Nouvelle route du Littoral :

Les réactions suite à l'annulation du schéma des carrières de 2014


Publié / Actualisé
Par voie de communiqué, la mairie de Saint-Leu, la Région et Karine Nabénésa ont réagi suite à l'annulation, par le Conseil d'État, du schéma départemental des carrières de 2014.
Par voie de communiqué, la mairie de Saint-Leu, la Région et Karine Nabénésa ont réagi suite à l'annulation, par le Conseil d'État, du schéma départemental des carrières de 2014.

• Karine Nabénésa, conseillère régionale dans l'oposition

La décision vient de tomber. Le Conseil d'État a rejeté le recours de l'État et de la Région contre la décision d'annulation du Schéma Départemental des Carrières de 2014, prise par la Cour d'Appel de Bordeaux en 2018. Le projet de Nouvelle Route du Littoral est basé sur l'exploitation de carrières en roches massives à La Réunion, alors que celles-ci n'étaient pas autorisées et pire, n'existaient même pas dans les schémas de planification des ressources minières à La Réunion.

Cette situation était connue de tous et malgré tout, c’est tête baissée, pensant peut-être pouvoir mettre la charrue avant les bœufs, que les marchés ont été signés et que le chantier a commencé.

C’est dans la précipitation qu’une tentative de régularisation est faite en 2014 avec une procédure de mise à jour du Schéma Départemental des Carrières. C’est cette procédure, bâclée en l’absence de l’avis de l’autorité environnementale, qui vient d’être définitivement enterrée.

Le Schéma Départemental des Carrières de 2014 est donc définitivement annulé, ilemporte avec lui les 4 sites de carrières de la NRL.

Derrière ce feuilleton juridique, des personnes ont pris des décisions politiques, administratives et économiques insensées. Le Président de la Région en fait pleinement partie. Comment accepter un tel niveau d’irresponsabilités ?

Il n’y a plus de temps à perdre. Trop de temps a déjà été perdu à vouloir orienter et conforter un exploitant, un site, une multinationale. Les Réunionnais veulent une route sécurisée au plus vite.

Après le camouflet que les décideurs viennent de subir, peut-on encore leur faire confiance dans l'élaboration d'un nouveau schéma? Va t-on encore perdre du temps et prendre le risque de ne pas  voir aboutir ce nouveau schéma?

Il serait suicidaire, et totalement irresponsable d’attendre la révision allégée récemment envisagée par les services de l’Etat en CDNPS pour finir cette route. Ne pas tenir les délais de réalisation, c’est s’exposer à perdre les fonds européens… ce qui serait une véritable catastrophe pour les Réunionnais.

En l’état actuel, il est urgent que le Président de Région s’exprime. Le silence dans lequel il se mue depuis des mois, ne peut plus être une réponse face à cet acte définitif qui met un coup d’arrêt à l’ensemble des procédures en cours concernant la carrière de Bois Blanc et plus généralement l’ensemble des carrières pour la NRL.

Le rappel de la loi ne dispense pas le politique d’explications et de perspectives sur une situation devenue par sa faute, particulièrement tendue et incertaine.

Que le Président nous dise : en l'absence de carrière, quel est son plan B pour finir cette route ?

Il est désormais temps que la Région Réunion informe les contribuables réunionnais et les usagers de cet axe routier quelle sera la suite du principal projet porté par la collectivité depuis bientôt 10 ans.

• Mairie de Saint-Leu 

 Le droit a parlé

La Ville de Saint-Leu en accord avec la population a saisi la justice contre le Schéma Départemental des Carrières 2014, inscrivant un espace " carrière " à Bois Blanc.

La Cour Administrative d’Appel de Bordeaux, dans sa décision du 29 Mai 2018 nous a donné raison.

Il est notamment reproché à la partie adverse, l’absence d’évaluation environnementale pour les modifications du schéma que la Cour, tout comme la Ville de Saint-Leu, ne considère pas comme mineures.

L’affaire a été portée devant le Conseil d’Etat qui vient de confirmer l’annulation du Schéma Départemental des Carrières de 2014 et qui donne donc une nouvelle fois raison à la Ville de Saint-Leu.

C’est la victoire du droit et c’est aussi la victoire de la démocratie environnementale qui veut que soient sollicités sur des projets d’aménagement, l’avis d’organisme indépendant (l’autorité environnementale et celui de la population).

Nous sommes satisfaits de l’aboutissement de cette procédure en faveur de l’intérêt général.

• La Région 

La Région Réunion prend acte du rejet du Conseil d’état du pourvoi en cassation du Ministère de la transition écologique concernant la mise à jour du schéma départemental des carrières de 2014. Cette décision n'a cependant aucun effet direct sur la procédure de la carrière de Ravine du Trou,
l'autorisation délivrée étant fondée sur le Schéma Départemental de 2010 et non sur la mise à jour de 2014 qui fait l'objet du pourvoi.

La collectivité rappelle que la NRL est essentielle pour la sécurité des Réunionnais et qu’elle constitue la seule solution pour permettre aux 80 000
usagers de la route de circuler sur un axe sécurisé favorisant le développement économique de l’île.

La Nouvelle Route du Littoral est un projet en voie d’achèvement.

Aujourd’hui, près de 80% du chantier, qui a été reconnu d’utilité publique en 2012 et autorisé en travaux en 2013, sont en voie d’achèvement. Comme peuvent le constater les Réunionnais, le chantier continue.

   

1 Commentaire(s)

Roche lunaire, Posté
le projet continu ? avec quoi ? on l'a déja assez dit " pierre qui roule n'amasse pas mousse " des pierres lunaires peut être , demandons à la NASA ! Didier Robert va t'il faire ouvrir la liaison entre la pyramide inversée et la lune ,mystère et boule de gomme ! mais on y crois ! croix de bois , croix de fer ! si je ment je vais en enfer !
Illustration : Kwa Films

Kwa Films

37 reportage(s)