, pour nous faire saliver d'avance, nous et nos lecteurs !

   

1 Commentaire(s)

Tilmuch, Posté
Cela donne envie bien entendu si bien sûr après tant d'année...60 ans, retour au pays qu'épisodiquement, 5 fois. Ma famille ne possède pas les moyens financiers pour m'en envoyer ces bonnes choses. Ha! si seulement Saint Macron faisait mieux que ses prédécesseurs et que les retraites ne soit versés le 09 du mois.le 30. La raison est simple c'est que les caisses de l'Etat vide alors, la retraite est versée avec de l'argent qui a travaillé autrement dit placé. Donc, Macron ou un autre, il y a long temps que j'ai cessé d'y croire.