Pour la première fois dans les Outre-mer :

"Arbres remarquables de France" : six spécimens réunionnais labellisés


Publié / Actualisé
Ils sont très vieux, très grands, très gros. Bien enracinés dans l'Histoire et la culture locale, ils sont choyés mais parfois menacés. Pour mieux les protéger, six arbres situés à La Possession et au Port viennent d'être labellisés "Arbres Remarquables de France" ce mercredi 10 avril 2019. Une première à La Réunion et dans les Outre-mer. Une belle récompense pour les faire connaître jusqu'en métropole et rappeler la nécessité de les sauvegarder. (Photo : RB/Imaz Press Réunion)
Ils sont très vieux, très grands, très gros. Bien enracinés dans l'Histoire et la culture locale, ils sont choyés mais parfois menacés. Pour mieux les protéger, six arbres situés à La Possession et au Port viennent d'être labellisés "Arbres Remarquables de France" ce mercredi 10 avril 2019. Une première à La Réunion et dans les Outre-mer. Une belle récompense pour les faire connaître jusqu'en métropole et rappeler la nécessité de les sauvegarder. (Photo : RB/Imaz Press Réunion)

Les deux tamariniers de La Possession, le fameux banian et les trois Zépinards du Port. Six immenses arbres qui ne laissent pas indifférents lorsqu’on lève les yeux vers leurs vieilles branches. Autour d’eux hier, toute une cérémonie avec de la musique et des dessins. "Des enfants qui lisent des poèmes et qui chantent pour un arbre. Des spectateurs venus en nombre pour l’admirer… Je n’ai pas de mot. Quand nous voyons toutes les destructions d’arbres dans le monde et La Réunion, c’est exceptionnel," raconte ému, Fabrice Themyr, référent départemental d’A.R.B.R.E.S. (Arbres Remarquables, Bilan, Recherche, Etudes et Sauvegarde).

Une première dans les Outre-mer

Depuis 2000, dans une démarche de préservation et de mise en valeur des arbres sur le territoire, cette association attribue le label "Arbre remarquable de France"  à des communes, des collectivités territoriales, des établissements public et propriétaire privé.  "C’est la première fois que des arbres dans les Outre-mer sont officiellement labellisés "Arbres remarquables de France", c’est un événement," s’enthousiasme Georges Feterman, président de l’association  A.R.B.R.E.S.

Pour y aboutir, associations, politiques, ont beaucoup travaillé. "Ce label amène à une signature d’une convention entre A.R.B.R.E.S. et le propriétaire. Elle aura pour objectif de valoriser et d’accompagner la vie de l’arbre. Il sera gardé tel quel, sauvegardé. Les villes du Port et de La Possession sont déjà dans cette démarche, mais il était important d’apposer cette signature," explique Fabrice Themyr. C’est un engagement d'entretien, de sauvegarde et de mise en valeur de l'arbre, considéré comme patrimoine naturel et culturel. La remise du label s’accompagne aussi de la mise en place sur le site d'un panneau de présentation de l'arbre portant le logo de l'association.

Pour devenir un "remarquable," ce n’est pas si simple. L’arbre doit répondre à plusieurs critères. Il doit avoir un certain âge, être de bonne hauteur et une doté d’une circonférence importante. Il faut également qu’il soit renseigné dans des archives (gravures, cartes postales…).

Un atout pour La Réunion

Compliqué ? Pas tant que cela… La Réunion regorge d’arbres qui pourraient accéder à ce label. Elle compterait pas moins de 530 spécimens exceptionnels, les premiers tamarins pays auraient été plantés aux abords des églises de l’Ouest dès 1701.

Si pour le moment il n’y a que Le Port et La Possession qui se réjouissent d’avoir des arbres labellisés, d’autres communes devraient très bientôt en être… Un véritable atout pour l’île. "Ces arbres remarquables attirent des touristes. Nous voulons à terme imaginer un parcours départemental autour de l’île pour les voir," signale Fabrice Themyr.

Certains des arbres labellisés en métropole sont, en effet, devenus des véritables fleurons des territoires, attirant des milliers de visiteurs. Près de 70.000 par an pour le pistachier lentisque de Ghisonaccia en Corse du Sud ! Le chêne d’Allouville en Seine-Maritime, décrit comme le plus vieux de France, est, quant à lui contemplé chaque année par 60.000 visiteurs.

Les arbres de La Réunion bientôt au cinéma ?

La semaine dernière, le film documentaire "Arbres remarquables : un patrimoine à protéger", réalisé par Jean-Pierre Duval et Caroline Breton est sorti en salle. Un tour de France en 50 arbres, majestueux, millénaires, beaux ou liés à une légende…

REGARDEZ :

La Réunion est absente, mais la suite est déjà dans les pensées du président de l’association, Georges Feterman. "On espère bien que La Réunion aura sa place," confie-t-il à Imaz Press Réunion…

www.ipreunion.com

   

1 Commentaire(s)

Question, Posté
Monsieur F Thémyr est -il le même qui est agent communal de La Possession ? Si oui, que pense-t'il du flamboyant coupé rue R Vergès et du tamarinier centenaire du cimetière qui doit subir le même sort ? les manguiers centenaires du parc Rosthon en plein coeur de la future carrière n'ont bien sûr pas été labellisés, un oubli peut être ?
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...