Elle est à vendre entre 30 et 50 millions d'euros :

NRL: Méga barge Zourite cherche âme charitable


Publié / Actualisé
Elle aurait coûté la bagatelle de 75 millions d'euros au groupement d'entreprises en charge de la construction de la partie viaduc de la Nouvelle route du Littoral. La méga barge Zourite, fleuron de ce chantier pharaonique a été élaborée et construite sur mesure spécialement pour l'occasion. Elle avait en charge la pose des piles sur lesquelles reposent le tablier de la NRL. Après sa dernière rotation pour la pose de la 48ème et ultime pile mardi 12 mars, Zourite a rendu son tablier et pour le moment, elle est au placard au Port... (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Elle aurait coûté la bagatelle de 75 millions d'euros au groupement d'entreprises en charge de la construction de la partie viaduc de la Nouvelle route du Littoral. La méga barge Zourite, fleuron de ce chantier pharaonique a été élaborée et construite sur mesure spécialement pour l'occasion. Elle avait en charge la pose des piles sur lesquelles reposent le tablier de la NRL. Après sa dernière rotation pour la pose de la 48ème et ultime pile mardi 12 mars, Zourite a rendu son tablier et pour le moment, elle est au placard au Port... (photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

C’est sans doute le paradoxe de ce chantier. Finalement, Zourite n’aura été utilisée que deux ans et demi, le temps qu’elle termine sa mission, sans doute pas assez pour rentabiliser l’investissement. Zourite est une véritable prouesse technique, conçue et construite sur mesure pour le chantier de la NRL, elle a nécessité des mois d’essai avant de poser sa première pile, ce qui a d’ailleurs participé au retard de plus d’un an et demi pris dans les travaux de la partie viaduc.

L'avenir de Zourite... 

Mais après la pose de la dernière pile, la barge hors-normes n’a plus d’utilité et clairement, elle sera difficile à recycler sur un autre chantier… C’était pourtant un sacré investissement pour le groupement des entreprises en charge de la construction de la partie viaduc de la NRL, 75 millions d’euros… qui aujourd’hui dorment quelque part dans un hangar au Port. La solution envisagée: une vente (au rabais) de la méga-barge, entre 30 et 50 millions d’euros, regardez les explications de Francis Guinchard, directeur du projet pour le groupement du viaduc :

Francis Guinchard l’affirme "Zourite ne connaît pas sa prochaine destination" ni son prochain propriétaire… Mais il n’en a pas toujours été ainsi. En mars 2018, une rumeur persistante, confirmée à demi-mot par la Région Réunion, courait: Zourite était déjà vendue et c’est sur le continent asiatique que l’aventure devait se poursuivre pour la méga barge. Une rumeur qui écartait définitivement la possibilité d’une NRL en " tout-viaduc " plébiscitée par les associations anti-carrières.

Lire aussi : la barge Zourite "sans doute" vendue

Didier Robert garde le cap

Vendredi 15 mars, Didier Robert écartait (une nouvelle fois) d’un revers de main la possibilité d’une NRL en "tout viaduc." Les discussions sur le sujet avec le Collectif contre la digue avaient d'ailleurs tourné court... Les arguments du président de Région? Une question budgétaire et de délai: "si nous devions reprendre les études et toutes les procédures administratives pour réaliser un deuxième viaduc, nous en aurions pour quatre à cinq années supplémentaires par rapport au timing initialement prévu donc plutôt qu’une livraison en 2022, on serait déjà en 2027 voire 2028 […] et ce serait un coût de 200 à 250 millions d’euros supplémentaires par rapport à ce qui a été engagé par la Région Réunion, l’État et les autres partenaires. " affirmait Didier Robert le vendredi 15 mars. 

La NRL en "tout-viaduc" définitivement hors jeu ? 

Avec Zourite dans les parages et une exploitation des carrières qui n’a toujours pas commencé, on peut raisonnablement se poser la question: et si finalement, la Région Réunion faisait volte-face et choisissait le "tout viaduc"? Si le président de Région affirme que "toutes les procédures administratives sont abouties et tous les points d'interrogations sur le plan technique sont levés en ce qui concerne les carrières", le Collectif contre la digue et la municipalité de Saint-Leu qui s'est engagée dans un recours juridique contre l'ouverture de la carrière de Bois blanc n'ont pas dit leur dernier mot... 

fh/www.ipreunion.com

   

5 Commentaire(s)

Ticok, Posté
faudrait faire une route viaduc tout autour de l'île avec des stations pour refaire le plein à pas cher ( bien moins qu'en métro ) et des aires de pique nique avec du rhum et des dodos fraiches. ce serait une belle vie....
CECCU, depuis son mobile, Posté
Que va rapporter à la Réunion la vente de la barge Zouritte ? c'est le problème du consortium des entreprises si ils veulent la garder en souvenir ou en faire cadeau ou la revendre pour l'Euro symbolique c'est leur problème pas le votre vous ce qui vous déplaît un c'est que la route avance et deux c'est que MR ROBERT soit à l'origine de ça je pense qu'il est votre cauchemar comme cela est triste pour vous parce que je pense que le cauchemar va durer longtemps.....longtemps moi je ....dodos très bien
Runmeriel , Posté
Mais bien sÃ"r que c'est une absurdité sans nom que de faire une digue pour satisfaire une minorité de la Reunion plutÃ't que de privilégier la sécurité de tous les Réunionnais. Continuer la route en viaduc jusqu'à la Possession et que l'on en finisse.
Dodo 92, depuis son mobile, Posté
Ne prenez pas plus de retard, conti uer le viaduc et laisser leur cailloux. Ouvrer la portion déjà faite cela évitera les accidents.
CECCU, depuis son mobile, Posté
De toute façon il faut la terminer d'une façon ou de l'autre et c'est ce qui ne plait pas a tous la route NRL sera comme les pyramides elle marquera la Réunion à jamais et à la base de tout ça MR ROBERT et c'est ça qui dérange tous les moyens sont bons pour dénigrer mais le résultat est là
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...