10ème Jeux des Iles à Maurice (actualisé) :

Polémique : pas de Marseillaise ni de drapeau français pour Mayotte


Publié / Actualisé
Alors que la 10ème édition des Jeux des Iles de l'Océan Indien approche à grand pas - ils auront lieu du 19 au 28 juillet 2019 à Maurice -, la polémique de la Marseillaise refait surface à Mayotte, selon le journal France Mayotte matin. La délégation mahoraise veut défiler sous le drapeau français et chanter la Marseillaise; Le Comores - qui revendique le retour de l'île aux parfums dans l'ensemble comorien , s'y opposent formellement Un appel à manifester "contre le diktat des Comores" a été lancé par un collectif d'associations mahoraises, le 10 juillet prochain à Paris (La délégation de Mayotte lors des Jeux des ile de 2015 - Photo archives rb/www.ipreunion.com)
Alors que la 10ème édition des Jeux des Iles de l'Océan Indien approche à grand pas - ils auront lieu du 19 au 28 juillet 2019 à Maurice -, la polémique de la Marseillaise refait surface à Mayotte, selon le journal France Mayotte matin. La délégation mahoraise veut défiler sous le drapeau français et chanter la Marseillaise; Le Comores - qui revendique le retour de l'île aux parfums dans l'ensemble comorien , s'y opposent formellement Un appel à manifester "contre le diktat des Comores" a été lancé par un collectif d'associations mahoraises, le 10 juillet prochain à Paris (La délégation de Mayotte lors des Jeux des ile de 2015 - Photo archives rb/www.ipreunion.com)

Selon le journal, le collectif veut par cette action " dénoncer l’injustice faite à nos athlètes mahorais de ne pas pouvoir embrasser le drapeau Français et l’hymne national aux Jeux des Iles de l’Océan Indien depuis 2003". Le collectif critique également " l’inaction de la diplomatie française à mettre un terme aux velléités des Comores envers Mayotte ".

En effet, depuis l’entrée de Mayotte aux Jeux des Iles de l’Océan Indien, le département français ne peut pas, selon la charte du Comité Organisateur, faire usage du drapeau français, ni de l’hymne français. En cas de victoire d’un athlète mahorais, c’est l’hymne et le drapeau des Jeux qui est hissé, un règlement qui faisait consensus jusqu’en 2015 et l’organisation de la 9ème édition à La Réunion, du 1er au 8 août 2015.

En effet, quelques semaines auparavant, le 13 juin 2015, Manuel Valls, alors Premier Ministre, affirmait lors d’un déplacement à Mayotte que " les athlètes mahorais qui remporteront des épreuves chanteront l’hymne national, en tenue de l’équipe de France et sous le drapeau français ".

Lire aussi : Jeux des Îles de l'océan Indien 2015 : la fête de la fraternité tourne au chaos

Une annonce suivie des faits, le 1er août 2015, lors de la cérémonie d’ouverture des Jeux des Iles de l’Océan Indien au stade Paul Julius Benard. La délégation mahoraise faisait son entrée aux côtés de la délégation réunionnaise en arborant le drapeau français, ce qui provoqua l’ire et le départ du stade de la délégation comorienne qui dénonça alors un " incident diplomatique ".  " Je regrette profondément cette organisation. On aurait pu éviter cela. Les Jeux ne sont pas gérés par la politique mais par le règlement intérieur ", avait réagi Ibrahim Ben Ali, président du comité olympique et sportif des îles Comores.

Lire aussi : Jeux des Îles : la délégation comorienne quitte le stade et évoque un "incident diplomatique"

Puis dans la nuit du 1er au 2 août, le Gouvernement de l’Union des Comores annonçait le retrait pur et simple de l’archipel de la compétition, ayant appris " avec gravité la violation de la charte et du règlement intérieur de l'organisation des Jeux ".

