Sécheresse :

La Chambre d'agriculture demande une aide à l'irrigation agricole


Publié / Actualisé
Depuis plusieurs mois, l'île est soumise à une sécheresse dont la gravité n'avait plus été observée depuis 1971, rappelle la Chambre d'agriculture. Au chevet des agricultrices et agriculteurs réunionnais, les conseillers, et notamment ceux de la Cellule irrigation, ont pu prendre la mesure des difficultés rencontrées sur les exploitations des micro-régions Est, Sud et Ouest de l'île. La faute à une pluviométrie insuffisante sinon quasi-nulle qui a eu pour effet une dégradation importante des ressources superficielles et souterraines en eau. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)
Depuis plusieurs mois, l'île est soumise à une sécheresse dont la gravité n'avait plus été observée depuis 1971, rappelle la Chambre d'agriculture. Au chevet des agricultrices et agriculteurs réunionnais, les conseillers, et notamment ceux de la Cellule irrigation, ont pu prendre la mesure des difficultés rencontrées sur les exploitations des micro-régions Est, Sud et Ouest de l'île. La faute à une pluviométrie insuffisante sinon quasi-nulle qui a eu pour effet une dégradation importante des ressources superficielles et souterraines en eau. (Photo d'illustration rb/www.ipreunion.com)

Le Département de La Réunion, qui se veut à l’écoute du monde agricole réunionnais, avait mis en place une aide exceptionnelle destinée à participer aux factures d’irrigation agricole à hauteur de 25% en 2018. Cette aide, saluée par la Chambre d'agriculture, avait été votée dans un contexte alarmant de chute des productions et de baisse des trésoreries sur les exploitations locales.

Lire aussi : Ressources en eau : tout faire pour éviter la crise

Lire aussi : Météo: un trimestre de tous les records à La Réunion

Dès le 4 avril dernier, à l’occasion du dernier Comité sécheresse, la Chambre d’agriculture a proposé le renouvellement de cette aide en présence du Département et de la Saphir (Société d’aménagement des périmètres hydro-agricoles réunionnais). L’objectif : permettre la reconduction de cette mesure pour les deux semestres 2019 à destination des agriculteurs dont les consommations d’eau agricole ont explosé au regard de cette sécheresse catastrophique.

Le 9 avril, cette demande des élus de la Chambre verte a été renouvelée lors de la Cellule de suivi sécheresse pour venir en aide à l’agriculture réunionnaise, de plus en plus sujette aux caprices météorologiques.

Lire aussi : Chaleur et légumes ne font pas bon ménage

En sa qualité de président de la Chambre d’agriculture, Frédéric Vienne réitère cette demande et rappelle que la sécheresse actuelle "doit mobiliser tous les acteurs pour la mise en place de mesures d’accompagnement dont le but est de limiter les conséquences graves de cette crise". Il en va selon lui "de la pérennité de nos quelques 7 800 exploitations agricoles et de la viabilité d’entreprises déjà en grande difficulté."

www.ipreunion.com

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !

Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)