Municipales 2020 (actualisé) :

51% des Réunionnais veulent changer de maire


Publié / Actualisé
D'après un sondage réalisé par l'institut Pigé et La'Bel Expression, marque dédiée aux outils de démocratie participative et à la médiation, entre le 7 et le 10 juin 2019, 51% des Réunionnais ne sont pas satisfaits de leur maire et souhaiteraient en changer lors des municipales de 2020. Le sondage, effectué auprès d'un panel représentatif de 535 Réunionnaises et Réunionnais, indique cependant que la population ferait plus confiance à leur maire qu'aux autres élus, comme les députés ou conseillers régionaux et départementaux. (Photo d'illustration RB/www.ipreunion.com)
D'après un sondage réalisé par l'institut Pigé et La'Bel Expression, marque dédiée aux outils de démocratie participative et à la médiation, entre le 7 et le 10 juin 2019, 51% des Réunionnais ne sont pas satisfaits de leur maire et souhaiteraient en changer lors des municipales de 2020. Le sondage, effectué auprès d'un panel représentatif de 535 Réunionnaises et Réunionnais, indique cependant que la population ferait plus confiance à leur maire qu'aux autres élus, comme les députés ou conseillers régionaux et départementaux. (Photo d'illustration RB/www.ipreunion.com)

A l'heure où la plupart des candidats officialisent leurs intentions et consolident leurs équipes de campagne, les deux acteurs sont allés prendre le pouls au sein de la population réunionnaise.

Les premiers enseignements de l'étude :

  • Les Réunionnais font davantage confiance à leur maire, nettement plus qu'à leurs députés, et leurs conseillers régionaux et départementaux
  • Malgré un climat de confiance favorable, ils expriment une certaine déception de la mandature en place : 47 % sont insatisfaits des actions menées jusqu'ici par  leur maire contre 42 %, et 11 % sont sans opinion
  • 51 % des sondés ne souhaitent pas que leur maire soit réélu, contre 25 %

A la question sur l'emploi de l'argent public, 57 % des sondés estiment que leur municipalité n’en fait pas un bon usage, contre 35 %. De ce fait, ils espèrent - à 57 % - un changement en profondeur avec l'arrivée d'une nouvelle équipe.

Selon eux, les premiers facteurs déterminants qui doivent permettre de choisir son candidat : le programme et les projets (72 %), le bilan du maire actuel (57 %), la personnalité du candidat (54%) plutôt que l'étiquette politique (24 %).

Certains sont tout de même satisfaits de leur maire

Cependant, si un Réunionnais sur deux veut changer de maire, cela signifie aussi que l'autre moitié est, elle, satisfaite de la gestion de leur commune. A Saint-Denis, Marie pense voter une nouvelle fois pour Gilbert Annette s'il devait se présenter. " Autant garder le même maire que de changer, au moins il pourra continuer les actions déjà engagées, plutôt que de voter pour quelqu'un d'autre qui devrait tout reprendre de zéro " explique-t-elle.

A La Possession, Assim, 72 ans, semble lui aussi satisfait de Vanessa Miranville, à qui il fait effectivement plus confiance qu'aux élus régionaux. " Au moins elle est présente, on sait qu'elle est là et qu'elle agit pour notre commune " souligne-t-il. Il a cependant des doléances, qu'il doute de voir se réaliser. " J'aimerais qu'on règle le problème d'adduction d'eau, et qu'on fasse construire des trottoirs à chemin du Boeuf mort pour protéger les enfants " développe le Possessionnais.

Même son de cloche du côté de Cilaos pour Léonard, bien qu'il ne vote pas lui-même. " La commune est très propre, contrairement à Sainte-Clotilde où j'ai habité il y a quelques années. Nous n'avons pas trop à nous plaindre " explique le septagénaire. Didier, habitant du Tampon, se dit lui aussi totalement satisfait de la gestion de la commune. "C'est propre, il fait bon vivre au Tampon... Je doute qu'André Thien Ah Koon se représente l'an prochain, mais si c'était le cas, je voterais pour lui" termine-t-il.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

3 Commentaire(s)

Paul Mc Watson, depuis son mobile, Posté
Avec la brochette de pieds-nickelés dont nous disposons, évidemment que l'on a envie de changer de Maires. Mais pour en arriver là, il nous faudrait avoir la certitude que l'on ne passera pas de la peste au choléra 
Doudou, Posté
a la possession , mi vé in changement mais pas avec PR l'héritié , ni avec AFD qui coné pi ou sa i fo allé .
Mick, Posté
Je préfère garder mon maire même s'il est âgé