Polémique :

Un lycée guadeloupéen interdit, entre autres, les coupes afro


Publié / Actualisé
Ce week-end du 13 et 14 juillet 2019, la toile s'est affolée sur Twitter. En effet, le lycée privé Bel-Air à Baie-Mahault, en Guadeloupe, a affiché une liste " non-exhaustive " des coupes de cheveux qui seront interdites à la rentrée prochaine. Problème : elles ne concernent quasi-exclusivement des coupes de cheveux crépus. (Photo d'illustration Twitter/@Dnl_Gab)
Ce week-end du 13 et 14 juillet 2019, la toile s'est affolée sur Twitter. En effet, le lycée privé Bel-Air à Baie-Mahault, en Guadeloupe, a affiché une liste " non-exhaustive " des coupes de cheveux qui seront interdites à la rentrée prochaine. Problème : elles ne concernent quasi-exclusivement des coupes de cheveux crépus. (Photo d'illustration Twitter/@Dnl_Gab)

Si l’on peut apercevoir deux ou trois personnes blanches sur cette affiche, la grande majorité des coupes de cheveux incriminées sont portées majoritairement par les personnes noires : tresses, afros, dreadlocks…

Cette annonce n’a bien évidemment pas manqué de faire bondir les internautes. C’est d’ailleurs sur Twitter que la photo des affiches à commencer à circuler. Ni une ni deux, les Twittos n’ont pas manqué de tourner au ridicule le lycée incriminé.

 





Plus tard, la direction du lycée se serait expliquée auprès de la radio RCI Guadeloupe, en confirmant bien les nouvelles directives. Elle a cependant précisé que l’affichage était une erreur de la part du personnel, et que l’affiche avait donc été retirée. Les coupes en question, elles, resteront bien interdites, pour "préparer les étudiants à la réalité du monde du travail".

www.ipreunion.com avec l'AFP

   

Votre avis nous intéresse, soyez le premier à vous exprimer !