Lire aussi : Mayotte derrière le drapeau français : les Comores quittent officiellement les Jeux des Îles

Suite à cette polémique, le comité organisateur et le conseil international des Jeux des Iles avaient décidé que plus aucun hymne ou drapeau national ne serait affiché, ne laissant la place qu’à l’hymne et au drapeau des Jeux des Iles de l’Océan Indien. Une décision qui transforma la fête du sport en véritable chaos.

On frôla d’ailleurs un nouvel incident diplomatique lorsqu’une membre du Comité des Jeux des Iles retira le drapeau malgache des mains de Marthe Ralisinirina, médaillée d'or au 3000 mètres steeple, qui célébrait sa victoire. Annoncée dans un premier temps sur le départ, la délégation malgache restera finalement jusqu’à la fin de la compétition.

Lire aussi : Départ de la délégation malgache : la présidence de Madagascar revient sur sa déclaration

Cette 9ème édition fit en tout cas couler beaucoup d’encre et ne restera pas dans les annales comme une immense réussite. A voir désormais comment va s’écrire cette nouvelle édition mauricienne alors que le spectre des hymnes et drapeaux refait déjà surface.

www.ipreunion.com / redac@ipreunion.com

   

7 Commentaire(s)

T42, depuis son mobile, Posté
Le 25 avril 1841, sous le règne de Louis-Philippe Ier, le Royaume de France achète Mayotte au sultan Andriantsoly.

En 1974 puis en 1976 et enfin en 2009 les mahorais décident à une très large majorité de rester français et de devenir le 101 ème département de la République.
Kakia, Posté
Oui Mayotte est comorienne et la réunion est malgache ... Maurice appartient à les Seychelles ...Madagascar appartient à ???? Ma Petite idée c'est que personne n'appartient a qui que ce soit . Mayotte n' appartient ni a la France encore moins les Comores. Mayotte appartient qu'au mahorais point barre.
Maki, Posté
Le choix d'un peuple a suivre le giron d'un pays ne dépend t'il donc plus que de ses voisins? Je pensais que ce droit lui était inaliénable.
GERARD97460, Posté
Je vous précise cher Monsieur Jbkine, que Mayotte faisait partie des Îles Comores qui est une et indivisible que la FRANCE a séparé par des magouilles pas possible et cela est tout à fait normal que les COMORES revendique la restitution de Mayotte le plus rapidement possible car pour l'instant les Comores sont invalides sans Mayotte.
Il y a aussi UA qui réclame se rééquilibrage et aussi l'ONU, ce que la FRANCE a fait lors de ces élections sont totalement inacceptable pour toutes les organisations mondiales. La FRANCE n'a pas à être là où elle se trouve actuellement car elle est vraiment trop loin de ces bases naturelles, la FRANCE n'a rien à faire dans l'Océan Indien et surtout pas à Mayotte qui n'a aucune culture française, ne parle même pas la langue française et ils ont d'autres coutumes, ils doivent être africains et rien d'autres, aucun lien direct avec la FRANCE..
Si cela reste ainsi, la FRANCE va continuer à déstabiliser cette région qui est déjà totalement déstabilisé par sa présence à Mayotte, mais je pense que la FRANCE aime bien mettre la zizanie et le délit d'ingérence dans toutes les partie du monde comme elle a toujours aimé le faire depuis qu'elle navigue à travers le monde..
Mais il faut juste se dire qu'il y a un jour qui s'appelle DEMAIN, il faut que la FRANCE se rappelle de la situation de l'ESPAGNE à l'époque et sa situation actuellement et ce sera bientôt son avenir....
Arafat, Posté
L algerie a rester pendant 140 ans departement francais...il est retourner dans le giron africain...
Jbkine, Posté
Non Mr Arafat Mayotte est bien française nationalité française choisi par ses habitants démocratiquement ne vous en déplaise...
Arafat, Posté
MAYOTTE EST COMORIEN.BASTA.


Illustration : Kwa Films

Kwa Films

30 reportage(s)
Kwa films

Sudel Fuma, héros créole

Kwa Films

"Gangster Project" à Cape Town

Kwa Films

Talents La Kour, le making-off...